Advertisement

Les Salésiens facilitent l'octroi de bourses d'études et l'accès à l'eau potable pour les étudiants au Cameroun et au Malawi.

Les membres de l'Institut religieux des Salésiens de Don Bosco (SDB) facilitent l'octroi de bourses d'études et l'accès à l'eau potable à des étudiants dans le besoin au Cameroun et au Malawi.

Dans un rapport partagé avec ACI Afrique, jeudi 18 mars, les responsables de Salesian Missions, la branche américaine de développement des SDB qui sollicite les fonds pour les initiatives dans les pays africains, affirment que les membres des SDB ont tendu la main aux jeunes nécessiteux qui n'ont pas pu terminer leurs études par manque de frais de scolarité.

Au Cameroun, les jeunes dont le statut économique des familles a été affecté par la pandémie de COVID-19 ont bénéficié de bourses d'études offertes par les membres des SDB qui exercent leur ministère dans la région de Mimboman, dans l'archidiocèse de Yaoundé, indique la direction de l'agence salésienne dans le rapport.

"La pandémie a créé une crise économique au Cameroun. Le pays a subi des pertes importantes en raison de la fermeture des exportations. Les prestataires de services, tels que les chauffeurs de taxi, les artisans et les commerçants, se sont retrouvés sans travail", ont rapporté les responsables des missions salésiennes.

La nation centrafricaine "est également confrontée à la présence de groupes terroristes islamistes comme Boko Haram dans le Nord, d'un groupe d'armées sécessionnistes dans le Nord-Ouest et de réfugiés centrafricains dans l'Est", ajoutent-ils, notant que ces défis "affectent les jeunes qui tentent d'étudier et d'acquérir une éducation."

Advertisement

"Le financement a aidé les jeunes à terminer l'année scolaire et à obtenir leur diplôme et à trouver un emploi ou à passer à l'année scolaire suivante", indiquent les responsables de l'agence basée à New York dans le rapport.

La direction des Missions salésiennes a également mis à disposition des membres des SDB de l'archidiocèse de Yaoundé des fonds pour la prévention du COVID-19.

"Une partie des fonds a servi à acheter des produits de nettoyage et du désinfectant pour les mains du personnel et des élèves", indiquent les responsables de l'entité salésienne dans leur rapport du 18 mars.

Ils notent que plus de 4 000 personnes ont bénéficié de ce matériel, notamment des étudiants et des enseignants du Don Bosco College et du centre de formation professionnelle, des paroissiens de la paroisse Marie Auxiliatrice ainsi que des jeunes d'un centre de jeunesse local, entre autres.

" L'église salésienne locale a également été régulièrement désinfectée par un jeune homme qui travaille pour un service de nettoyage de la mairie de Yaoundé. Il a enseigné au personnel salésien comment désinfecter correctement et a aidé à acheter des produits de nettoyage à un prix abordable", indique la direction des Missions salésiennes.

More in Afrique

Les fonds de l'entité salésienne ont également permis aux membres des SDB dans la nation centrafricaine de soutenir quatre personnes "qui avaient un besoin urgent de soins médicaux" et qui "n'auraient pas survécu" sans l'aide des missionnaires salésiens.

"Une femme a été opérée d'urgence pour une appendicite, une autre a eu besoin de soins médicaux vitaux pour des problèmes rénaux et deux autres ont dû faire face à des complications liées à une hépatite", racontent les responsables salésiens. 

"Les missionnaires salésiens du monde entier sont passés à l'action et ont travaillé sans relâche pour les personnes dans le besoin", a déclaré le directeur des missions salésiennes. Le directeur des missions salésiennes, le père Gus Baek, a été cité dans le rapport du 18 mars.

En plus de l'aide directe aux familles dans le besoin, "les centres et les institutions salésiens ont également soutenu leurs communautés", ajoute le père Baek et exprime sa reconnaissance aux "donateurs qui ont aidé les salésiens du Cameroun dans leurs efforts pour atténuer les défis posés par la pandémie".

Au Malawi, pays d'Afrique du Sud-Est, les membres de SDB facilitent le creusement d'un deuxième puits à la Don Bosco High School dans le district de Nkhotakota, dans l'archidiocèse catholique de Lilongwe.

Advertisement

Grâce au financement de l'initiative "Clean Water" des missions salésiennes, les membres des SDB qui travaillent dans l'école de Lilongwe ont réussi à installer une pompe à eau et des panneaux solaires, ainsi qu'à construire un réservoir d'eau, comme l'indique un rapport séparé partagé avec ACI Afrique le 18 mars.

Les installations d'eau ont permis aux 378 élèves et aux 20 enseignants de l'école, que les membres de SDB ont initiée comme une "réponse directe au besoin d'éducation des jeunes dans la partie sud-ouest de Nkhotakota", d'avoir accès à de l'eau potable, selon les responsables de SDB.

"Le plus grand défi auquel l'école a été confrontée était le manque chronique d'approvisionnement régulier en eau pour nos élèves internes et externes", a déclaré le recteur de la communauté salésienne de Nkhotakota, le père Joseph Czerwinski, cité dans le rapport.

Bien que l'école soit située près d'un grand lac et qu'elle soit reliée au réseau d'eau de la ville, le père Czerwinski déclare : "Il y avait toujours de graves pénuries d'eau chaque jour. L'approvisionnement de la ville est très irrégulier et peu fiable. Cela a causé des problèmes à nos élèves, notamment le manque d'hygiène, un risque pour la santé, et l'absence d'eau pour cuisiner et boire."

"Au nom des élèves du lycée Don Bosco et de la communauté salésienne, je tiens à remercier les donateurs qui ont contribué à ce projet. Sans leur aide, nous ne serions pas en mesure de réaliser ce forage", déclare le recteur dans le rapport.

Grâce à ce financement, "les étudiants et la communauté disposent désormais d'une quantité d'eau suffisante. Cela a un impact positif direct sur leur environnement éducatif", ajoute le père Czerwinski dans le rapport du 18 mars partagé avec ACI Afrique.