Caritas Soudan du Sud coupe les projets d'église pour contribuer au fonds d'urgence COVID-19 du Vatican

Gabriel Yai, directeur exécutif de Caritas Soudan du Sud.
Credit: ACI Afrique.
Previous Next

La direction de Caritas Sud Soudan, la branche développement et humanitaire de la Conférence des évêques catholiques qui avait précédemment exprimé son engagement à contribuer au Fonds COVID-19 du Vatican, a réagi à l’appel du Pape en réduisant d'autres projets de l'Église pour collecter des fonds pour l’initiative du Saint Père.

S'adressant à ACI Afrique dans la capitale du pays, Juba, le directeur exécutif de Caritas Soudan du Sud, Gabriel Yai, a déclaré que pour que la direction puisse contribuer, il fallait une petite somme d'argent provenant de leurs projets en cours.

"Avec le petit projet que nous mettons en œuvre dans le cadre de l'appel d'urgence, nous avons décidé de prélever une partie des frais d'administration pour en faire notre contribution au Fonds de solidarité de Caritas Internationalis pour COVID-19", a déclaré M. Yai.

En avril de cette année, le Pape François a lancé un appel spécial, créant un fonds d'urgence au Vatican pour lutter contre la pandémie dans les pays de mission du monde entier, a rapporté l'Agence de presse catholique.

Un mois plus tard, le cardinal Luis Antonio Tagle, président de Caritas Internationalis, a demandé à la confédération Caritas, qui regroupe 165 organisations catholiques de secours, de développement et de services sociaux dans le monde, de répondre à l'appel du Saint-Père pour soutenir les personnes les plus touchées par cette épidémie mortelle.

Caritas Soudan du Sud a pris la décision finale le mois dernier de participer au financement de la charité en révélant que l'argent avait été transféré sur le compte de la confédération en juin.     

"Après avoir reçu le courriel du secrétaire général de Caritas Internationalis, et après consultation des évêques, nous avons réussi à contribuer au Fonds de solidarité de Caritas Internationalis", a déclaré Gabriel, directeur exécutif de Caritas Soudan du Sud, à l'ACI Afrique, le jeudi 16 juillet.

Il a ajouté, en citant les pays en développement d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine comme les zones possibles qui nécessitent la solidarité de tous les membres de Caritas et d'autres organisations caritatives, "Je pense que la solidarité est très importante et que nous devons nous soutenir mutuellement, en particulier ceux qui souffrent vraiment dans les pays où il n'y a pas assez de ressources".

Yai a ajouté que l'appel d'urgence, dont une partie a été donnée à la confédération, est lancé par Caritas Internationalis au nom de Caritas Soudan du Sud et que la contribution provient de tous les membres, en particulier du réseau Caritas.

Au milieu des difficultés financières, Caritas Soudan du Sud, selon Yai, facilite les opérations des projets COVID-19 dans les sept diocèses catholiques de la nation la plus récente du monde.

"Nous continuons notre réponse d'urgence dans tous les diocèses du Soudan du Sud," a-t-il déclaré, ajoutant : "Nous fournissons quelques denrées alimentaires aux diocèses où l'aide est la plus nécessaire.

Yai a déclaré que la contribution de l'Eglise du Soudan du Sud est une "goutte d'eau dans l'océan" compte tenu de la contribution prévue au Vatican.

"Les dons de Caritas Soudan du Sud ne feront pas beaucoup dans les 750 000 $ US désignés par le Saint-Père, mais ils contribueront certainement beaucoup à soutenir les personnes vulnérables pendant cette pandémie", a déclaré le responsable de Caritas Soudan du Sud à ACI Afrique. 


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]