Au Kenya, le premier abbé bénédictin invité à "sanctionner les moines têtus"

Le père John Baptist Oese Imai, premier abbé bénédictin des Bénédictins missionnaires de Saint-Ottillien à Tigoni.

L'Église catholique du Kenya a été témoin de la bénédiction du tout premier abbé bénédictin du pays, à qui il a été demandé de ne pas hésiter à exclure les membres "têtus" de l'ordre religieux de 106 ans qui fait partie de la Confédération bénédictine. 

Le samedi 14 novembre, le père John Baptist Oese Imai des Bénédictins missionnaires de Saint Ottillien à Tigoni, dans l'archidiocèse de Nairobi, a été chargé de diriger d'autres moines avec courage et sagesse, et d'être prêt à éjecter ceux qui pourraient menacer la vie de la communauté des moines qui combinent le mode de vie bénédictin et le ministère dans la mission. 

S'adressant au prêtres dans une homélie télévisée, l'abbé Martin Pambo de Tanzanie a déclaré : "Je vous assiège pour ne pas être un lâche. Admonestez, réprimandez et avertissez si nécessaire". 

L'abbé Ambo a expliqué : "Notre fondateur Benoît dit que lorsque vous avez essayé de mener une âme qui ne tient pas compte de votre leadership, utilisez un couteau aiguisé pour couper un moine têtu de la communauté afin d'éviter que l'entêtement ne se propage à d'autres moines".

Il a en outre exhorté le nouvel abbé à toujours puiser sa force en Dieu et à agir avec sagesse et courage, notant qu'à un moment donné, il pourrait être contraint de "couper" ses proches.

"Parfois, vous devrez couper vos propres amis", a dit l'abbé Pambo, qui a ajouté : "C'est pourquoi nous prions pour une sagesse et un courage prophétiques afin de ne pas agir avec des préjugés mais de traiter chacun avec équité ; de traiter chacun de nous avec miséricorde et justice en sachant que nous avons tous des faiblesses".

"Tu es devenu un berger de moutons qui ne sont pas les tiens. Les brebis appartiennent à Jésus-Christ", a-t-on dit à l'abbé Jean-Baptiste.

L'élévation du père John Baptist au rang d'abbé a été un événement important dans ce pays d'Afrique de l'Est, qui aurait eu un homme portant un tel titre "il y a de nombreuses années", comme le rappelle le père Casmir Odundo, vicaire paroissial de la paroisse St. Mary's, Kabarnet, du diocèse de Nakuru au Kenya.

"L'histoire s'est faite au Kenya aujourd'hui lorsque le père John Baptist Oese Imai a finalement été béni en tant qu'abbé. Il devient le premier abbé bénédictin au Kenya. L'histoire nous apprend que quelques années auparavant, nous avions un abbé au monastère de Kipkelion à Kericho qui appartenait à l'ordre cistercien", dit le père Casmir dans sa réflexion du 14 novembre partagée avec l'ACI Afrique.

La bénédiction du père Jean-Baptiste a suivi l'élévation en septembre du prieuré conventuel du Prince de la Paix, Tigoni Kenya des Bénédictins Missionnaires de Saint-Ottillien en abbaye.

Les missionnaires bénédictins ont été invités au Kenya en 1972 et se trouvent maintenant dans les archidiocèses de Nairobi et de Nyeri, ainsi que dans les diocèses d'Eldoret et de Marsabit.

Deux autres abbés de pays africains ont participé à la cérémonie de bénédiction qui était présidée par l'évêque auxiliaire de l'archidiocèse de Nairobi, Mgr David Kamau.

Dans son homélie, l'abbé Pambo de Tanzanie a expliqué que bien qu'un abbé porte des insignes similaires à ceux d'un évêque, les abbés ne sont pas des évêques.

"Les évêques sont nommés par le Saint-Père ; un abbé est élu par les moines d'une abbaye", a déclaré l'abbé, qui a expliqué : "L'élection est bien sûr ratifiée par l'autorité ecclésiale compétente. Les évêques sont consacrés ou ordonnés évêques ; les abbés sont bénis".

Alors que la juridiction d'un évêque couvre toute la partie du peuple de Dieu qui lui est confiée, l'abbé a juridiction sur ses moines et doit également prendre soin de ceux qui viennent au monastère, a expliqué l'abbé Pambo.

Il a ensuite expliqué le symbolisme de l'insigne qui devait être remis au nouvel abbé en disant : "La croix pectorale que les abbés et les évêques portent sur leur poitrine rappelle les lourds fardeaux qui leur sont confiés. L'Anneau est un symbole de fidélité à la mission, la Mitre un symbole de la dignité de la fonction et le Personnel à tête crochue un symbole de l'autorité pour protéger et ramener le troupeau".  

Citant la règle de saint Benoît, l'abbé Pambo a rappelé au nouvel abbé que les âmes des religieux lui ont été confiées.

"Souvenez-vous que vous êtes le berger d'un troupeau qui n'est pas le vôtre", a averti l'abbé Pambo, nouvellement béni, et a ajouté : "Que Dieu vous remplisse de la force prophétique et du zèle nécessaire pour penser avec précision, parler avec éloquence et agir avec sagesse afin de pouvoir conduire le troupeau qui vous a été confié".

Le nouvel abbé s'est en outre vu rappeler que le leadership qu'il s'apprêtait à assumer n'était "pas facile".

"Le leadership n'est pas facile. C'est un lourd fardeau. Il est comparé à la croix pour lui rappeler (au père Jean-Baptiste) dès le début que le voyage qu'il entreprend n'est pas facile", a déclaré l'abbé tanzanien.

Il a ajouté : "L'abbé a besoin d'un courage prophétique, car s'il n'est pas courageux, il trompera le troupeau. Il trompera l'abbaye et les moines. Il doit agir avec raison et courage en puisant dans la sagesse de Dieu".

 

Et s'adressant aux congréganistes lors de la cérémonie de bénédiction, l'abbé Pambo a déclaré : "Nous prions pour que notre père, l'abbé Jean-Baptiste, dise toujours les paroles qui viennent de Dieu... afin que Dieu puisse parler à travers lui lorsqu'il s'adresse aux moines et au peuple de Dieu".

Avant son élection en tant qu'abbé, le père John Baptist, originaire du diocèse de Bungoma au Kenya, a été prieur des Tigoni. Il avait également exercé son ministère dans la paroisse SaintBenoît de l'archidiocèse de Nairobi, Ruaraka, en tant que curé. 

Ce passionné de musique liturgique de 42 ans a également une longue expérience de la formation et a été maître des novices des moines de Tigoni pendant de nombreuses années.

Il est le cerveau de la populaire Jina Maria (le nom de Marie), qui est chantée à la fin de la Sainte Messe dans tout le Kenya. 

Abonnez-vous gratuitement au bulletin d'information d'ACI Afrique

À ACI Afrique, notre équipe s'engage à rapporter la vérité avec courage, intégrité et fidélité à notre foi. Nous fournissons les actualités d'Afrique, vues à travers les enseignements de l'Église catholique - afin que vous puissiez grandir dans votre foi catholique et prendre conscience du peuple de Dieu en Afrique.

Lorsque vous abonnez aux actualités d'ACI Afrique, vous recevez par courriel les dernières nouvelles dont vous avez besoin.

Utilisez le formulaire ci-dessous pour nous indiquer où nous pouvons envoyer les dernières actualités d'ACI Afrique.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]