Advertisement

Priez, jeûnez pour la " paix véritable " : Message de Carême des évêques catholiques du Bénin

Les évêques catholiques du Bénin invitent le peuple de Dieu dans ce pays d'Afrique de l'Ouest à s'engager dans diverses formes de prière et à jeûner pendant le Carême qui commence le mercredi des Cendres, le 14 février, pour une "paix véritable" dans le pays.

Dans leur Message de Carême 2024 partagé avec ACI Afrique dimanche 11 février, les membres de la Conférence épiscopale du Bénin (CEB) soulignent les diverses formes de prière et déclarent : "La prière est de la plus haute importance dans la vie de l'Église et de chaque chrétien."

"En ce temps de grâce qui nous prépare à la célébration du mystère pascal, nous vous encourageons à faire de vos prières un cri filial, confiant et persévérant vers le Père qui nous aime, tout en recherchant l'abandon à sa volonté qui conduit à la vraie paix", affirment les membres de la CEB.

Ils exhortent le peuple de Dieu "à élever vers Lui des prières d'intercession, de louange et d'action de grâce, en écho à l'exhortation de saint Paul : 'Bien-aimés, je vous encourage surtout à faire des demandes, des prières, des intercessions et des actions de grâce pour tous les hommes, pour les chefs d'Etat et tous ceux qui détiennent l'autorité, afin que nous puissions mener notre vie dans la paix et la tranquillité, en toute piété et dignité'".

Les membres de la CEB appellent également le peuple de Dieu dont ils ont la charge pastorale à "inclure des moments d'adoration ou de prière silencieuse".

Advertisement

Ils soulignent l'importance de la célébration eucharistique comme forme de prière, la décrivant "comme l'expression d'un seul cœur et d'une seule âme, ce qui se traduit par la solidarité et le partage du pain quotidien".

La prière implique "un engagement à soutenir concrètement ceux qui sont dans le besoin", affirment les évêques catholiques du Bénin, qui ajoutent : "Prier implique de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour soulager la souffrance de nos frères et sœurs en humanité".

Ils identifient les Petites Communautés Chrétiennes (PCC) et les paroisses comme des "premiers lieux de prière" possibles et des contextes concrets où "l'action en faveur des plus démunis" peut être réalisée.

Dans leur message du 5 février, les évêques catholiques du Bénin soulignent l'importance du jeûne.

"Le jeûne exprime le désir de s'humilier devant Dieu pour implorer sa miséricorde. Par conséquent, le jeûne est aussi une prière que nous élevons vers Dieu, dans une logique de pénitence, pour demander le pardon des péchés personnels et collectifs", affirment-ils.

More in Afrique

Le jeûne, ajoutent-ils, "peut aussi être orienté vers l'intercession dans des situations délicates".

"Nous vous avons souvent appelés à observer des jours de jeûne et de prière, et nous vous encourageons à continuer à le faire pour la paix dans le monde, dans notre pays et pour l'Église", disent-ils, et ils implorent : "Que notre jeûne, en ce temps de Carême, devienne le signe extérieur d'un cœur humble et contrit".

En combinant la prière et le jeûne, Dieu accomplit "son œuvre de sanctification en nous", affirment les membres de la CEB.

Ils implorent : "Que notre prière et notre jeûne pendant ce temps de Carême deviennent un instrument majeur de charité. Que la Vierge Marie, modèle de l'Église en prière, obtienne pour chacun de nous un nouvel élan de l'esprit de prière. Qu'elle nous accompagne au cours de ce Carême d'intense préparation à la célébration joyeuse du mystère pascal".

Dans son message pour le Carême 2024, le pape François s'est penché sur le livre de l'Exode. Sur le thème "À travers le désert, Dieu nous conduit à la liberté", le Saint-Père appelle le peuple de Dieu à considérer le Carême comme un voyage de la servitude au renouveau spirituel et à la liberté.

Advertisement

"Lorsque notre Dieu se révèle, son message est toujours un message de liberté", déclare le pape François dans son message du 1er février.