Advertisement

Caritas l’Île Maurice cible des milliers de familles dans le cadre du programme d'aide alimentaire COVID-19

Au moins 3 500 familles qui auraient été sévèrement touchées par les effets du COVID-19 à Maurice devraient recevoir une aide alimentaire de la part du bras humanitaire et de développement de l'Église catholique dans cette nation insulaire de l'océan Indien. 

Dans leur rapport du mardi 20 avril, les responsables de Caritas l’Île Maurice indiquent que le programme d'aide alimentaire en cours a été soutenu par le National Covid Fund (NCF). 

"La durée du programme est d'un an (de novembre 2020 à octobre 2021), avec pour objectif plus de 3 500 familles bénéficiaires qui ont été sévèrement touchées depuis le début de la pandémie", a déclaré la présidente de Caritas l’Île Maurice, Brigitte Koenig, dans le communiqué publié le 20 avril par le diocèse de Port Louis du pays.

Depuis le début du programme, plus de 17 500 Mauriciens ont reçu des colis alimentaires, ajoute Mme Koenig.

Selon le responsable de Caritas, le programme s'inscrit dans le cadre des efforts de l'Eglise catholique pour aider les familles mauriciennes à gérer les effets du COVID-19, une pandémie qui a touché 1 203 personnes, causé 15 décès et 934 autres récupérés dans la nation insulaire de l'océan Indien. 

Advertisement

"Alors que la pandémie de COVID-19 et les conséquences de l'endiguement national continuent d'affecter les populations, Caritas continue de travailler dur et de se battre au quotidien pour aider les familles mauriciennes les plus pauvres à faire face à cette menace mondiale", déclare la direction de Caritas l’Île Maurice dans le communiqué.

Expliquant comment l'entité de l'Église catholique a reçu le fonds du NCF, Mme Koenig déclare : "Le 11 mai 2020, Caritas l’Île Maurice a répondu à l'appel à projets du National Covid Fund (NCF) en soumettant un vaste programme d'aide alimentaire, un projet soutenu par l'important réseau de bénévoles et de travailleurs sociaux de l'association déployé dans 52 points/centres Caritas sur l'île, afin d'atteindre les principales poches de pauvreté."

Dans la déclaration, le président de Caritas l’Île Maurice exprime sa gratitude au NCF pour avoir approuvé et financé le programme d'aide alimentaire.

"Les fonds obtenus sont d'une grande aide pour poursuivre le travail difficile et souvent compliqué que nous avons commencé l'année dernière avec les personnes les plus défavorisées ayant beaucoup moins de moyens", déclare Mme Koenig. 

Elle ajoute qu'à l'instar des autres projets de Caritas, la distribution alimentaire en cours "se fait dans le cadre de critères d'éligibilité et d'un soutien social plus large pour aider les familles à se remettre sur pied". ”

More in Afrique

Le responsable de Caritas explique en outre que le programme d'aide alimentaire en cours comporte deux volets, "un projet d'aide alimentaire directe, par la distribution de colis alimentaires/bons pendant l'accouchement et de repas scolaires aux enfants (et) un projet de développement agricole pour aider les familles à subvenir à leurs propres besoins (jardins potagers communautaires)."

"Le programme est en bonne voie", déclare Mme Koenig, ajoutant qu'"au 31 mars 2021, 4 766 colis alimentaires distribués par Caritas ont été financés par le National Covid Fund (NCF)."

Dans le but d'améliorer la transparence et la bonne gouvernance, le président des membres du conseil d'administration de Caritas l’Île Maurice déclare que la direction de l'entité de l'Église catholique a soumis un rapport aux autorités et qu'un audit par la NCF est en cours. 

Mme Koenig ajoute qu'en raison du financement du NFC, qui a assuré l'aide alimentaire, "Caritas a décidé de ne pas lancer d'appel aux dons alimentaires." 

Caritas l’Île Maurice est cependant ouverte à recevoir des dons pour les besoins hygiéniques des enfants en bas âge et des personnes âgées de la société mauricienne qui ne sont pas couverts par les fonds du NCF, précise-t-elle dans la déclaration du 20 avril.

Advertisement

Pendant ce temps, une équipe de psychologues de l'île Maurice offre des services de conseil gratuits au peuple de Dieu dans la nation insulaire de l'océan Indien afin de traiter certains des effets négatifs de COVID-19.

"Les appels téléphoniques gratuits permettent à toute personne qui souhaite être écoutée dans un cadre de confiance, de respect et de non-jugement de partager en profondeur ce qu'elle vit en étant invitée à mettre des mots sur ses difficultés actuelles, ses sentiments, ses pensées, etc.", a déclaré la responsable du Bureau de psychologie du diocèse de Port Louis, Émilie Rivet-Duval, citée dans un rapport. 

Dans le rapport publié par le diocèse de Port Louis, le docteur en psychologie clinique explique que lors des séances de conseil, "le professionnel s'abstient de donner des conseils/solutions et invite l'autre à se connecter davantage à lui-même, à trouver en lui les ressources nécessaires pour avancer, pas à pas, et à poser ce qui va contribuer à son bien-être."  

Le responsable du Bureau diocésain de psychologie du diocèse de Port-Louis poursuit : "Grâce à cette écoute, et avec l'aide du professionnel, certaines idées pratiques et concrètes peuvent également être identifiées pour aider l'autre à mieux gérer ses sentiments de peur, d'anxiété, de doute, de tristesse et/ou de colère."

Les services de conseil ont été rendus possibles par une collaboration entre les membres de différentes associations de professionnels travaillant dans le domaine de la psychologie à Maurice.