Advertisement

Au Malawi, les religieuses s'occupant de personnes démunies reçoivent un coup de pouce d’une organisation caritative

Depuis des années, les sœurs carmélites du diocèse catholique de Zomba, au Malawi, travaillent dans des conditions difficiles pour faire cuire des hosties qu'elles vendent pour gagner leur vie et pour soutenir les personnes démunies du diocèse.

Selon la direction de l'organisation caritative pontificale Aide à l'Église en détresse (AED), les religieuses travaillent dans ce pays d'Afrique du Sud-Est depuis 2003 et consacrent du temps à prier, en particulier pour la sanctification des membres du clergé dans le pays.

"Actuellement, onze sœurs y vivent, leur vie étant entièrement consacrée à une vie de prière et de contemplation", note la direction de l'AED dans un rapport publié le lundi 8 février, et ajoute, en référence aux sœurs carmélites, "Elles prient pour le salut du monde entier et surtout pour la sanctification des prêtres. Et il y a un certain nombre de jeunes femmes qui aimeraient se joindre à elles".

Selon l'organisation caritative pontificale, les religieuses travaillent parmi les "très pauvres" dans le sud du Malawi ; les pauvres dépendent de la congrégation religieuse pour leur survie. Les pauvres dépendent de la congrégation religieuse pour leur survie. Les gens, note l'AED, luttent pour survivre en raison des longues saisons sèches que connaît la région.

"Les fidèles catholiques locaux sont ravis de la présence des sœurs et ils sont également heureux de les soutenir, dans la mesure de leurs possibilités. Mais ils sont très pauvres. La saison sèche dure ici huit mois de l'année. Et c'est donc souvent les Sœurs elles-mêmes qui finissent par partager, bien qu'avec joie, le peu qu'elles ont avec les pauvres qui viennent frapper à leur porte", déclare la direction de l'association caritative catholique.

Advertisement

Au fil du temps, la clientèle des religieuses s'est étendue au-delà du diocèse de Zomba et elles fournissent maintenant des hôtes à d'autres diocèses catholiques du pays, note la direction de l'AED dans le rapport du 8 février.

L'AED, qui tend la main aux évangélisateurs dans les lieux difficiles, rapporte qu'il n'a pas été facile pour les Sœurs Carmélites qui se déplacent dans un véhicule usé de transporter les lourds sacs de farine utilisés pour cuire les hosties.

"Parfois, elles (les sœurs carmélites) ont pu trouver quelqu'un pour les aider avec le transport, mais seulement en tant que solution d'urgence", a rapporté la direction d'AED, ajoutant : "Elles possédaient auparavant un très vieux véhicule, qui au fil des années est cependant devenu de plus en plus peu fiable et coûteux à réparer et à entretenir et n'était plus adapté à son utilisation".

Pour aider les sœurs à se déplacer, l'organisation caritative pontificale a fait don de 25 570 euros à la communauté des sœurs carmélites du diocèse de Zomba au Malawi pour l'achat d'un nouveau véhicule.

"Il va sans dire qu'étant donné les conditions de route au Malawi comme dans de nombreuses autres régions d'Afrique, il était essentiel de disposer d'un véhicule robuste et résistant, capable de faire face au terrain, car sinon il s'userait rapidement et deviendrait inutile", déclare la direction d'AED en annonçant le don.

More in Afrique

Dans leur expression de gratitude, les sœurs carmélites ont écrit à l'AED en disant : "Nous sommes très heureux de cette voiture. Que Dieu vous bénisse et vous récompense un million de fois ! Celui qui peut lire dans tous les cœurs peut voir combien nous sommes reconnaissants !"