A l’occasion de leurs anniversaires, les religieuses au Ghana encouragées à rendre des services désintéressés a l’église

Huit Religieuses des Servantes du Divin Rédempteur (HDR), Congrégation d'Accra qui ont célébré leurs jubilés de rubis et d'argent à la paroisse Marie Mère du Bon Conseil, Airport West, Accra, le mardi 8 septembre 2020.
Credit: ACI Afrique

Huit religieuses de l'Ordre des Servantes du Divin Rédempteur (HDR) d'Accra, au Ghana, qui ont célébré 40 et 25 ans de vie religieuse, se sont vu rappeler la nécessité de continuer à rendre des services désintéressés dans le cadre de leur vocation dans ce pays d'Afrique de l’Ouest.

Dans son homélie à l'occasion du 40e anniversaire de trois religieuses et du 25e anniversaire de cinq religieuses, tous les membres du HDR, Mgr John Kobina Louis, vicaire général de l'archidiocèse d'Accra au Ghana, a félicité les huit religieuses, soulignant leurs divers apostolats dans lesquels elles ont servi le peuple de Dieu avec un amour désintéressé.

"Vous avez rendu un service désintéressé pendant toutes ces années et avez servi dans divers apostolats et services d'Eglise, certains d'entre vous travaillant dans le secteur de la santé, l'école, l'administration, la restauration et la couture", a déclaré Mgr Louis aux jubilaires à la paroisse Marie Mère du Bon Conseil à l'aéroport ouest d'Accra, le mardi 8 septembre.

Le vicaire général a remplacé Mgr John Bonaventure Kwofie de l'archidiocèse d'Accra lors de l'événement qui s'est tenu en la fête de la Nativité de la Sainte Vierge Marie.

"Nos jubilaires ont rendu des services désintéressés à l'Eglise et nous prions Dieu de vous bénir pour ces services humbles et désintéressés", a déclaré Mgr Louis.

"Nous remercions Dieu de vous avoir appelé, il y a quarante et vingt-cinq ans, à persévérer et à rendre service à l'Église dans divers apostolats. Tout comme Maman Marie a accepté d'être au service du Seigneur, vous devez aussi continuer à être d'humbles serviteurs du Seigneur", a encore dit Mgr Louis.

Il a imploré les religieuses du HDR qui portent le prénom "Marie" de ne rien attendre en retour après avoir servi le Seigneur de manière désintéressée.

"La génération actuelle ne peut travailler sans rien attendre en retour", a-t-il affirmé, ajoutant : "Ne comptez jamais le coût de votre désintéressement".

Il a déclaré que le Jubilé, qui devait être célébré le 25 mars, lors de la solennité de l'Annonciation, mais qui a été reporté en raison de COVID-19, était un moment où les moniales devaient imiter l'humilité et la soumission de la Vierge Marie en se donnant entièrement et sans hésitation pour être utilisées comme instruments pour atteindre le peuple de Dieu.

"Je prie pour que vous appreniez à servir avec désintéressement, sacrifice, fidélité, chasteté et avec un zèle missionnaire", a déclaré le prêtre ghanéen qui a encouragé les religieuses à raconter avec joie ce que le Seigneur a fait pour elles.

Le vicaire général a en outre imploré les religieuses de continuer à faire de Jésus-Christ leur premier et unique amour, comme elles l'ont promis lors de leur première profession, et de vivre avec la même force et le même engagement qu'il y a 40 et 25 ans respectivement.

Il a reconnu que leurs nombreuses années de vie consacrée étaient une étape importante qui méritait d'être célébrée et leur a conseillé de laisser leur vie attirer d'autres personnes à embrasser la vocation religieuse.

En leur demandant de s'offrir totalement au Seigneur par les vœux qu'elles ont prononcés il y a 40 et 25 ans, Mgr Louis a exhorté les huit religieuses à vivre une vie humble et simple comme Marie "qui, du néant, s'est donnée totalement à Dieu".

"Offrir son sein (jubilatoire) au Seigneur, c'est la chasteté", a-t-il rappelé aux religieuses, en notant que par leurs vœux du Jubilé, elles continuent à rester chastes et fidèles au Seigneur, comme l'a dit "oui" la Vierge Marie en offrant son sein en sacrifice.

Il a dit que par le renouvellement de leurs vœux après de nombreuses années de profession, ils renouvelaient aussi leur sacrifice total au Dieu Saint et Trinitaire et les a assurés que Dieu leur donnerait la grâce de persévérer dans les pas de Marie.

Le vicaire général d'Accra a déclaré aux religieuses que la vie consacrée qu'elles avaient vécu ces dernières années était un engagement mutuel entre Dieu et elles-mêmes pour répondre aux conseils évangéliques de chasteté, de pauvreté et d'obéissance.

La supérieure générale du HDR, S. Mary Domitila Amissah, a appelé les religieuses qui célébraient leurs nombreuses années de vie religieuse à s'efforcer de marcher sur les traces de Marie et à modeler leur vie sur elle. Elle les a remerciés pour leur engagement et leur fidélité à leur vocation.

Les Servantes du Divin Rédempteur est une congrégation indigène de femmes religieuses basée au Ghana. Elle a été fondée par feu Mgr Joseph Oliver Bowers, membre de la Société du Verbe Divin (SVD) en 1957.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]