Un Prélat nigérian salue la décision du gouvernement de revoir le salaire des enseignants et l'âge de leur retraite.

Mgr Ignatius Kaigama de l'archidiocèse d'Abuja au Nigeria.
Credit: Domaine public.

La décision du gouvernement fédéral du Nigeria de revoir le salaire des enseignants et l'âge de leur retraite à la hausse a été saluée par un archevêque catholique qui a qualifié cette mesure de "sans précédent" et qui aura un impact positif sur le système éducatif du pays.

"J'apprécie cette générosité sans précédent et édifiante du gouvernement fédéral envers les enseignants. C'est un geste qui aura un impact très positif sur notre système éducatif", a déclaré Mgr Ignatius Kaigama de l'archidiocèse d'Abuja au Nigeria.

Dans son message du dimanche 11 octobre, Mgr Kaigama a décrit cette décision comme "une excellente nouvelle" et a exprimé l'espoir que le gouvernement fédéral du Nigeria fasse preuve de "transparence et de perfection" dans la mise en œuvre des conditions d'emploi des enseignants.

À l'occasion de la Journée mondiale des enseignants, célébrée le 5 octobre, le président Muhammadu Buhari a annoncé un barème spécial des salaires pour les enseignants du pays, a porté l'âge de la retraite à 65 ans et la durée de leur service de 35 à 40 ans. 

Le président Buhari a également promis aux enseignants une indemnité d'affectation en zone rurale, une indemnité pour les professeurs de sciences, la promotion en temps voulu de maisons à bas prix dans les zones rurales, le paiement rapide des salaires, entre autres. 

"Nous espérons également que le Président suivra méticuleusement cette noble initiative jusqu'à sa conclusion logique, et qu'il étendra des gestes similaires aux médecins, aux jeunes chômeurs, aux personnes à faibles revenus, aux habitants des zones rurales", a déclaré l'archevêque au cours de la messe dominicale. 

Il a ensuite encouragé les membres de la congrégation qui se sont réunis à la paroisse St. Benedict Lokogoma de l'archidiocèse d'Abuja à se soucier les uns des autres, en faisant référence aux lectures du dimanche. 

"L'humanité est censée être une grande fête de banquet, où nous nous soucions les uns des autres, nous nous soutenons mutuellement et sommes sensibles aux besoins des uns et des autres ; pas quand les autres mangent et boivent à profusion, alors que certains ont faim et sont affamés", a-til fait remarquer.

Il a ajouté : "Dans le banquet de l'humanité, nous devons être conscients de ceux qui manquent parmi nous afin de pouvoir partager avec eux".

Se référant à l'encyclique du pape François, Fratelli Tutti, récemment publiée, le prélat nigérian a déclaré : "Notre amour pour les autres, pour ce qu'ils sont, nous pousse à rechercher le meilleur pour leur vie. Ce n'est qu'en cultivant cette façon de se comporter les uns avec les autres que nous rendrons possible une amitié sociale qui n'exclut personne et une fraternité ouverte à tous".

L'archevêque de 62 ans a également appelé le peuple de Dieu à "surmonter les préjugés, les intérêts personnels, les barrières historiques et culturelles et à être coresponsable dans la création d'une société capable d'inclure, d'intégrer et d'élever ceux qui souffrent ou qui sont confrontés à des difficultés".  

"Personne ne devrait être exclu en raison de sa couleur, de sa race ou de son statut", a déclaré Mgr Kaigama, faisant référence à l'encyclique du Pape François publiée le 4 octobre, Fratelli Tutti.

Abonnez-vous gratuitement au bulletin d'information d'ACI Afrique

À ACI Afrique, notre équipe s'engage à rapporter la vérité avec courage, intégrité et fidélité à notre foi. Nous fournissons les actualités d'Afrique, vues à travers les enseignements de l'Église catholique - afin que vous puissiez grandir dans votre foi catholique et prendre conscience du peuple de Dieu en Afrique.

Lorsque vous abonnez aux actualités d'ACI Afrique, vous recevez par courriel les dernières nouvelles dont vous avez besoin.

Utilisez le formulaire ci-dessous pour nous indiquer où nous pouvons envoyer les dernières actualités d'ACI Afrique.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]