Advertisement

Montrez au monde qui vous " êtes vraiment ", le Nonce aux Kenyans, appelle à des élections pacifiques

Le représentant du Saint-Père au Kenya a déclaré que les regards se tournaient vers le Kenya à l'approche des élections générales prévues pour le 9 août, et a appelé les Kenyans à montrer au monde qu'ils sont un pays épris de paix.

Dans son discours lors de l'imposition du pallium à Mgr Maurice Muhatia Makumba, archevêque de Kisumu, au Kenya, Mgr Hubertus van Megen a déclaré que la période électorale au Kenya est une occasion pour les Kenyans de montrer au monde qui ils sont vraiment.

"Les yeux du monde entier se tournent lentement vers le Kenya ces jours-ci et tout le monde se demande ce qui va se passer dans les prochains jours. Ils se demandent comment cela va se passer la semaine prochaine, le 9 août. Montrons-leur ce que sont vraiment les Kenyans", a déclaré Mgr van Megen.

Il a ajouté que la période électorale au Kenya est l'occasion pour les Kenyans de montrer au reste du monde qu'ils sont des gens de paix et de justice, "des gens qui ne seront pas provoqués ; des gens qui savent garder leur calme."

Le nonce apostolique au Kenya, qui représente également le Saint-Père au Soudan du Sud, a déclaré que c'est le moment pour les Kenyans de montrer qu'ils sont des personnes capables de respecter le système démocratique et qu'ils accueilleront leur dirigeant démocratiquement élu, quelle que soit sa tribu, quelle que soit sa région.

Advertisement

"C'est une indication d'être une nation adulte et mature - que vous êtes capable de surmonter vos sentiments tribaux et que vous pouvez comprendre les bonnes qualités de l'autre", a déclaré le nonce apostolique au Kenya, et a ajouté : "C'est ce qui lie le Kenya ensemble."

Le diplomate du Vatican d'origine néerlandaise a déclaré que le Kenya est un pays dont tout le monde peut être fier, et a ajouté : "J'espère que vous en êtes également fiers."

"Le Kenya est un pays au potentiel énorme, avec des gens très bien", a-t-il déclaré, avant d'ajouter : "J'ai vécu très longtemps en Afrique et l'une des choses que j'admire beaucoup est votre système éducatif. Les personnes qui vont à l'école au Kenya apprennent vraiment quelque chose et c'est ce qui donne plus de qualité à l'avenir. Si vous prêtez attention à l'éducation et à la formation, alors votre pays se développe."

Mgr van Megen, qui a commencé son service en tant que nonce apostolique au Soudan en 2014, a exhorté les Kényans à se concentrer sur le contenu positif de la presse, en particulier en cette période où les médias sont remplis de contenu négatif.

Il a déclaré : "Lorsque vous lisez le journal, vous avez tendance à accorder de l'attention aux aspects négatifs du pays. Cela se produit partout, même dans mon propre pays. Mais regardons les bonnes choses. Regardons les choses qui peuvent nous aider à nous construire ensemble."

More in Afrique

"Encourageons-nous les uns les autres, mettons nos épaules ensemble dans ce pays qu'est le Kenya, qui est tellement béni par Dieu lui-même", a déclaré le nonce au Kenya lors de l'imposition du pallium à Mgr Muhatia au centre Tumsifu de l'archidiocèse de Kisumu.

Mgr Muhatia a été installé comme Ordinaire du lieu de Kisumu le 19 mars et a reçu le Pallium du Pape François lors de la Sainte Messe de la Solennité des Saints Pierre et Paul, le 29 juin, à la Basilique Saint-Pierre, au Vatican.

Dans son discours lors de l'événement du 30 juillet, Mgr Muhatia a également appelé le peuple de Dieu du pays d'Afrique de l'Est à faire preuve de retenue pendant la période électorale.

"Nous demandons de la retenue dans les quelques jours restants de la campagne ; de la retenue de la part des leaders de la campagne en ce qui concerne ce qu'ils disent, comment ils le disent, et même le langage corporel", a déclaré l'archevêque Muhatia.

Il a ajouté : "Nous demandons aux Kenyans de faire preuve de retenue. Le Kenya est un très beau pays. Nous avons été témoins, au cours des dix dernières années de paix, des progrès accomplis, réalisés et observés dans nos lieux respectifs, y compris dans notre propre ville de Kisumu. Nous voulons que cette paix se poursuive afin que le développement atteigne les villages de chaque comté. Nous ne pouvons y parvenir qu'en maintenant la paix".

Advertisement