Le Vatican délimitera progressivement certains territoires missionnaires

Le Palais de la Propagande Fide à Rome.
Credit: Sheila1988 via Wikimedia (CC BY-SA 4.0).

Au début de ce mois, la Congrégation pour l'évangélisation des peuples a envoyé une lettre aux évêques de quelque 1 100 territoires catholiques et a annoncé la réduction progressive du soutien financier qu'ils reçoivent régulièrement du Vatican.

Les vicariats apostoliques et les prélatures étant considérés par le Vatican comme des territoires de mission, ils relèvent de la compétence de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples, et la grande majorité d'entre eux se trouvent dans les régions les plus pauvres du monde.

Le Vatican a traditionnellement soutenu ces juridictions par le biais du "Fonds de solidarité universel" des Œuvres pontificales missionnaires. La principale source de revenus de ce fonds provient de la collecte de la Journée mondiale des missions, célébrée chaque année l'avant-dernier dimanche d'octobre. Le fonds est indépendant de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples.

Mais certaines conférences épiscopales d'Amérique latine contactées par la CNA affirment que les nonces locales ont annoncé une réduction importante du soutien financier du Vatican et ont demandé aux évêques locaux des territoires non missionnaires de combler la différence.

S'adressant à CNA le 20 janvier, Mgr Giampietro Dal Toso, secrétaire adjoint de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples et président des Œuvres pontificales missionnaires, a souligné que "la lettre n'a nullement pour but de réduire le soutien que nous apportons aux missions diocésaines. Elle vise plutôt à une meilleure répartition de l'argent, selon les critères de l'intendance".
Cela signifie, a-t-il expliqué, que "s'il y a des diocèses ou des évêques capables de continuer avec leurs ressources, ils pourraient renoncer à leur part et donner la possibilité à d'autres diocèses, plus pauvres, d'en obtenir davantage".

Mgr Dal Toso a souligné que "avec l'Aide à l'Eglise en détresse, les Oeuvres Pontificales Missionnaires ne soutiennent que des projets pastoraux. C'est très important pour l'avenir de l'Église". Par pastoral, l'archevêque entend les fonds qui vont à des dépenses spécifiques liées au travail d'évangélisation, par opposition aux fonds de justice sociale, qui sont généralement plus facilement disponibles.

Selon les chiffres de 2016, la Congrégation (également connue sous le nom latin de Propaganda Fide) a juridiction sur 186 archidiocèses, 785 diocèses, 82 vicariats apostoliques, 39 préfectures apostoliques, 4 administrations apostoliques, 6 missiones sui iuris, 1 abbaye territoriale et 6 ordinariums militaires.

En 2019, les sociétés ont distribué quelque 130 millions de dollars, tous collectés lors de la Journée mondiale des missions. Il n'y a pas de chiffres concernant la collecte de 2020, mais Mgr Dal Toso a déclaré qu'il s'attendait à collecter moins d'argent qu'en 2019, en raison de la crise économique résultant de la COVID 19.

Le soutien financier à chaque diocèse varie en fonction de facteurs tels que la pauvreté de la région, le taux de change des devises fortes et les besoins spécifiques, mais le soutien annuel moyen est d'environ 20 000 dollars.

Selon Mgr Dal Toso, bien que les chiffres ne semblent pas si élevés, l'argent versé par les sociétés missionnaires est très important pour les territoires missionnaires.

Le Vatican, par exemple, verse en moyenne 460 dollars par mois à chaque séminariste sur le territoire missionnaire.

Les sociétés missionnaires apportent également un soutien financier aux évêques retraités, ce qui est très important dans les régions pauvres où les catholiques sont minoritaires et où la communauté locale n'a pas les moyens de les soutenir.

Mgr Dal Toso a déclaré que la lettre envoyée aux territoires missionnaires demandait si certains de ces évêques pouvaient renoncer à cette aide financière.

"Ce n'est pas nouveau, puisque la Congrégation a émis une demande similaire en 2015, et que quelque 30 évêques ont pu renoncer à l'aide financière", a déclaré Mgr Dal Toso.

Abonnez-vous gratuitement au bulletin d'information d'ACI Afrique

À ACI Afrique, notre équipe s'engage à rapporter la vérité avec courage, intégrité et fidélité à notre foi. Nous fournissons les actualités d'Afrique, vues à travers les enseignements de l'Église catholique - afin que vous puissiez grandir dans votre foi catholique et prendre conscience du peuple de Dieu en Afrique.

Lorsque vous abonnez aux actualités d'ACI Afrique, vous recevez par courriel les dernières nouvelles dont vous avez besoin.

Utilisez le formulaire ci-dessous pour nous indiquer où nous pouvons envoyer les dernières actualités d'ACI Afrique.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]