Advertisement

Comment une agence d'aide catholique basée au Royaume-Uni soutient la lutte contre le COVID-19 en Afrique

La direction de l'agence de développement et d'aide humanitaire des évêques catholiques d'Angleterre et du Pays de Galles, l’Agence catholique pour le Développement Outre-Mer a, dans un rapport, exposé ses efforts pour soutenir la lutte contre le COVID-19 dans les pays africains.

"Les conseils en matière de santé et de prévention sont également partagés lorsque notre personnel et nos bénévoles distribuent du savon et des colis alimentaires d'urgence aux familles vulnérables en Éthiopie, au Zimbabwe, au Nigeria et au Kenya, afin de s'assurer que les personnes particulièrement exposées au virus puissent survivre à cette crise", indiquent les responsables de CAFOD dans le rapport publié jeudi 6 mai.

Ils notent que "les leçons tirées des épidémies d'Ebola en Sierra Leone, au Liberia et en République démocratique du Congo ont permis à nos équipes locales d'atteindre rapidement les leaders religieux en leur fournissant des informations précises et en organisant des sessions de formation en toute sécurité".

"Ces leaders sont enracinés dans leurs communautés - une présence de confiance - avec une portée et un impact exceptionnels, garantissant que chacun reçoit les informations d'hygiène vitales dont il a besoin", ajoute le leadership de CAFOD dans le rapport du 6 mai.

Dans la plus jeune nation du monde, le Soudan du Sud, les dirigeants de CAFOD ont engagé des personnes qui "travaillent avec les réseaux radiophoniques des églises locales et des experts de l'aide pour diffuser des messages d'hygiène vitaux par radio, dans des zones difficiles à atteindre".

Advertisement

Les groupes communautaires facilitent la traduction des messages radio "dans les langues locales afin qu'ils puissent être entendus et compris par le plus grand nombre de personnes possible".

"Nous travaillons également avec des groupes de femmes pour protéger les femmes de tous âges contre le risque de violence domestique pendant le confinement", indique la direction de CAFOD dans le rapport.

Le Soudan du Sud a enregistré au moins 10 637 cas de COVID-19, 10 312 guérisons et 115 décès liés à cette maladie.

Dans la nation centrafricaine de la République démocratique du Congo (RDC), les responsables de CAFOD travaillent avec les chefs religieux pour "sensibiliser au coronavirus par le biais de la télévision, de la radio et des mégaphones - aidant ainsi plus de familles à survivre à la pandémie par la distribution ciblée de kits d'hygiène".

L'entité catholique facilite également la fourniture de "nourriture d'urgence, d'eau potable et de logements aux familles qui ont fui les combats et sont vulnérables au coronavirus dans l'est de la RD Congo".

More in Afrique

Le leadership de CAFOD permet en outre de fournir "une aide financière d'urgence aux familles vulnérables ainsi que des stations de lavage des mains dans les principaux espaces publics (marchés et centres de santé) de Kinshasa".

La direction de l'agence catholique londonienne, âgée de 58 ans, qui apporte une aide pratique aux personnes vivant dans la pauvreté, indépendamment de leur religion ou de leur culture, s'appuie également sur l'expérience des réseaux locaux pour diffuser des informations claires et précises par l'intermédiaire de chefs religieux et traditionnels de confiance, et promouvoir de bonnes pratiques d'hygiène, deux éléments essentiels pour assurer la sécurité des personnes."

"La CAFOD, ainsi que d'autres organisations confessionnelles, exhorte la communauté internationale à mener une nouvelle vision après cette crise, où la planète est respectée, où les inégalités sont réduites et où les services et les droits fondamentaux sont garantis pour chaque être humain", indiquent les responsables dans le rapport du 6 mai.

Fondée en 1962 par Jacquie Stuytet Elspeth Orchard, CAFOD travaille avec certaines des communautés "les plus difficiles à atteindre" en Afrique, en Asie, en Amérique latine et au MoyenOrient, en aidant les personnes les plus pauvres et les plus marginalisées.