COVID-19 : L'ordination épiscopale du nouvel évêque du diocèse de Kitui au Kenya reportée

Mgr Anthony Muheria (à droite) et l'évêque élu Joseph Mwongela (à gauche) dans un message vidéo pour l'ordination épiscopale reportée au 8 août.
Credit: Diocèse de Kitui

L'ordination épiscopale de l'évêque récemment nommé du diocèse de Kitui au Kenya a été reportée suite à de nouvelles règles qui limitent les rassemblements de l'Église à 100 participants, avec l'espoir que l'événement, qui devrait être célébré à une date beaucoup plus tardive, attirera jusqu'à 1 000 personnes.

Dans un communiqué obtenu par ACI Afrique jeudi 30 juillet, Mgr Anthony Muheria, administrateur apostolique de Kitui, a annoncé que l'ordination de Mgr Joseph Mwongela, qui était prévue pour le 8 août, avait été repoussée au 29 août suite à une recrudescence des infections au COVID-19 dans le pays.

« Nous avons attendu avec beaucoup d'impatience le jour de la consécration de notre nouvel évêque, Son Excellence Mgr Joseph Mwongela, qui a été fixé au 8 août 2020. Nous continuons à prier pour lui et pour que les dons de l'Esprit Saint viennent sur lui, alors que nous nous préparons à recevoir les grâces spéciales en tant que diocèse à cette occasion » déclare Mgr Muheria dans sa lettre du 30 juillet adressée à « tous les prêtres, religieux et religieuses, et tous les chrétiens du diocèse catholique de Kitui. »

Il ajoute, en référence à la célébration tant attendue, « Nous avons également vu que la situation de la propagation du COVID-19 continue malheureusement à s'aggraver. Au vu de la déclaration de Son Excellence le Président, et d'autres considérations, il est devenu évident que nous ne pouvons organiser nos célébrations comme prévu que le 8 août, avec un maximum de 100 personnes présentes. »

Mgr Muheria, qui est l'Ordinaire du lieu de l'archidiocèse de Nyeri au Kenya, déclare dans cette lettre d'une page qu'après consultations, les organisateurs de l'ordination épiscopale sont parvenus à un accord pour « retarder la date de la consécration du nouvel évêque » avec l'espoir que de nombreuses personnes dans le diocèse pourront assister à cet événement solennel.

« Nous serions plus assurés d'une participation d'environ 1 000 personnes comme prévu, suite aux dispositions de distanciation sociale » écrit Mgr Muheria avant d’ajouter, « Nous savons que même 1 000 personnes est un petit nombre pour une si grande célébration, mais nous vous demandons à tous de faire ce sacrifice en raison de la situation de la couronne. Nous planifierons dès qu'il sera possible d'organiser une célébration plus importante pour notre évêque, comme nous le faisons habituellement lorsque les circonstances le permettent. »

Dans cette lettre, l'archevêque de 57 ans qui dirige le Conseil interconfessionnel du Kenya constitué par le gouvernement kenyan pour guider la reprise du culte public dans la nation d'Afrique de l'Est appelle les paroisses du diocèse de Kitui à envoyer un maximum de 25 représentants chacune afin de ne pas dépasser la congrégation de 1 000 personnes prévue.

Il appelle en outre le peuple de Dieu du diocèse à informer les autres sur les changements et à faire des ajustements à la nouvelle date.

« Ce changement va certainement gêner beaucoup d'entre vous, et peut nous décourager un peu » déclare l'archevêque kenyan, qui ajoute : « Cependant, nous vivons des temps très particuliers et nous devons nous adapter constamment afin de faire les meilleurs choix à chaque instant. »

Il informe les personnes qui ne seront pas physiquement présentes à la consécration épiscopale de suivre le déroulement de l'événement sur les médias locaux, notamment les stations de radio et de télévision catholiques et laïques ainsi que les plateformes de médias sociaux.

Nommé le 17 mars, l'évêque élu Mwongela devrait devenir l'Ordinaire du lieu du diocèse de Kitui, vacant depuis avril 2015 suite au transfert et à l'élévation de Mgr Muheria à l'archidiocèse de Nyeri, dans le centre du Kenya.

Dans une interview accordée à ACI Afrique après sa nomination, l'évêque élu Mwongela, 52 ans, a exprimé son engagement à donner la priorité à la promotion de l'unité du peuple de Dieu sous sa responsabilité pastorale.

« Je veux voir un peuple uni et tous ceux qui sont impliqués dans le ministère de l'évangélisation être activement impliqués non pas en tant que consommateurs passifs mais en étant activement impliqués dans le ministère » a déclaré l'évêque élu à ACI Afrique le 17 mars.

Il a ajouté : « Je voudrais voir l'unité du clergé, des religieux et aussi des laïcs qui ont un grand rôle à jouer dans la construction de l'Église. »


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]