Ordination sacerdotale: Un prélat camerounais souligne l'importance de l'obéissance

Huit prêtres diocésains du diocèse camerounais de Buea, lors de leur ordination à Molyko, le 16 juillet 2020.
Credit: Domaine Public

L'administrateur apostolique du diocèse de Buea au Cameroun a, à l'occasion de l'ordination de huit diacres à la prêtrise, souligné la valeur de la promesse solennelle d'obéissance que font les prêtres diocésains lorsqu'ils reçoivent le sacrement de l'Ordre.

"La raison fondamentale de l'obéissance des prêtres est le fait qu'il est un instrument personnel du Christ et doit donc se conformer totalement au Christ", a déclaré Mgr Michael Miabesue Bibi jeudi 16 juillet lors de la cérémonie d'ordination à la paroisse de la co-cathédrale de la Divine Miséricorde, à Molyko, dans la région du sud-ouest du Cameroun.

Mgr Bibi, récemment nommé administrateur apostolique de Buea, a ajouté : "Le prêtre est donc censé vivre sa mission dans l'obéissance au Christ et à l'Église. ”

Le prélat camerounais, qui est aussi évêque auxiliaire de l'archidiocèse de Bamenda, a expliqué : "L'obéissance du prêtre est ecclésiale, liée à sa propre ordination, car sa mission ne peut être réalisée qu'en union avec la hiérarchie de l'Eglise".

Se référant au Guide pastoral pour les prêtres diocésains dans les églises dépendant de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples, Mgr Bibi a ajouté : "Parmi les vertus les plus nécessaires au ministère sacerdotal, il faut citer la disposition d'âme par laquelle les prêtres sont toujours prêts à rechercher non pas leur propre volonté, mais la volonté de Celui qui les a envoyés".

"Tous les prêtres devraient donc être attachés à leur évêque dans une charité et une obéissance sincères", a-t-il dit et ajouté, "L'amour pastoral exige que les prêtres consacrent leur propre volonté par l'obéissance au service de Dieu et de vos frères et sœurs. ”

Lors de la célébration à laquelle a assisté une congrégation restreinte en raison des restrictions dû au COVID-19, l'évêque de 48 ans a expliqué plus loin : "L'obéissance pour un prêtre est, avant tout, une disposition d'esprit habituelle, qui le conduit à la volonté de Dieu par l'autorité de son évêque. L'obéissance sacerdotale implique une exécution fidèle des normes, une reconnaissance de sa place dans le presbytère et de son devoir de service à la hiérarchie".

Dans son homélie du 16 juillet, Mgr Bibi a souligné la nécessité pour les personnes à ordonner à la prêtrise de savoir que la promesse solennelle d'obéissance se manifeste "dans la fidélité au magistère qui est l'autorité pédagogique de l'Église. Cette fidélité est indispensable pour leur propre authenticité et pour qu'ils puissent offrir à leurs fidèles un enseignement conforme à la vérité révélée".

Le prélat, dont les décisions concernant l'Institut universitaire catholique de Buea (CUIB) ainsi que certaines paroisses du diocèse ont déclenché une controverse, a ajouté : "L'obéissance se manifeste par l'acceptation des nominations par le prêtre. ”

Il a ajouté : "La fidélité du prêtre à son ministère d'évangélisateur et de pasteur doit être vue dans sa disposition à accepter toute mission qui lui est confiée par son évêque. Un esprit de foi et d'obéissance est nécessaire pour cela".

"Lorsque des nominations sont faites, les prêtres doivent être ouverts à l'évêque et exprimer leurs idées dans un dialogue sincère et franc. Mais une fois qu'une décision a été prise par l'évêque, ils devraient l'accepter de bonne foi et dans la joie sans autre objection", a déclaré Mgr Bibi.

Il a ajouté : "Il n'y a pas de nomination qui devrait être considérée comme une récompense ou une punition. Lorsque des prêtres sont nommés et reçoivent des missions, ils doivent les assumer de leur plein gré".

"Aucun prêtre ne doit se considérer comme intouchable. L'évêque peut toucher n'importe quel prêtre ; il peut transférer n'importe quel prêtre ; chaque fois qu'il le juge nécessaire pour qu'il puisse aller faire l'œuvre de Dieu. Et lorsque l'évêque procède à des transferts ou à des nominations, ne mettons pas d'autres idées pour distraire les prêtres", a-t-il insisté.

Mgr Bibi a ensuite invité les membres du clergé à faire preuve de respect mutuel en disant : "Je souhaite que les jeunes prêtres fassent preuve de respect envers les plus âgés et que les prêtres âgés traitent les plus jeunes comme leurs frères juniors avec amour et respect".

"Il n'y a pas de prêtres plus importants que d'autres ; tous les prêtres ont reçu la même ordination. Les prêtres diocésains doivent être unis entre eux et doivent faire preuve d'un zèle sincère pour le bien-être spirituel de tout le diocèse", a-t-il ajouté.

Il a en outre ordonné que les membres du clergé "portent toujours les vêtements de prêtre ", ajoutant que "si un prêtre ne porte pas les vêtements de prêtre, cela nous donne des raisons de douter de lui".

"Portez toujours votre col romain, votre soutane partout où vous allez car votre présence peut être une source d'évangélisation même pour les gens qui vous voient", a souligné l'évêque camerounais.

"Mes chers diacres qui allez être ordonnés prêtres, le passage de l'Evangile sur le bon pasteur vous met tous au défi d'écouter la voix du bon pasteur et de suivre partout où il vous conduit dans votre ministère. Il vous met au défi d'obéir, d'unir votre volonté à celle de votre Père qui est aux cieux", a conclu Mgr Bibi.

Abonnez-vous gratuitement au bulletin d'information d'ACI Afrique

À ACI Afrique, notre équipe s'engage à rapporter la vérité avec courage, intégrité et fidélité à notre foi. Nous fournissons les actualités d'Afrique, vues à travers les enseignements de l'Église catholique - afin que vous puissiez grandir dans votre foi catholique et prendre conscience du peuple de Dieu en Afrique.

Lorsque vous abonnez aux actualités d'ACI Afrique, vous recevez par courriel les dernières nouvelles dont vous avez besoin.

Utilisez le formulaire ci-dessous pour nous indiquer où nous pouvons envoyer les dernières actualités d'ACI Afrique.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]