Selon un archevêque nigérian, notre piété religieuse ne doit pas être visible et ressentie seulement le dimanche

Mgr Ignatius Kaigama lors de la célébration de la Sainte Eucharistie à l'aumônerie de Notre-Dame Reine de la Santé, Centre médical fédéral d'Abuja.
Credit: Archidiocèse d'Abuja/Page Facebook

Dans son homélie du dimanche 27 septembre, l'archevêque de l'archidiocèse d'Abuja, au Nigeria, a exhorté le peuple de Dieu à s'efforcer de remplir leurs obligations religieuses "chaque jour et partout" et à ne pas en faire une chasse gardée des dimanches ou des vendredis lorsqu'il se trouve dans ses lieux de culte.

"Notre piété religieuse ne doit pas être visible et ressentie seulement le dimanche à l'église ou le vendredi à la mosquée, mais aussi quotidiennement et partout", a déclaré Mgr Ignatius Kaigama lors de la célébration de la Sainte Eucharistie à l'aumônerie Notre-Dame Reine de la Santé, au Centre médical fédéral d'Abuja.

Il a ajouté : "Nous devrions nous efforcer de traduire les enseignements de nos nobles religions, en particulier de l'islam et du christianisme, en actes d'amour et de générosité authentiques".

Les enseignements religieux, a noté le prélat nigérian de 62 ans, devraient être mis en pratique, surtout maintenant, pendant la pandémie du COVID-19, qui a donné aux gens une "très grande leçon" de se voir "avec la lentille d'une humanité commune".

Faisant référence à la lettre de saint Jacques, Mgr Kaigama a déclaré : "Supposons que vous voyiez un frère ou une sœur qui n'a ni nourriture ni vêtements et que vous lui disiez : "Au revoir et bonne journée ; restez au chaud et mangez bien", mais que vous ne lui donniez ni nourriture ni vêtements. À quoi cela sert-il ? 

"Demandons à Dieu la grâce de l'amour, de la compassion, de l'attention, du pardon et un soutien accru pour les personnes vulnérables, les personnes socialement défavorisées, marginalisées et oubliées", a-t-il exhorté.

Une autre "grande leçon" tirée de COVID-19 "est l'impératif pour les autorités politiques d'améliorer les soins de santé au profit des pauvres", a déclaré l'archevêque nigérian le 27 septembre.

Il a appelé le gouvernement du pays à répondre aux besoins professionnels et matériels légitimes des travailleurs de la santé dans ce pays d'Afrique de l'Ouest afin qu'ils puissent "servir les malades et les pauvres avec tranquillité".

S'adressant au personnel de santé, Mgr Kaigama a déclaré : "Le Pape François est très convaincu que, grâce à vous, les patients peuvent sentir la présence du Christ ; grâce à votre approche personnalisée des malades, non seulement pour les guérir mais aussi pour les soigner". 

"Leurs familles (les patients) ont également besoin de votre soutien et de votre réconfort", a-t-il ajouté pendant la messe à laquelle ont assisté les malades et le personnel de Notre-Dame Reine de la Santé, le Centre médical fédéral.

Il a prié pour les différents cadres des travailleurs de la santé afin que Dieu puisse les imprégner "d'une énergie à la fois spirituelle et physique et vous récompenser pour les sacrifices que vous faites quotidiennement". 

"Je vous salue et vous félicite pour votre courage en vous accrochant à votre foi, en faisant confiance à Jésus le Sauveur", a déclaré l'archevêque aux malades du centre de santé.

Il a utilisé le message du Pape François pour la XXVIIIe Journée mondiale des malades afin d'encourager les malades à voir la présence de Jésus-Christ dans leurs vies respectives. 

Dans son message, le Pape François a cité l'Évangile de Matthieu : "Venez à moi, vous tous qui peinez et qui êtes accablés, et je vous donnerai le repos", en disant : "Ces paroles du Christ expriment la solidarité du Fils de l'homme avec tous ceux qui sont blessés et affligés. Combien de personnes souffrent dans leur corps et dans leur âme ! Jésus exhorte tout le monde à s'approcher de lui - "Venez à moi !" - et il leur promet le réconfort et le repos". 

"Mes chers frères et sœurs malades, par cette Eucharistie, Jésus vous offre sa miséricorde et sa présence réconfortante", a dit Mgr Kaigama avant d’implorer, "Que Dieu entende notre prière et, dans sa miséricorde, aide les malades sur leur lit de douleur et les ramène de la maladie à la santé". 

Abonnez-vous gratuitement au bulletin d'information d'ACI Afrique

À ACI Afrique, notre équipe s'engage à rapporter la vérité avec courage, intégrité et fidélité à notre foi. Nous fournissons les actualités d'Afrique, vues à travers les enseignements de l'Église catholique - afin que vous puissiez grandir dans votre foi catholique et prendre conscience du peuple de Dieu en Afrique.

Lorsque vous abonnez aux actualités d'ACI Afrique, vous recevez par courriel les dernières nouvelles dont vous avez besoin.

Utilisez le formulaire ci-dessous pour nous indiquer où nous pouvons envoyer les dernières actualités d'ACI Afrique.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]