Advertisement

Les évêques catholiques du Malawi félicitent le gouvernement pour ses efforts dans la lutte contre le VIH/SIDA

Les membres de la Conférence épiscopale du Malawi (ECM) ont félicité le gouvernement de ce pays d'Afrique australe pour la mise en œuvre de politiques qui, selon eux, ont largement contribué à lutter contre la propagation du VIH/SIDA dans le pays.

Dans leur déclaration publiée vendredi 1er décembre à l'occasion de la Journée mondiale du SIDA (JMS), les évêques ont félicité le ministère de la Santé du pays, en particulier pour l'intégration du VIH/SIDA dans les programmes et services de santé qui sont fournis par la plupart des établissements de santé dans le pays.

Les évêques catholiques ont félicité le ministère d'avoir mis en place des services d'autodépistage afin de sensibiliser les gens à leur état de santé.

Ils ont noté que l'utilisation d'une "approche client experte, les initiatives de recherche des mauvais payeurs et la formation complète des travailleurs de la santé" ont largement contribué à freiner la propagation du VIH.

Les initiatives, ont-ils noté, continuent de soutenir le pays pour qu'il obtienne de meilleurs résultats "dans les objectifs adoptés, déterminés et ambitieux de l'ONUSIDA 95, 95, 95 reconnus au niveau international pour mettre fin à l'épidémie d'ici à 2030".

Advertisement

Entre-temps, les membres de l'ECM ont appelé au soutien communautaire des personnes vivant avec le virus.

"Nos communautés, nos familles et, en tant qu'Église, nous devrions prendre l'initiative de mettre les personnes vivant avec le VIH/sida en contact avec des services de santé publique centrés sur l'être humain, d'instaurer la confiance et de soutenir les idées novatrices", affirment-ils.

Les évêques affirment que la communauté peut également apporter son soutien en surveillant la mise en œuvre des politiques et des services et en demandant aux gouvernements et aux prestataires de soins de santé de rendre des comptes sur le SIDA et d'autres questions de santé publique.

Les évêques ont souligné l'importance d'un financement adéquat pour mettre fin à la propagation du VIH, notant que les efforts de nombreuses communautés contre le virus sont contrecarrés par le manque de financement.

"Nous nous souvenons tous qu'un financement adéquat des services de lutte contre le sida et des autres services de santé, un niveau élevé de défenseurs communautaires pour l'amélioration des services de santé et un nombre suffisant d'agents de santé prêts à soutenir et à fournir des services de santé sont essentiels pour atteindre l'objectif ultime de mettre fin au sida d'ici à 2030", ont-ils déclaré.

More in Afrique

La Journée mondiale du sida a été créée en 1988 pour "rendre hommage aux victimes du sida et mettre l'accent sur les questions de prévention et de traitement du VIH et du sida".

Le thème de cette année est "Laissez les communautés mener la danse". Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), ce thème est "un appel à l'action pour soutenir les communautés et leur donner les moyens de jouer un rôle de leader, plutôt que de se contenter de célébrer les réalisations de communautés individuelles".

Selon les évêques du Malawi, la Journée mondiale du sida 2023 est "plus qu'une célébration des réalisations des communautés dans la lutte contre la pandémie." Il s'agit plutôt d'un "appel à l'action et au soutien des communautés dans leur rôle de leader et dans leurs efforts pour lutter contre le sida".