Advertisement

Défendez la justice pour le peuple de Dieu, exhorte un archevêque catholique du Malawi

L'archevêque catholique de l'archidiocèse de Lilongwe, au Malawi, a demandé aux prêtres placés sous sa tutelle de se lever et de lutter pour la justice en faveur du peuple de Dieu et d'être proches des masses qui souffrent dans ce pays d'Afrique australe.

Dans son message du 11 décembre au petit séminaire St Paul de l'archidiocèse de Lilongwe, Mgr George Desmond Tambala a exhorté le clergé à ne pas hésiter à dénoncer les injustices de la société.

"J'exhorte les prêtres à choisir pour eux-mêmes des modèles au sein de l'Église, et non à l'extérieur, afin qu'ils défendent la justice pour le peuple de Dieu", a déclaré Mgr Tambala le 11 décembre à l'occasion de l'ordination du diacre Thomas Msalala.

L'archevêque du Malawi, qui a été installé le 27 octobre comme Ordinaire local de l'archidiocèse de Lilongwe, a déclaré que les prêtres devraient "se mettre en colère contre les injustices" commises à l'encontre de l'humanité et les considérer comme un problème grave.

S'adressant au prêtre nouvellement ordonné, qui a été affecté à la paroisse St. Andrew Kaggwa de l'archidiocèse de Lilongwe, l'archevêque Tambala lui a conseillé de défendre la vérité et de travailler pour amener les âmes au salut.

Advertisement

"Votre responsabilité prioritaire est d'amener des âmes au Christ. La vie ne sera certainement pas toute rose. Mais rappelez-vous toujours ce jour (de votre ordination). Il vous rappellera votre engagement envers Dieu", a déclaré l'archevêque Tambala au père Msalala.  

Prenant la parole à la même occasion, le père Kennedy Malemia a fait des remarques au nom des prêtres diocésains et a accueilli le père Msalala dans le giron des membres du clergé local. 

Le père Malemia s'est dit préoccupé par le fait que l'archidiocèse de Lilongwe n'a réussi à produire qu'un seul prêtre local pour toute l'année 2021, mais il espère que les jeunes hommes seront inspirés par la cérémonie d'ordination pour rejoindre la prêtrise.

Abordant la question de la justice sociale au Malawi dans une déclaration récente partagée avec ACI Afrique, les responsables de la Commission catholique pour la justice et la paix (CCJP) dans la nation d'Afrique australe ont déclaré que l'ignorance du bien-être de la population par les instances dirigeantes est une insulte à la foi chrétienne.

"L'existence d'injustices sociales perpétrées, tolérées ou négligées par les gouvernants est un affront aux fondements de la foi chrétienne. L'incapacité de la majorité des Malawites à satisfaire leurs besoins de base est un obstacle au développement social et économique de notre société ; une menace réelle pour le caractère sacré et l'essence de la vie humaine", ont déclaré les responsables de la CCJP dans leur déclaration du 8 décembre.

More in Afrique

Les responsables de la CCJP ont attribué les injustices et les défis économiques du pays à ce qu'ils appellent un leadership médiocre et indécis, déclarant : "La colère des citoyens est alimentée par la perception générale que le pays manque de leadership décisif. "