Advertisement

"Le Seigneur ressuscité nous aime sans limites" : Le Pape François à la Veillée pascale

Le pape François allume un cierge lors de la messe de la Vigile pascale dans la basilique Saint-Pierre, le 3 avril 2021. Vatican Media/CNA Le pape François allume un cierge lors de la messe de la Vigile pascale dans la basilique Saint-Pierre, le 3 avril 2021.
Vatican Media/CNA

Lors de la messe de la Veillée pascale au Vatican, le pape François a déclaré que l'amour de Jésus est sans limites et qu'il offre toujours la grâce de recommencer à zéro.

Le pape a déclaré dans son homélie du 3 avril qu'"il est toujours possible de recommencer parce qu'il y a toujours une nouvelle vie que Dieu peut éveiller en nous malgré tous nos échecs."

Il poursuit : "Des décombres de nos cœurs, Dieu peut créer une œuvre d'art ; des restes ruinés de notre humanité, Dieu peut préparer une nouvelle histoire. Il ne cesse de nous devancer : dans la croix de la souffrance, de la désolation et de la mort, et dans la gloire d'une vie qui se relève, d'une histoire qui change, d'une espérance qui renaît."

"Jésus, le Seigneur ressuscité, nous aime sans limites et est là à chaque instant de notre vie", a déclaré le pape François dans la basilique Saint-Pierre.

La Veillée pascale, qui a lieu dans la nuit du Samedi Saint, "est la plus grande et la plus noble de toutes les solennités et elle doit être unique dans chaque Église", selon le Missel romain.

Advertisement

Le pape François a offert la messe de la Vigile à l'autel de la Chaire de la basilique, en présence d'environ 200 personnes.

La basilique Saint-Pierre, la plus grande église du monde, est normalement bondée pour la Veillée pascale. Cette année encore, les liturgies du Triduum pascal ont été réduites en raison de la pandémie de COVID-19. La préparation du cierge pascal a été omise et aucun baptême n'a eu lieu lors de la veillée, seulement un renouvellement des promesses baptismales.

La liturgie a commencé dans l'obscurité par la bénédiction du feu nouveau. Le pape et les cardinaux concélébrants ont ensuite traversé l'église obscure en portant des bougies allumées pour symboliser la lumière du Christ qui vient dissiper les ténèbres.

"Si, en cette nuit, vous vivez une heure de ténèbres, un jour qui ne s'est pas encore levé, une lumière tamisée ou un rêve brisé, allez ouvrir votre cœur avec étonnement au message de Pâques : 'N'ayez pas peur, il est ressuscité ! Il vous attend en Galilée", a déclaré le pape François dans son homélie.

More in Afrique

"Vos attentes ne resteront pas insatisfaites, vos larmes seront séchées, vos craintes seront remplacées par l'espérance. Car le Seigneur va toujours au-devant de vous, il marche toujours devant vous. Et, avec lui, la vie recommence toujours."

Au cours de la liturgie, un cantor a chanté l'Exsultet Proclamation de Pâques, qui raconte l'histoire du salut depuis la création, l'épreuve et la chute d'Adam, la libération du peuple d'Israël de l'esclavage en Égypte, et culmine en Jésus-Christ, qui est mort pour nos péchés et nous conduit au salut.

La basilique a été éclairée progressivement jusqu'à ce qu'elle soit entièrement illuminée au Gloria, lorsque les cloches de Saint-Pierre ont sonné.

Dans son homélie, le pape a demandé aux gens de réfléchir au message de l'ange à Marie-Madeleine et aux autres personnes qui sont allées oindre le corps de Jésus, mais ont trouvé un tombeau vide, comme le décrit l'Évangile de Marc :

Advertisement

" Ne vous étonnez pas ! Vous cherchez Jésus de Nazareth, le crucifié. Il est ressuscité, il n'est pas ici. Voyez le lieu où ils l'ont déposé. Mais allez dire à ses disciples et à Pierre : "Il vous précède en Galilée ; là, vous le verrez, comme il vous l'a dit"."

Le pape François a dit : " Allons en Galilée, où le Seigneur ressuscité nous a précédés. Pourtant, que signifie "aller en Galilée" ?"

Le pape a ensuite expliqué qu'"aller en Galilée" peut signifier s'engager sur de nouveaux chemins, recommencer à zéro, et aller vers les périphéries.

" La Galilée était un avant-poste : les personnes qui vivaient dans cette région diverse et disparate étaient les plus éloignées de la pureté rituelle de Jérusalem. Pourtant, c'est là que Jésus a commencé sa mission. C'est là qu'il a apporté son message à ceux qui luttaient pour vivre au jour le jour... les exclus, les vulnérables et les pauvres", a-t-il déclaré.

"Là, il a apporté le visage et la présence de Dieu, qui cherche inlassablement ceux qui sont découragés ou perdus, qui va jusqu'aux périphéries de l'existence, car à ses yeux, personne n'est le plus petit, personne n'est exclu."

Le pape François a déclaré qu'il pense que de nombreuses personnes considèrent aujourd'hui la foi catholique comme une chose du passé ou de "jolis souvenirs d'enfance" qui n'influencent plus leur vie quotidienne.

"Dieu ne peut pas être rangé parmi nos souvenirs d'enfance, mais il est vivant et plein de surprises. Ressuscité des morts, Jésus ne cesse de nous étonner", a-t-il déclaré.

Le pape François a poursuivi : "Jésus n'est pas démodé. Il est vivant ici et maintenant. Il marche à vos côtés chaque jour, dans chaque situation que vous vivez, dans chaque épreuve que vous devez endurer, dans vos espoirs et vos rêves les plus profonds. ... Même si vous avez l'impression que tout est perdu, s'il vous plaît, laissez-vous surprendre par la nouveauté que Jésus apporte : Il vous surprendra sûrement."