A l'approche du temps de l'Avent, les évêques du Zimbabwe appellent à la réconciliation et à l'unité

Alors que les catholiques du monde entier se préparent à inaugurer la saison de l'Avent le dimanche 29 novembre, les évêques du Zimbabwe ont, dans leur message collectif sur la période qui mène à Noël et à une anticipation pleine d'espoir de la seconde venue de Jésus-Christ, appelé la réconciliation et l'unité dans la nation d'Afrique australe.

Dans leur message du mercredi 18 novembre obtenu par l'ACI Afrique, les membres de la Conférence des évêques catholiques du Zimbabwe (ZCBC) demandent au peuple de Dieu du pays de s'embrasser au-delà des frontières sociales et politiques et de prendre soin de l'environnement. Ils notent que l'Avent est une saison de renouveau, tirée du mot latin "Advenio", qui signifie "Voici que je viens". ” 

"C'est le Seigneur Jésus qui vient vivre parmi nous afin de nous renouveler", disent les membres de ZCBC, qui ajoutent : "La venue du Seigneur est aussi une venue de nouvelles choses, de nouvelles idées, une espérance renouvelée en lui et en chacun de nous et ce que nous sommes capables de faire ensemble si seulement nous pouvons avoir confiance, nous tendre la main et nous trouver les uns les autres au-delà des frontières sociales et politiques que nous nous sommes fixées". 

Les évêques du Zimbabwe encouragent les efforts d'unité et de réconciliation en disant : "Le cri de Jean-Baptiste, préparer un chemin pour le Seigneur, rendre son chemin droit, doit être entendu dans tous les domaines de la vie sociopolitique, économique et religieuse".

Faisant référence aux tensions politiques quiperdurentdepuis 2019, les évêques appellent les dirigeants du gouvernement à "tendre une nouvelle main de bienvenue à tous les partis d'opposition afin que l'espoir de l'avènement puisse être ravivé parmi notre peuple qui souffre". 

Ils appellent les hommes politiques à pratiquer une politique "inspirée par la rencontre avec le Christ et imprégnée d'amour et de charité politique".

"La politique sans la charité ne peut jamais apporter le bien commun. L'amour d'un homme politique pour la nation et le bien commun se voit dans la façon dont il traite les voix dissidentes", affirment les membres de ZCBC. 

En s'adressant aux hommes politiques, les évêques font référence aux paroles de Fratelli Tutti du pape François : "Une fois de plus, je lance un appel pour que l'on apprécie à nouveau la politique comme une noble vocation et l'une des plus hautes formes de charité dans la mesure où elle recherche le bien commun".

Ils soulignent la nécessité pour le peuple de Dieu de s'embrasser en disant : "Dieu a créé tous les êtres humains égaux en droits, devoirs et dignité et les a appelés à vivre ensemble comme des frères et sœurs".

"Cet appel à vivre ensemble et à reconnaître la dignité et les droits de chacun est un message important de l'Avent et la base d'une convergence nationale", disent-ils et citent le livre de l'Ecclésiaste, "Deux valent mieux qu'un car ils ont un bon rendement pour leur travail : Si l'un d'eux tombe, son ami peut l'aider. Mais ayez pitié de celui qui tombe et qui n'a personne pour l'aider !"

S'inspirant de l'encyclique du Saint-Père Laudato Si' où il parle de la crise écologique et appelle à la conversion, les prélats déplorent la destruction de l'environnement et appellent les Zimbabwéens à prendre soin de la terre. 

"Cette crise écologique telle que nous la connaissons n'est pas loin de nos portes. En fait, elle est à l'intérieur de notre maison, alimentée par la pauvreté, les intérêts commerciaux et le consumérisme", déplorent-ils, ajoutant : "L'exploitation et la dégradation de l'environnement affectent la vie des gens et leur droit, donné par Dieu, de jouir de ce qui a été créé pour tous".

Les membres de la ZCBC disent aussi que la saison de l'Avent appelle les chrétiens à "regarder à nouveau comment nous pouvons freiner la destruction de ce joyau de l'Afrique".

Reconnaissant que le Zimbabwe a eu "un parcours difficile cette année" à cause de la pandémie COVID-19, les évêques appellent le peuple de Dieu du pays à mettre "le bien commun au cœur de nos plans de relance".

"Nous devons nous aider les uns les autres. Le simple fait d'être gentil est un petit moyen d'y parvenir", disent-ils.  

Ils poursuivent : "Retourner aux célébrations liturgiques communes contribuera à favoriser la communion entre nous. L'Avent est un bon moment pour reprendre la participation physique à la célébration eucharistique si nous n'avons pas encore commencé".

"Utilisons notre temps pour parler de manière créative, positive et concrète de l'avenir dont nous rêvons et désirons pour construire le Zimbabwe que nous voulons", déclarent les membres de la ZCBC dans leur message collectif du 18 novembre à l'approche de la saison de l'Avent. 

Abonnez-vous gratuitement au bulletin d'information d'ACI Afrique

À ACI Afrique, notre équipe s'engage à rapporter la vérité avec courage, intégrité et fidélité à notre foi. Nous fournissons les actualités d'Afrique, vues à travers les enseignements de l'Église catholique - afin que vous puissiez grandir dans votre foi catholique et prendre conscience du peuple de Dieu en Afrique.

Lorsque vous abonnez aux actualités d'ACI Afrique, vous recevez par courriel les dernières nouvelles dont vous avez besoin.

Utilisez le formulaire ci-dessous pour nous indiquer où nous pouvons envoyer les dernières actualités d'ACI Afrique.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]