L'Eglise en Afrique de l'Est rend hommage à feu Mgr Hamungole pour ses initiatives de communication

Feu Mgr Moses Hamungole qui a succombé aux complications liées à la COVID-19 mercredi 13 janvier.
Credit: Domaine public

L'Eglise en Afrique de l'Est se souvient de feu Mgr Moses Hamungole, qui a succombé aux complications COVID-19 mercredi 13 janvier, pour ses initiatives de communication sociale dans la région.

Dans sa vie de prêtre, l'évêque de 53 ans, qui était à la tête du diocèse de Monze en Zambie depuis mai 2014, a servi dans diverses entités médiatiques de l'Église au niveau local, régional et international.

Dans une déclaration du 14 janvier adressée à ACI Afrique, la direction de l'Association des conférences épiscopales membres en Afrique de l'Est (AMECEA) rappelle le service de Mgr Hamungole en tant que coordinateur des communications sociales au secrétariat basé à Nairobi.

"L'Église dans la région de l'AMECEA se souviendra certainement de Mgr Hamungole pendant les 6 années (2002-2008) où il a été coordinateur des communications sociales, au cours desquelles il a organisé de nombreux ateliers de renforcement des capacités pour les coordinateurs nationaux et le personnel des médias catholiques", déclare le président de l'AMECEA, Mgr Charles Kasonde.

L'évêque d’origine Zambienne ajoute : "Même après sa nomination comme évêque du diocèse de Monze, il a continué à être une personne ressource, soutenant l'Église dans la région de l'AMECEA et audelà dans ses efforts pour améliorer l'utilisation des technologies numériques pour l'évangélisation".

"Avec une humilité et une générosité totales, il a partagé son rêve pour l'apostolat pastoral des communications de l'Eglise, enrichi de ses vastes connaissances et de son expérience personnelle à Yatsani Radio en Zambie, au secrétariat de l'AMECEA à Nairobi, à Radio Vatican à Rome et de son engagement dans l'association des professionnels catholiques de la communication, SIGNIS", poursuit l'évêque du diocèse de Solwezi en Zambie.

Dans le message du 14 janvier adressé au président de la Conférence des évêques catholiques de Zambie (ZCCB), Mgr George Lungu, la direction de l'Association des évêques catholiques d'Afrique de l'Est déclare : "L'Église de la région AMECEA et au-delà se joint à vous pour pleurer sa disparition, qui est un énorme (vide) que seul Dieu sait comment le combler. ” 

Pour le coordinateur de la communication sociale de l'AMECEA, le père Andrew Kaufa, son prédécesseur était un homme qui avait "la passion de la communication". 

"Peu d'évêques de l'AMECEA se sont spécialisés dans la communication et il était l'un d'entre eux. Il était très passionné par la communication et il était toujours prêt à aider là où il le pouvait", a déclaré le père Kaufa à l'ACI Afrique lors d'une interview le 14 janvier. 

Le clerc, né au Malawi et basé à Nairobi, a ajouté, en référence à feu l'évêque, "Il est arrivé dans ce bureau à un moment où le monde entier migrait de la communication analogique vers la communication numérique. Il a essayé d'éclairer les gens sur la communication numérique et l'importance de l'adopter dans l'Église".

"En tant que communicateurs, nous étions fiers et heureux d'avoir l'un d'entre nous comme évêque. Sa mort est une grande perte. C'est un grand coup. C'est très douloureux", a déclaré le père Kaufa, membre des Missionnaires Montfortains, à l'ACI Afrique.

Pour sa part, l'assistante productrice de l'AMECEA Online News, Sr. Jecinter Okoth se souvient de Mgr Hamungole comme un "homme simple, avec lequel il est facile d'interagir et qui est sociable".

"J'ai trouvé qu'il était très facile de travailler avec lui, car il était si prompt à donner des informations qui devaient être publiées par la conférence zambienne. On pouvait compter sur lui pour toute information nécessitant une clarification", déclare le membre des Sœurs Franciscaines de Sainte-Anne (FSSA) dans un message envoyé à ACI Afrique.

Faisant référence au post de Mgr Hamungole sur Facebook le 4 janvier dernier, dans lequel le défunt évêque avait confirmé qu'il était dans un état stable pendant son traitement, la sœur kenyane déclare : "C'était loin d'être imaginaire que la mort soit imminente".

"C'était assez choquant et incroyable d'apprendre la perte de Mgr Hamulonge. C'est douloureux et très triste que nous parlions maintenant de lui comme du défunt", a déclaré et imploré Sœur Jecinter, "Nous prions pour le repos de son âme afin que le Seigneur récompense ses services à l'Eglise alors qu'il repose en paix. ” 

Ordonné prêtre pour l'archidiocèse de Lusaka en août 1994, Mgr Hamungole est titulaire d'une licence en sciences sociales, avec une spécialisation en communication sociale, de l'Université Grégorienne de Rome.

Au moment de son décès, l'ancien élève de l'Université catholique de Louvain en Belgique a également été président de la Commission pour la communication sociale de la ZCCB.

Dans une déclaration envoyée à ACI Afrique, les évêques de Zambie décrivent Mgr Hamungole comme ayant servi "avec distinction de fer de lance de l'apostolat auprès et à travers les médias en tant qu'évêque directeur de la communication". 

"Il a ainsi joué un rôle essentiel dans la création et le développement de plusieurs médias catholiques", affirment les membres de la ZCCB dans leur déclaration du 14 janvier.

Le défunt prélat était également l'évêque directeur de l'Association du clergé catholique diocésain zambien (AZDCC), une fonction qu'il occupait avec "un immense amour et une profonde appréciation de l'irremplaçable (rôle) joué par les prêtres diocésains dans le travail d'évangélisation intégrale au sein de l'Église locale", selon les membres de la ZCCB. 

"Nous espérons donc sincèrement que le souvenir de Mgr Hamungole inspirera toujours l'Église de Zambie à évangéliser efficacement en faisant bon usage des moyens de communication modernes, ainsi qu'à susciter de véritables vocations à la prêtrise diocésaine", déclarent les évêques dans leur lettre du 14 janvier signée par le président de la ZCCB, Mgr George Lungu.

Les évêques de Zambie décrivent ensuite le ministère épiscopal de leur défunt frère Bishop dans le diocèse de Monze comme celui où il a servi les fidèles "avec beaucoup de diligence en tant que leur berger principal".

"On se souviendra de lui et il nous manquera beaucoup en tant qu'évêque humble et développeur", déclarent les évêques.

Le défunt évêque était le fer de lance de la construction d'une nouvelle cathédrale dans son diocèse, une initiative qui a reçu un coup de pouce en juillet dernier lorsque le gouvernement de Zambie a remis un terrain de cinq hectares pour le projet de l'église. 

L'évêque défunt devrait être inhumé dans la cathédrale du Sacré-Cœur de Jésus le samedi 16 janvier.

Abonnez-vous gratuitement au bulletin d'information d'ACI Afrique

À ACI Afrique, notre équipe s'engage à rapporter la vérité avec courage, intégrité et fidélité à notre foi. Nous fournissons les actualités d'Afrique, vues à travers les enseignements de l'Église catholique - afin que vous puissiez grandir dans votre foi catholique et prendre conscience du peuple de Dieu en Afrique.

Lorsque vous abonnez aux actualités d'ACI Afrique, vous recevez par courriel les dernières nouvelles dont vous avez besoin.

Utilisez le formulaire ci-dessous pour nous indiquer où nous pouvons envoyer les dernières actualités d'ACI Afrique.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]