Une fondation caritative basée aux États-Unis facilite la mise en place de centres de données en Afrique pour les sœurs catholiques

La fondation américaine Conrad N. Hilton facilite la mise en place de centres de données en Afrique qui seront utilisés pour collecter, stocker, traiter et permettre le partage d'informations sur les sœurs catholiques du continent, a déclaré un responsable de l'entité aux participants de la conférence virtuelle de dix jours sur la recherche consultative internationale (ICR).

Dans sa présentation du mardi 29 septembre, la responsable de l'initiative des sœurs catholiques à la Fondation basée en Californie, Sr. Jane Wakahiu, a déclaré que les dirigeants du trust philanthropique avaient déjà approuvé une subvention pour l'établissement du centre de données au Kenya.

Sr. Jane a révélé que la subvention a été versée à trois des partenaires de la fondation : L'Université catholique d'Afrique de l'Est (CUEA), qui héberge le centre de données ; l'Association des Sœurs du Kenya (AOSK), qui est le fer de lance du projet, et le Tangaza University College (TUC), l'institution catholique basée à Nairobi et détenue conjointement par 22 ordres religieux affiliés à la CUEA.

Le processus d'embauche du directeur du centre de données étant en cours, l'installation devrait être bientôt opérationnelle, le secrétaire exécutif de l'AOSK, Sr. Pasilisa Namikoye, a déclaré aux participants de la conférence virtuelle de l'ICR le 29 septembre.

Lorsqu'il sera opérationnel, le centre de données basé à Nairobi devrait contribuer à accroître la diffusion des connaissances et la visibilité de l'apostolat des sœurs catholiques à travers l'Afrique, a déclaré Sr. Jane, membre de l'Institut religieux des Petites Sœurs de Saint-François (LSOSF).

Elle a également révélé que la Fondation familiale, âgée de 76 ans, est en train de faciliter la création d'un deuxième centre de données dans un autre pays d'Afrique de l'Est qu'est l'Ouganda, une initiative entreprise en partenariat avec l'Association des religieux d'Ouganda (ARU).

En cours d'installation à l'Université de Kisubi, l'une des institutions catholiques d'enseignement supérieur en Ouganda, le centre de données devrait contribuer au "développement d'une plate-forme de données en ligne pour la collecte, le stockage, la récupération et la gestion des données", a déclaré Sr Jane, titulaire d'un doctorat en développement humain.

Le modèle qui fonctionne le mieux entre les centres de données basés au Kenya et en Ouganda sera déployé dans d'autres régions, a-t-elle ajouté lors de la conférence organisée par deux entités basées aux États-Unis, le Centre de recherche appliquée à l'apostolat (CARA) de l'université de Georgetown et l'African Sisters Education Collaborative (ASEC).

Sr Jane, qui a déjà été directrice exécutive de l'ASEC, a expliqué la nécessité des centres de données en Afrique en disant : "Actuellement, il n'y a pas de place pour les sœurs pour documenter le développement historique de leurs congrégations de manière systématique". 

Les centres de données seront un stockage numérique pour raconter l'histoire de la Vie Religieuse en

Afrique, apprendre comment elle évolue et documenter ses succès et ses défis, a déclaré Sr. Jane, qui est également vice-présidente associée des opérations de programme à la Fondation Conrad Hilton, a ajouté.

Les centres de données sont nécessaires parce qu'ils fourniront un système de gestion de l'information qui aidera à créer un champ pour les sœurs afin qu'elles puissent apprendre les unes des autres ; ils offriront également une opportunité pour l'étude de la Vie Religieuse dans la perspective africaine - en maintenant le contexte et la compréhension, a-t-elle poursuivi au cinquième jour de la conférence de dix jours qui a débuté le 21 septembre.

La sœur kenyane, basée aux États-Unis, a décrit les principales fonctions des centres de données, notamment le stockage, l'analyse et la gestion des informations, l'archivage des histoires des congrégations et la numérisation des informations pour en faciliter l'accès, et la facilitation de la génération, de l'intégration, du partage et de la diffusion des connaissances organisationnelles.

Le rapport sur les centres de données en Afrique a été bien accueilli par les participants à la conférence virtuelle, le père Seun Amulejoye, d'origine nigériane, déclarant : "C'est une bonne idée d'avoir un centre de données par le biais des universités catholiques. Les prêtres et les religieux, qui se sont lancés dans la recherche dans le passé et dans l'avenir, devraient être encouragés à déposer leurs recherches".

"Remercions Dieu pour ce changement d'intégration de la formation et des universitaires. De cette manière, nous nous engageons dans une véritable croissance", a déclaré Sœur Lilly d'Ouganda.

Créée en 1944 par l'hôtelier américain Conrad Hilton, la Fondation Hilton fournit des fonds à des organisations à but non lucratif qui travaillent à améliorer la vie des personnes vivant dans la pauvreté et défavorisées dans le monde entier.

L'un de ses programmes consiste à aider les sœurs catholiques à être reconnues comme des leaders mondiaux dans le domaine du développement humain durable en leur accordant des subventions pour l'éducation, les services de développement humain, les connaissances et l'innovation. 

La conférence virtuelle de l'ICR, qui se tiendra du 21 au 30 septembre et qui réunit des chercheurs laïcs et religieux de six régions, dont l'Afrique, vise à créer un réseau mondial de chercheurs qui auront pour tâche d'examiner l'apostolat des sœurs catholiques dans le monde entier.

Abonnez-vous gratuitement au bulletin d'information d'ACI Afrique

À ACI Afrique, notre équipe s'engage à rapporter la vérité avec courage, intégrité et fidélité à notre foi. Nous fournissons les actualités d'Afrique, vues à travers les enseignements de l'Église catholique - afin que vous puissiez grandir dans votre foi catholique et prendre conscience du peuple de Dieu en Afrique.

Lorsque vous abonnez aux actualités d'ACI Afrique, vous recevez par courriel les dernières nouvelles dont vous avez besoin.

Utilisez le formulaire ci-dessous pour nous indiquer où nous pouvons envoyer les dernières actualités d'ACI Afrique.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]