Advertisement

"Une étape importante dans l'évangélisation" : Un officiel à l'occasion du 10e anniversaire d'une école spiritaine au Kenya

La célébration prévue pour marquer les 10 ans de la création de Holy Ghost Schools - Makueni au Kenya est un témoignage de la mission d'évangélisation des membres de la Congrégation du Saint-Esprit sous la protection du Cœur Immaculé de Marie (Spiritains/Pères du Saint-Esprit) dans la nation d'Afrique de l'Est, a déclaré le directeur de l'école secondaire pour garçons.

Dans une interview accordée à ACI Afrique à la veille de la célébration prévue pour le samedi 10 février, le père John Kamangara a déclaré : "Les Pères du Saint-Esprit ont franchi une étape importante dans l'évangélisation".

Le Père Kamangara a déclaré que "l'un des moyens d'évangélisation des Pères du Saint-Esprit est l'éducation et, par ce biais, cela signifie que l'école a atteint un mode d'évangélisation car nous sommes capables de former ces garçons à la foi et à la vie spirituelle".

"Les Pères du Saint-Esprit ont fait quelque chose dont ils peuvent être fiers ; nous avons fait de bons citoyens dans le pays en les préparant à la vie", a-t-il ajouté à propos de l'établissement d'enseignement qui, selon lui, a été créé le 2 février 2014 pour "élever l'enfant garçon".

Advertisement

L'école Holy Ghost - Makueni, a déclaré le prêtre spiritain d'origine kenyane, "a atteint l'objectif prévu d'autonomiser les marginalisés" avec plus de 70 étudiants bénéficiaires de l'initiative de bourses.

"Nous avons donné une chance à des garçons qui n'auraient pas eu la possibilité de suivre un enseignement secondaire, en particulier aux élèves parrainés", a-t-il ajouté à propos de l'école spiritaine située à Sultan Hamud, dans le diocèse catholique nouvellement créé de Wote.

L'initiative de l'école de garçons a facilité la mise en place de services supplémentaires, a déclaré le père Kamangara, ajoutant que "l'école a jeté les bases de l'établissement du collège technique des Spiritains et du dispensaire du Saint-Esprit".

Il a ajouté que l'établissement d'enseignement avait contribué à améliorer les moyens de subsistance des membres de la communauté environnante.

More in Afrique

"L'école est entourée d'une communauté qui n'est pas très stable financièrement. L'école a employé son personnel non enseignant au sein de la communauté. Lorsque nous les employons, ils gagnent quelque chose qui leur permet d'améliorer leurs moyens de subsistance", a-t-il déclaré.

Le père Kamangara a déclaré que la construction de l'école et l'augmentation du nombre d'élèves étaient une grande réussite, et a ajouté : "Construire et établir une école qui fonctionne jusqu'à présent n'est pas quelque chose de facile".

"Le nombre d'élèves a augmenté depuis la création de l'école. Certains élèves sont passés à l'université. Notre devise est "Préparé pour la vie". Nous avons préparé un grand nombre de garçons à la vie", a déclaré le prêtre à ACI Afrique lors de l'entretien du 9 février, avant la célébration du 10 février qui sera présidée par Mgr John Mbinda, évêque du diocèse catholique de Lodwar au Kenya, et par Mgr Paul Kariuki Njiru, évêque du diocèse de Wote, parmi les concélébrants.

"Nous célébrons le nombre de garçons que nous avons réussi à faire passer à une vie meilleure et prometteuse", a déclaré le directeur de l'école qui se trouve sur un terrain de 40 acres.

Advertisement

Une cérémonie de remise des prix pour la promotion 2023, le lancement du plan stratégique de l'école et de l'association des anciens élèves, ainsi qu'une collecte de fonds pour la création d'un centre TIC pour l'école figurent parmi les activités de la célébration du 9 février organisée sous le thème "Célébrer 10 ans de formation holistique et de réussite dans notre institution".

"De nombreux garçons sont passés par nos mains et se trouvent dans différents domaines professionnels. C'est le moment où nous avons besoin de leur contribution, pour collaborer avec l'association des parents d'élèves (PTA) et le conseil d'administration (BOM)", a déclaré le père Kamangara à propos du lancement de l'association des anciens élèves.

Il a ajouté : "Ces anciens élèves peuvent également organiser et mobiliser d'autres personnes pour lancer des projets qui aideront l'école à aller de l'avant. Nous espérons que lorsque ces garçons rejoindront l'école, ils seront en mesure de travailler en réseau, de développer des capacités, de s'unir et de soutenir des programmes pour le personnel."

En ce qui concerne le plan stratégique 2023-2028 qui doit être lancé, le directeur des écoles Holy Ghost Schools-Makueni a déclaré que le plan "identifie les priorités en matière d'apprentissage, d'évaluation, de promotion du bien-être spirituel des élèves, de développement de l'école, de mentorat et de formation du caractère".

Il a expliqué l'objectif de la collecte de fonds prévue en disant : "Nous avons la vision d'établir un centre d'excellence des TIC dans notre école. Ce centre servira de plaque tournante. Les élèves et le personnel auront accès aux ressources technologiques, y compris le matériel et les logiciels.

"En outre, le centre fournira une formation et un soutien aux étudiants, en veillant à ce qu'ils acquièrent les compétences et les connaissances nécessaires pour tirer parti de la technologie et de la vie personnelle", a déclaré le père Kamangara à ACI Afrique le 9 février.