Advertisement

Les leaders chrétiens de l'État de Lagos au Nigeria encouragent l'inscription des électeurs avant le scrutin de 2023

Les leaders chrétiens de l'État de Lagos au Nigeria, sous les auspices de l'Association chrétienne du Nigeria (CAN), encouragent les électeurs éligibles à s'inscrire massivement pour les élections générales prévues en 2023.

"Nos responsables locaux sont sur le terrain pour sensibiliser les gens à la nécessité de mettre à jour leur carte d'électeur afin de participer aux élections qui donneront au pays de meilleurs dirigeants en 2023", a déclaré le président de la CAN de l'État de Lagos, cité dans une dépêche du mardi 15 février.

Mgr Stephen Adegbite, qui s'exprimait en marge de la rencontre avec les médias pour annoncer le Service divin interconfessionnel 2022, a déclaré : "Pour le moment, le projet est la mobilisation pour l'inscription des électeurs."

Le responsable de l'entité chrétienne qui comprend des représentants de la Conférence des évêques catholiques du Nigeria (CBCN) affirme en outre que "l'éducation et la mobilisation des électeurs étaient essentielles pour approfondir la culture démocratique dans la politie", et ajoute que cette éducation "favoriserait la paix, l'harmonie et la croissance économique de la nation."

Dans le rapport du 15 février, le président du CAN dans l'État de Lagos dénonce le taux de difficultés économiques dans le pays, l'insécurité et le découragement qui en découlent, affirmant que "l'ère de l'imposition de dirigeants incompétents au peuple est révolue".

Advertisement

"La période où les cabales imposaient des dirigeants au peuple est révolue", dit-il, et il ajoute : "En tant que peuple, nous devons saisir l'occasion de la transition périodique offerte par le système démocratique de gouvernance pour améliorer nos vies individuelles et nationales en élisant les dirigeants compétents de notre choix."

Mgr Adegbite poursuit en soulignant la valeur de la mobilisation des électeurs éligibles en disant qu'une telle "mobilisation se transformera en participation, en choix du candidat pour lequel voter, et en sécurisation des votes après l'élection pour s'assurer que les votes du peuple comptent."

"Il s'agit d'un système démocratique et nous devons faire partie du processus qui amène des dirigeants sur nous et non des gouvernants", ajoute-t-il.

Pendant ce temps, les leaders chrétiens des 19 États du Nord du Nigeria ont déclaré que la pénurie persistante de carburant et les douleurs liées à la circulation de carburant frelaté ont encore accru les difficultés des citoyens.

Dans un rapport publié mardi 15 février, le vice-président du CAN aurait déclaré : "Nos dirigeants devraient avoir pitié des Nigérians qui travaillent dur et passent des heures et des nuits dans les stations-service, des navetteurs qui paient des tarifs de transport élevés et attendent longtemps pour se rendre au travail et rentrer chez eux après le travail en raison du manque de carburant à acheter".

More in Afrique

Le rapport cite la déclaration publiée par le révérend John Joseph Hayab, dans laquelle le responsable du CAN affirme que les Nigérians "se battent toujours contre l'insécurité, la pauvreté et maintenant la crise du carburant, et personne n'a jamais été tenu responsable de toutes les douleurs, les souffrances et les mauvais services que les Nigérians reçoivent".

Le responsable du CAN note que la distribution de l'électricité est "toujours mauvaise et que de nombreux Nigérians dépendent du carburant pour alimenter leurs générateurs à la maison."