Cameroun: l’Archevêque de Douala nommé membre du Dicastère pour le développement humain intégral

Mgr Samuel Kleda, archevêque de Douala nommé au Dicastère pour la promotion du développement humain intégral en tant que membre par le pape François le 11 janvier 2021.
Credit: Domaine public

L’Archevêque de l’archidiocèse de Douala au Cameroun a été nommé membre du Dicastère pour la promotion du développement humain intégral.

Le Nonce Apostolique au Cameroun a annoncé la nomination de Mgr Samuel Kleda au Dicastère du Vatican le 15 janvier dernier lors du 44ème séminaire annuel de la Conférence Episcopale Nationale du Cameroun (CENC).

Le Nonce apostolique, Mgr Julio Murat, a déclaré que le Saint-Père avait pris cette nomination le 11 janvier 2021.

Les membres nommés au Dicastère de Rome examinent les questions concernant les migrants, les personnes dans le besoin, les malades, les exclus et les marginaux, les prisonniers et les chômeurs, ainsi que les victimes de conflits armés, de catastrophes naturelles et de toutes formes d'esclavage et de torture.

Dans le communiqué final de la réunion du 9 au 16 janvier, les membres de la CENC expriment leur gratitude au Saint-Père pour cette nomination en disant : "Nous nous réjouissons de la nouvelle de la nomination par le Pape François, de Mgr Samuel Kleda comme membre du Dicastère pour la promotion du développement humain intégral. ”

Du clergé de l'archidiocèse de Garoua, dans la région du Nord Cameroun, Mgr Kleda a été ordonné prêtre en mars 1986.

Le prélat de 62 ans a été prêtre pendant 14 ans avant sa nomination comme évêque du diocèse de Batouri. En novembre 2007, il a été nommé archevêque coadjuteur de l'archidiocèse de Douala, où il a été installé comme archevêque le 17 novembre 2009.

L'archevêque camerounais préside la Commission épiscopale pour la santé de la CENC. 

Mgr Kleda a condamné avec force la violence et les effusions de sang dans les régions anglophones de cette nation d'Afrique centrale qui est plongée dans une crise depuis 2016.

En septembre 2019, le prélat a souligné la nécessité d'avoir un organe neutre pour modérer le dialogue national au Cameroun.

"Le gouvernement aurait dû choisir une personne ou un groupe neutre pour mener le dialogue afin que les décisions prises soient appliquées pour résoudre cette crise et d'autres problèmes qui détruisent notre pays", a déclaré Mgr Kleda dans une interview à la radio catholique basée à Douala.

"Nous espérons que les enfants vont maintenant retourner à l'école dans ces régions", a-t-il déclaré et ajouté, "Ce forum (dialogue national) devrait également être l'occasion de résoudre d'autres problèmes qui touchent la nation, notamment le chômage des jeunes et l'amélioration des conditions de vie de la population".

"Le dialogue devrait donner naissance à une commission de vérité et de réconciliation", a-t-il déclaré et justifié, "Cette commission devrait veiller à ce que les droits de tous les habitants soient respectés".

L'année dernière, l'Ordinaire local de l'archidiocèse de Douala a bénéficié d'une grande visibilité médiatique dans le pays en ce qui concerne son administration de médicaments à base de plantes aux patients du COVID-19, y compris des interviews avec les médias publics qui l'ont largement ignoré dans le passé suite à sa prise de position sur la bonne gouvernance, les élections transparentes et la défense des pauvres et des opprimés.

Il a été reçu par le Premier ministre du Cameroun, Joseph Dion Ngute, qui l'a félicité et encouragé au nom du Président Paul Biya pour ses efforts dans la lutte contre COVID-19.

Le pape François a créé le Dicastère pour la promotion du développement humain intégral par la lettre apostolique du 17 août 2016, dans un nouveau Motu Proprio, Humanam Progressionem.

Il est actuellement dirigé par Peter Cardinal Turkson, originaire du Ghana. 

Dans son Motu Proprio, le Pape François a déclaré que l'Eglise est appelée à promouvoir le développement intégral de la personne humaine à la lumière de l'Evangile, qui "se fait en veillant aux biens inestimables de la justice, de la paix et du soin de la création".

Abonnez-vous gratuitement au bulletin d'information d'ACI Afrique

À ACI Afrique, notre équipe s'engage à rapporter la vérité avec courage, intégrité et fidélité à notre foi. Nous fournissons les actualités d'Afrique, vues à travers les enseignements de l'Église catholique - afin que vous puissiez grandir dans votre foi catholique et prendre conscience du peuple de Dieu en Afrique.

Lorsque vous abonnez aux actualités d'ACI Afrique, vous recevez par courriel les dernières nouvelles dont vous avez besoin.

Utilisez le formulaire ci-dessous pour nous indiquer où nous pouvons envoyer les dernières actualités d'ACI Afrique.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]