Advertisement

"Notre priorité est d'aider, de réconforter les personnes vulnérables" : Un prêtre mauricien face à la recrudescence du COVID-19

Le vicaire général du diocèse de Port Louis, à l'île Maurice, le père Jean Maurice Labour. Crédit : Diocèse de Port Louis Le vicaire général du diocèse de Port Louis, à l'île Maurice, le père Jean Maurice Labour. Crédit : Diocèse de Port Louis

Un Prêtre catholique exerçant son ministère à l'île Maurice exhorte le peuple de Dieu dans cette nation insulaire de l'océan Indien à donner la priorité à l'aide, au réconfort et à l'accompagnement des personnes vulnérables de la société, dans un contexte de recrudescence des cas de COVID-19.

Le 12 novembre, le gouvernement de l'île Maurice a annoncé une série de restrictions suite à une recrudescence des cas de COVID-19 malgré un taux de vaccination élevé, rapporte France 24.

Dans une déclaration publiée le 20 novembre, le vicaire général du diocèse de Port Louis, à Maurice, le père Jean Maurice Labour, affirme que la situation est "critique" et exige que les Mauriciens prennent les nouvelles mesures au sérieux.

"Notre pays a été durement touché par le coronavirus et la population est inquiète et se sent menacée", déclare le père Labour dans la déclaration obtenue par ACI Afrique.

Dans cette situation particulière, dit le clerc, "notre priorité absolue reste d'aider, d'accompagner et de réconforter les personnes vulnérables."

Advertisement

"COVID-19 met à nu la fragilité des pauvres. Ayons une pensée, une prière et surtout un geste pour ceux qui connaissent la détresse de l'isolement, ceux qui n'ont pas les moyens d'acheter des médicaments, ceux qui sont dans la précarité à cause de la perte d'un emploi", ajoute-t-il. 

Dans une allocution télévisée à la nation le 18 novembre, le Premier ministre Pravind Jugnauth a annoncé de nouvelles restrictions concernant le COVID-19, et a attribué l'augmentation des infections aux personnes qui ne respectent pas les protocoles de santé.

"L'État seul ne pourra pas contenir la propagation du COVID-19", a observé le Premier ministre mauricien. 

Parmi les restrictions annoncées figure une limitation du nombre de personnes assistant en personne à des rassemblements religieux, des mariages, des funérailles et des rassemblements.

La nation insulaire de l'océan Indien a enregistré au moins 18 979 cas de COVID-19, 1 854 guérisons et 240 décès.

More in Afrique

Dans son message du 20 novembre, le Père Labour encourage les Mauriciens à mobiliser leurs forces et celles des groupes caritatifs des paroisses pour "accompagner nos frères et sœurs en détresse."

"Malgré notre tristesse de ne pas pouvoir réunir plus de 10 personnes dans nos lieux de culte, nous avons le devoir de participer à l'effort national pour endiguer la pandémie", déclare le vicaire général du diocèse de Port Louis.

Il exhorte les fidèles à "suivre les instructions qui sont données par les autorités ainsi que par le diocèse concernant les cérémonies religieuses et autres activités dans les églises."

"C'est un temps de vigilance et de prudence", prévient le père Labour, qui lance un appel à la prière en disant : "Levons vers le Seigneur nos prières pour les familles endeuillées, pour les médecins et le personnel de santé qui sont mis à l'épreuve, pour les personnes souffrant du COVID-19 et pour ceux qui, en vertu de leurs responsabilités, ont des décisions à prendre."

"Faisons-lui confiance, car il sait faire sortir beaucoup de bien et de générosité d'une situation de crise", implore encore l'ecclésiastique mauricien, et ajoute : "Soyons à la hauteur des défis et soyons avant tout des patriotes. Seul l'amour de notre pays doit nous guider dans cette situation."

Advertisement