Un prélat Congolais nommé au Conseil des cardinaux du Vatican

Le cardinal Fridolin Ambongo avec le Pape François à Rome.
Credit: Domaine public

L'archevêque de Kinshasa en République démocratique du Congo (RDC), le cardinal Fridolin Ambongo, a été nommé au Conseil des cardinaux du Vatican, dont les membres ont la responsabilité de conseiller le Pape François.

Dans un message publié par le service de presse du Saint-Siège jeudi 15 octobre, le Saint-Père a annoncé la nomination du cardinal Ambongo au Conseil aux côtés de Mgr Marco Mellino qui sera "secrétaire du même Conseil". Mgr Mellino a servi le Conseil des cardinaux en tant que secrétaire adjoint.

Né fils d'un récolteur de caoutchouc dans le diocèse de Molegbe en RDC il y a 60 ans, le cardinal Ambongo a prononcé ses vœux perpétuels dans l'Ordre des frères mineurs capucins (O.F.M., Cap) en 1987 et a été ordonné prêtre du même ordre l'année suivante.

Il a été prêtre pendant 16 ans avant sa nomination comme évêque du diocèse de Bokungu-Ikela. En novembre 2016, il a été nommé archevêque de l'archidiocèse de Mbandaka-Bikoro et en février 2018, archevêque coadjuteur de Kinshasa où il a été installé comme archevêque le 25 novembre 2018.

Il avait auparavant enseigné à l'université catholique de Kinshasa en tant que professeur de faculté. Il a également été à un moment donné supérieur majeur de la province congolaise des Capucins O.F.M.

Le prélat de 60 ans qui dirige le Fonds de solidarité COVID-19 de la RDC a été élevé au rang de cardinal par le Pape François le 5 octobre 2019.

Il a été décrit comme un homme "passionné par les questions de justice et de droit" et comme "un homme d'église qui ne mâche pas ses mots".

La création du Conseil des cardinaux a été annoncée par le Pape François le 13 avril 2013, un mois après son élection comme pape. Le Conseil a été officiellement établi le 28 septembre de la même année, avec une composition initiale de huit cardinaux.

Dans son annonce du 15 octobre, six membres en exercice du Conseil sont confirmés.

L'archevêque de Tegucigalpa, le cardinal Óscar Andrés Rodríguez Maradiaga, est confirmé comme "coordinateur du Conseil des cardinaux pour assister le Saint-Père dans le gouvernement de l'Église universelle et pour élaborer un plan de révision de la Constitution apostolique "Pastor Bonus" sur la Curie romaine". 

Les cinq autres cardinaux confirmés "en tant que membres du Concile susmentionné" sont le secrétaire d'État du Vatican, le cardinal Pietro Parolin, le président du gouvernorat de l'État de la Cité du Vatican, le cardinal Giuseppe Bertello, l'archevêque de Boston aux États-Unis, le cardinal Seán Patrick O'Malley, le cardinal Oswald Gracias de Bombay en Inde et l'archevêque de München und Freising en Allemagne, le cardinal Reinhard Marx.

Entre-temps, le Saint-Père a également annoncé sa nomination de Mgr Marcello Semeraro comme préfet de la Congrégation pour la cause des saints. L'Ordinaire du diocèse d'Albano en Italie occupe, depuis avril 2013, le poste de secrétaire du Conseil des cardinaux. 


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]