Advertisement

Un cardinal du Vatican clôture son voyage au Soudan du Sud par la bénédiction d'un bateau, "signe de l'amour de Dieu"

Le Préfet du Dicastère du Vatican pour la promotion du développement humain intégral (DPIHD) a conclu son voyage pastoral de huit jours au Soudan du Sud par la bénédiction d'un bateau destiné à transporter les migrants et les réfugiés le long du Nil à partir de Renk, un "point de contact" dans le nord-est du Soudan du Sud pour ceux qui fuient la violence à Khartoum, la capitale du Soudan.

Dans sa réflexion du vendredi 9 février avant la bénédiction du bateau utilisé par Caritas Sud-Soudan, le cardinal Michael Czerny a fait référence à l'histoire de Jésus apaisant la tempête dans l'Evangile de Saint Luc 1, 22-25.

"L'Evangile que nous avons entendu nous aide à apprécier l'importance de ce bateau, car nous pouvons penser que la tempête en mer est un symbole, une représentation des terribles conflits et souffrances qu'a connus le Soudan----- du Sud", a déclaré le cardinal Czerny.

Il a ajouté : "Il y a eu une grande tempête et maintenant Jésus est sur le bateau. Et avec l'aide du bateau, on peut dire qu'il calme la tempête afin que nous puissions atteindre le rivage et poursuivre notre mission, notre voyage et nos devoirs.

Le membre de la Compagnie de Jésus (SJ/Jésuites) d'origine tchèque a dédié le bateau en l'honneur de Sainte Joséphine Bakhita, la sainte d'origine soudanaise, qui est la patronne des victimes de l'esclavage moderne et de la traite des êtres humains.

Advertisement

Il a déclaré : "Ce bateau, qui s'appellera Sainte Joséphine Bakita, accomplira le travail de l'Église. Ce sera un bateau qui laissera derrière lui la tempête du conflit, de la violence, de la haine et de la vengeance, et qui naviguera dans des eaux plus paisibles où les gens pourront vivre ensemble comme des frères et des sœurs.

Le fondateur et premier directeur du Réseau jésuite africain contre le sida (AJAN) a poursuivi : "Nous sommes très reconnaissants pour ce bateau ; nous sommes très reconnaissants pour le bien qu'il fera".

Nous sommes reconnaissants pour la bénédiction de Dieu, afin que ce bateau puisse toujours servir le but pour lequel il a été fait et soit fait, et qu'il puisse être un signe de l'amour de Dieu, un signe de la présence de Jésus, sa présence curative, Jésus parmi nous, apaisant toutes les tempêtes qui nous perturbent".

"Réjouissons-nous ensemble et demandons maintenant la bénédiction de Dieu sur ce bateau", a déclaré le préfet du DPIHD du Vatican, qui a ensuite béni le bateau dans le port de Juba le 9 février, le jour où il a quitté le Sud-Soudan pour Rome.

More in Afrique

Le cardinal basé au Vatican, qui est arrivé dans ce pays d'Afrique centrale et orientale le 3 février, était dans le pays pour marquer le premier anniversaire de la toute première visite papale au Sud-Soudan.

La visite œcuménique du 3 au 5 février 2023, que le pape François a réalisée aux côtés de l'archevêque de Canterbury, Justin Welby, et du modérateur de l'Église d'Écosse, Iain Greenshields, était placée sous le thème "Je prie pour que tous soient un", tiré de Jean 17.

Le 4 février, le cardinal Czerny a présidé la messe à la cathédrale St. Theresa's Kator, seul siège métropolitain du Sud-Soudan, où le pape François a rencontré le 4 février 2023 les membres du clergé, les religieux et religieuses et les séminaristes.

Dans son homélie, il a décrit sa visite pastorale comme "un autre signe" de la solidarité de l'Église catholique, et de celle du Saint-Père, avec les Sud-Soudanais dans leur quête d'une paix durable. Il a également exhorté toutes les parties prenantes à "être fidèles" à l'accord revitalisé sur la résolution du conflit au Sud-Soudan (R-ARCSS) et à le mettre pleinement en œuvre avant les élections générales prévues cette année.

Advertisement

Le 6 février, le cardinal s'est rendu à Renk, où il a loué le ministère pastoral entrepris par le diocèse de Malakal et a reconnu avec gratitude l'attitude accueillante de la communauté locale malgré des ressources limitées.

Il a visité le centre d'accueil pour les rapatriés et les réfugiés du Soudan et s'est entretenu avec des représentants de Caritas Malakal, du Service Jésuite des Réfugiés (JRS) et des Nations Unies.

Le 8 février, jour de la fête de Sainte Joséphine Bakhita, le cardinal Czerny a conduit le peuple de Dieu à l'église Sainte Joséphine Bakhita de Malakal pour marquer la dixième Journée mondiale annuelle de prière et de réflexion contre la traite des êtres humains, dont le thème est "Cheminer dans la dignité". Écouter. Rêver. Agir".

Dans son homélie, le cardinal Czerny a fait remarquer que la sainte née au Soudan est "très aimée ici à Malakal, au Sud-Soudan et au-delà, au Soudan et dans l'ensemble du monde catholique".

"Sainte Joséphine Bakhita nous donne un exemple très fort d'espérance, même dans des circonstances difficiles", a déclaré le cardinal Czerny.

Au cours de la célébration eucharistique, il a ordonné trois séminaristes diacres : Michael Thilyang Gatkek, Emmanuel Changjwok Pawang Lual et Matthew Akoabanda Arrey.

Il les a exhortés à faire partie de ceux qui "construisent une civilisation d'amour et de paix dans le monde d'aujourd'hui ... en imitant Jésus-Christ, le Maître qui est venu, non pas pour être servi, mais pour servir".