Advertisement

Des enseignants catholiques en Zambie pour améliorer le partage de la foi catholique dans les institutions

Enseignants catholiques du diocèse de Mongu en Zambie Révérend Dr Wilfred Hodari-Mongu, secrétaire diocésain à l'Éducation Enseignants catholiques du diocèse de Mongu en Zambie
Révérend Dr Wilfred Hodari-Mongu, secrétaire diocésain à l'Éducation

Lors d'une récente réunion de deux jours à laquelle ont participé plus de 100 enseignants catholiques du diocèse de Mongu en Zambie, une alliance de l'Association des enseignants catholiques du diocèse de Mongu (CATADOM) a été formée pour améliorer le partage de la foi catholique dans les institutions du diocèse.

« Le but de la formation du CATADOM est que les enseignants catholiques aient un impact de foi dans leurs écoles, leurs communautés, leurs paroisses et même dans le diocèse de Mongu », peut-on lire dans le communiqué des enseignants catholiques envoyé à ACI Afrique le mardi 17 décembre.

« La rencontre avait pour but de rassembler tous les catholiques de l'éducation, qu'il s'agisse de ceux qui ne le sont pas encore et de ceux qui travaillent (et) des enseignants retraités, afin qu'ils réalisent leur identité de catholiques dans le diocèse », a déclaré le Père Wilfred Hodari, Secrétaire à l'éducation du diocèse de Mongu dans une interview à ACI Afrique.

Selon le prêtre diocésain, le gouvernement a repris la plupart des écoles parrainées par des catholiques, limitant le partage de la foi catholique dans les écoles et diluant l'identité catholique dans les institutions.

« Les missionnaires zambiens ont construit beaucoup d'écoles et, à un moment donné, le gouvernement les a prises en charge », a dit le Père Hodari, ajoutant que « même quelques écoles qui restaient la propriété et gérées par le diocèse à mesure que l'aide financière était accordée restaient sous la pression et l'autorité des bureaux du Provincial Education Officer (PEO) et du District Education Board Secretary (DEBS) ».  

Advertisement

« L'identité catholique et l'ethos catholique dans ces écoles ont été complètement perdus (et) au cours de cette année qui s’achève, des efforts ont été faits pour revendiquer la propriété perdue », a déclaré le secrétaire diocésain à ACI Afrique.

Convoqué sous le thème « Mobiliser les enseignants pour vivre la foi avec impact », le CATADOM a également cherché à promouvoir « l'identité de l'Église catholique par les valeurs et la conduite » ainsi que « l'unité et la coopération entre enseignants catholiques dans le diocèse de Mongu ».

La rencontre a aussi encouragé « les enseignants catholiques à se mettre au service de l'Église quand ils le peuvent ».

Expliquant pourquoi les enseignants étaient la cible pour aider à promouvoir l'identité catholique dans le diocèse, le Père Hodari a dit : « Les enseignants sont plus en contact avec beaucoup de gens à la fin de la journée que quiconque, y compris les politiciens. L'impact de leur foi catholique ira loin. »

« Nous voulons donner suffisamment de connaissances catholiques à nos enseignants pour qu'ils puissent aider les paroisses à enseigner le catéchisme, à organiser des offices dominicaux dans les centres ruraux où il n'y a pas de prêtres et ainsi de suite », ajoute le prêtre zambien.

More in Afrique

Pour atteindre l'objectif de l'association, explique le Père Hodari, « nous avons recueilli des données pour tous les enseignants catholiques du diocèse et nous les avons stockées dans l'ordinateur (pour) savoir où et qui ils sont ».

En outre, a-t-il dit, « le leadership intérimaire dans tous les districts a été choisi pour courir jusqu'en avril 2020 avec la tâche de mettre en place la constitution, après quoi l'élection des dirigeants à tous les niveaux suivra ».  

Selon le Père Hodari, « les enseignants catholiques dans nos écoles ne sont pas majoritaires et le gouvernement nous donne une chance d'avoir 70% des élèves et 70% des enseignants. La CATADOM nous aidera donc à atteindre ce pourcentage, en particulier les enseignants catholiques. »

 Le bureau diocésain de l'éducation a organisé un autre atelier de trois jours pour tous les enseignants des écoles catholiques qui doit avoir lieu à partir du 10 janvier. Les participants seront orientés sur l'ethos catholique.