Pourquoi le premier dimanche d'août est important pour l'Église en Afrique

Les membres du SCEAM à la messe d'ouverture de la célébration du jubilé d'or en Ouganda en juillet 2019.
Credit: Domaine public

Le premier dimanche du mois prochain, le 2 août, est censé être important pour le peuple de Dieu en Afrique car les évêques catholiques du continent devraient présider la journée de leur forum commun, le Symposium des conférences épiscopales d'Afrique et de Madagascar (SCEAM).

La Journée du SCEAM commémore le lancement officiel du Symposium des évêques catholiques en Afrique en juillet 1969 par le Pape Paul VI à Kampala, la capitale de l'Ouganda. C'était la première visite d'un pape en Afrique à l'époque moderne.

La journée du SCEAM est un événement important pour l'Église en Afrique car elle offre l'occasion aux fidèles du continent de contribuer à soutenir les activités du forum commun des évêques catholiques sur le continent.

Dans une lettre adressée aux secrétaires généraux des huit conférences régionales des évêques catholiques d'Afrique, la direction du SCEAM souligne l'importance de l'événement, en invitant les chrétiens à soutenir l'initiative.

"Normalement, le 29 juillet de chaque année est la journée du SCEAM. Lorsque le 29 juillet tombe un jour de semaine, la journée du SCEAM est célébrée le dimanche suivant, et la collecte est effectuée à cette fin. Cette année, elle devrait avoir lieu le 2 août 2020", a déclaré le secrétaire général du SCEAM, le père Terwase Henry Akaabiam, dans la lettre du 11 juillet.

Instituée en juillet 2013, lors de la 16ème Assemblée Plénière du SCEAM, cette journée est également importante car elle donne l'occasion à tous les membres de la Famille de Dieu en Afrique et dans les îles environnantes de prier pour le SCEAM et de s'identifier à lui.

Dans une lettre adressée en 2015 aux conférences épiscopales d'Afrique, Mgr Charles Palmer-Buckle, alors trésorier du SCEAM, a lancé un appel aux contributions des membres de l'Église en Afrique par le biais de l'initiative appelée "Collecte de la Journée du SCEAM".

"En raison de notre détermination à nous efforcer d'être autonomes, toutes nos conférences ont été invitées à organiser une collecte spéciale dans toutes les églises d'Afrique un dimanche proche du 29 juillet, ou tout autre jour qui leur convient avant la fin de l'année", a déclaré Mgr Palmer-Buckle en évoquant l'année 2015.

L'archevêque de l'archidiocèse d'Accra de l'époque, où le SCEAM a son siège, a souligné les "défis financiers" que le SCEAM connaissait en disant : "A la lumière de cela, en ma qualité de trésorier, je vous lance un appel passionné, mes chers frères dans l'épiscopat, pour que vous utilisiez vos bons offices afin que tous les diocèses et paroisses de votre Conférence fassent une collecte spéciale un dimanche proche du 29 juillet 2015 ou n'importe quel jour qui vous convient en 2015".

Parmi les domaines qui seront soutenus par les collectes figurent l'évangélisation, la justice et la paix, les communications sociales et l'administration des réunions des comités permanents et des assemblées plénières du SCEAM, a expliqué Mgr Palmer-Buckler.

Dans la lettre du 11 juillet, la direction du SCEAM reconnaît les temps difficiles apportés par la pandémie du COVID-19 et demande que des prières "soient dites pour le SCEAM les 29 et 2 août 2020 respectivement, mais que la collecte soit reportée".

"Néanmoins, une ou plusieurs personnes qui pourraient être en position de soutenir financièrement ou matériellement le SCEAM devraient être autorisées à le faire", déclare le Secrétaire Général du SCEAM.

Par ailleurs, parlant de l'importance de la célébration de la Journée du SCEAM, le Secrétaire Général de l'Association des Conférences Episcopales Membres en Afrique de l'Est (AMECEA), l'une des huit conférences régionales qui forment le SCEAM, le Père Anthony Makunde, a déclaré : "C'est une journée pour prier pour la prospérité du Symposium, pour l'unité et la solidarité des Conférences des Evêques d'Afrique et des îles ; plus particulièrement pour sensibiliser les fidèles catholiques à l'existence du SCEAM et à son rôle".

"La collecte, qui est faite à cette occasion, a normalement pour but de soutenir le travail et la mission du SCEAM. C'est un symbole de la propriété de chaque catholique en Afrique et dans les îles que le SCEAM est notre association ici en Afrique et à Madagascar", a déclaré le père Anthony à AMECEA Online News.

Le SCEAM est le fruit de l'action des évêques africains au cours du Concile Vatican II (19621965). Ils ont exprimé le souhait d'avoir un forum commun qui faciliterait le rassemblement de leurs voix respectives sur les questions de l'Église en Afrique, apportant la vision africaine à l'Église universelle.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]