Soudan du Sud : Fermeture d'une clinique catholique après des cas positifs au COVID-19 parmi le personnel médical

Le drapeau du Sud-Soudan
Credit: Domaine public

Un centre de santé catholique du diocèse de Wau au Soudan du Sud a temporairement fermé ses portes après que les trois médecins de l'établissement aient été testés positifs au COVID-19 et aient été isolés pour surveiller leurs conditions de santé respectives.

L'administrateur du centre de santé primaire de Sika Hadid, Sœur Bibiana Efimi, a annoncé mercredi 17 février que la clinique restera fermée pendant plus de quinze jours en fonction du rétablissement du personnel médical.

"Notre clinique est fermée parce que nos médecins sont en quarantaine ; ils ont été testés positifs et ils seront absents pendant deux semaines", a confirmé Sœur Bibiana à ACI Afrique le 17 février.

Elle a ajouté : "Après 14 jours, les médecins iront faire un autre test ; si le test est bon, nous l'ouvrirons, sinon il restera fermé.

Selon une sœur née en Inde, les médecins du centre de santé catholique n'ont pas eu l'occasion de voyager hors du Sud-Soudan depuis que COVID-19 a fait le tour du monde.  

Les dirigeants de l'hôpital, en coordination avec les autorités diocésaines, ont informé les dirigeants du gouvernement de l'État de Bhar el Ghazal occidental de contribuer à doter l'hôpital de médecins pour couvrir leurs collègues isolés.

"Pour le moment, nous n'avons pas de médecins pour travailler et nous devons rester fermés à moins que le gouvernement n'intervienne pour nous aider", a déclaré Sœur Bibiana, qui a ajouté : "J'ai informé les autorités du comté et s'ils nous aident, il y a peut-être un espoir de réouverture prochaine de l'établissement".

Pendant ce temps, le coordinateur de la santé du diocèse catholique de Wau, le Dr Jurel Payii Mamur, a réitéré le message de Sœur Bibiana, en disant que le Centre restera temporairement fermé pendant environ deux semaines, alors que les médecins traversent leur période d'isolement.

Le Dr Mamur a déclaré à ACI Afrique que "la décision de fermer la clinique Sika Hadid est intervenue après que l'administration de l'Eglise et celle des soins de santé aient tenu une réunion et décidé de fermer le centre".

"Pendant que les médecins sont en quarantaine, le centre sera soumis à une désinfection et une stérilisation sérieuses pour la sécurité de tous", a déclaré le coordinateur sanitaire, qui a exhorté les citoyens de ce pays de neuf ans à continuer à mettre en œuvre les mesures préventives de COVID-19 pour leur propre sécurité et celle des autres.

Au Soudan du Sud, où le système de santé est l'un des plus faibles au monde, le nombre de cas et de décès signalés par le COVID-19 continue d'augmenter.

Au 17 février, le pays d'Afrique centrale et orientale a enregistré au moins 5 922 cas de coronavirus, 79 décès liés et 3 876 guérisons.

Abonnez-vous gratuitement au bulletin d'information d'ACI Afrique

À ACI Afrique, notre équipe s'engage à rapporter la vérité avec courage, intégrité et fidélité à notre foi. Nous fournissons les actualités d'Afrique, vues à travers les enseignements de l'Église catholique - afin que vous puissiez grandir dans votre foi catholique et prendre conscience du peuple de Dieu en Afrique.

Lorsque vous abonnez aux actualités d'ACI Afrique, vous recevez par courriel les dernières nouvelles dont vous avez besoin.

Utilisez le formulaire ci-dessous pour nous indiquer où nous pouvons envoyer les dernières actualités d'ACI Afrique.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]