Advertisement

Une organisation pontificale catholique fait un don pour des études islamiques en Afrique de l'Ouest

Les étudiants de l'Institut de formation islamo-chrétienne (IFIC) à Bamako, Mali. Aide à l'Église en Détresse (AED) International Les étudiants de l'Institut de formation islamo-chrétienne (IFIC) à Bamako, Mali.
Aide à l'Église en Détresse (AED) International

L'organisation caritative catholique et fondation pontificale Aide à l'Église en Détresse (AED) a fait un don pour faciliter les études islamiques des prêtres et des séminaristes en Afrique de l'Ouest.

Dans un rapport publié lundi 29 mars, les responsables de l'AED indiquent qu'ils ont mis de côté 186 000 euros pour l'Institut de formation islamo-chrétienne (IFIC) de Bamako, au Mali, et 25 000 euros pour le Grand Séminaire Saint-Augustin de Jos, au sein de l'archidiocèse de Jos, au Nigeria.

Les 186 000 euros que devrait recevoir la direction de l'IFIC, une initiative de la Société des Missionnaires d'Afrique (MAfr.), également connue sous le nom de Pères Blancs, sont destinés à la construction d'une structure d'hébergement pour les étudiants et les professeurs de l'école.

Selon le rapport du 29 mars, l'Institut d'études interreligieuses basé à Bamako qui accueille environ 150 étudiants, dont la moitié sont des prêtres de différents pays d'Afrique de l'Ouest, a "un espace très limité pour les accueillir tous."

"Un amphithéâtre avec un bloc d'hébergement attenant pour les étudiants et les professeurs serait un véritable coup de pouce pour le travail de promotion de la paix de l'IFIC, et donnerait un nouvel élan au dialogue en cours", affirment les responsables de l'AED dans le rapport du 29 mars.

Advertisement

Ils ajoutent que si la direction de l'IFIC a acquis le terrain pour établir le complexe, elle ne dispose pas des ressources nécessaires pour commencer la construction.

"Nous avons promis 186 000 € pour couvrir les coûts ", indiquent les responsables de l'AED en référence à la construction du complexe.

La direction de l'organisation caritative pontificale a également mis de côté 25 000 € pour aider à approvisionner la bibliothèque du grand séminaire St Augustin, basé dans l'archidiocèse de Jos, en littérature sur les études islamiques.

Dans le rapport du 29 mars, les responsables de l'AED déclarent : "Les étudiants de Jos ont particulièrement besoin de se familiariser avec tous les aspects de l'Islam."

"Tout cela aidera leur ministère lorsqu'ils seront des prêtres et des pasteurs proclamant la vérité", disent les responsables de l'AED.

More in Afrique

Ils ajoutent que les livres sur la foi aident à garder les 342 séminaristes du séminaire fermement ancrés dans la vérité.

La connaissance est aussi une source de force, la bibliothèque du séminaire est donc une sorte de "gymnase spirituel", affirment les responsables de l'AED, ajoutant que pour que la bibliothèque le reste, elle doit être "constamment renouvelée et mise à jour" avec des livres.

Parmi les exemples les plus récents de ce renouvellement, citons les classiques de la vie intérieure, les témoignages de saints modernes comme Mère Teresa et le Pape Saint Jean-Paul II, les livres sur la théologie du corps et aussi, de plus en plus, les ouvrages sur les études religieuses comparées et des sujets tels que "Culture et Inculturation"."

Cependant, les responsables de l'AED notent qu'avec le grand nombre de séminaristes, il y a une énorme demande de livres "et 10 exemplaires sont nécessaires à la fois."

"Même avec de fortes remises, cela représente une dépense financière très importante. Nous avons promis au séminaire 25 000 euros", indiquent les responsables de l'AED.

Advertisement

"La connaissance aide à jeter les bases de la paix - temporelle et spirituelle -", disent les responsables de l'AED et ajoutent, en référence à l'Exhortation du Pape François, Evangelii Gaudium, "Un renouveau de la prédication peut offrir aux croyants... une nouvelle joie dans la foi et une fécondité dans l'œuvre d'évangélisation."