Construction de la cathédrale Sainte Thérèse de Nsukka au Nigeria, "fruit d'efforts collectifs"

La cathédrale Sainte Thérèse du diocèse catholique de Nsukka au Nigeria.

La construction de la cathédrale Sainte Thérèse du diocèse catholique de Nsukka au Nigeria est le fruit d'efforts collectifs et de contributions de diverses personnes, a déclaré l'évêque du diocèse le jeudi 19 novembre lors de la messe d'inauguration de la cathédrale de 5500 places qui a pris 29 ans à être achevée. 

"Ce n'était pas l'effort d'une seule personne, ni la réalisation d'une seule personne. L'église est une famille et notre projet de cathédrale a été un véritable projet familial", a déclaré Mgr Godfrey Onah du diocèse de Nsukka dans son homélie lors de l'événement du 19 novembre.

Mgr Onah a souligné les efforts collectifs du peuple de Dieu dans la réalisation de l'initiative en disant : "Tant de gens se sont impliqués et les gens de Nsukka de toutes les confessions et de tous les obédiences chrétiennes et même des non-chrétiens ont contribué ... de nombreux non-catholiques, des fidèles traditionnels et même des musulmans ont contribué".

Il a reconnu avec satisfaction la collaboration de l'évêque anglican de Nsukka qui était présent, en disant que l'évêque anglican se rendait souvent sur le site de construction pour l'inspection, partageait ses observations et nourrissait les travailleurs de la construction. 

"Les musulmans ont contribué à cette église et certains d'entre eux sont ici pour célébrer avec nous", a déclaré l'évêque nigérian de 64 ans, ajoutant, en référence à un dirigeant musulman non nommé, "l'un d'entre eux est ici en train de me sourire parce qu'il a contribué à la beauté de cette maison".

Au cours de son homélie de 36 minutes, marquée par des chants d'action de grâce, Mgr Onah a rappelé le "moment difficile" où le financement de la construction est devenu un défi, et les dirigeants du diocèse ont décidé de convoquer une kermesse qui a offert à des personnes de tous horizons la possibilité de contribuer au projet.

Il a ensuite rappelé le "groupe spécial" appelé "Club 250" dont les membres "ont décidé de se priver chaque semaine d'une bouteille de bière et de l'offrir à l'édifice de la cathédrale".

"250 Nairas (0,66 $ US) et en un an chacun d'entre eux a donné 12 000 Nairas (31,50 $ US), ce qu'aucun d'entre eux n'aurait donné si nous l'avions demandé directement", a-t-il observé lors de la messe du 19 novembre à laquelle ont assisté des milliers de personnes dont 32 prélats.

Il a rendu hommage à son prédécesseur, Mgr Francis Emmanuel Okobo, qu'il a décrit comme "un prêtre catholique pur et dur qui a osé rêver en grand et rester concentré" en lançant la construction de la cathédrale en 1991.

"Votre Excellence, vos prières sont exaucées de nombreuses manières dans la vie spirituelle et pastorale de notre diocèse", a déclaré Mgr Onah en s'adressant à son prédécesseur et a ajouté : "Cette cathédrale n'est qu'une manifestation visible du fruit sain et durable de votre travail désintéressé et infatigable".

En signe d'appréciation et de gratitude, Mgr Onah, qui est à la tête du diocèse de Nsukka depuis avril 2013, a invité Mgr Okobo, âgé de 84 ans, à se joindre à lui pour l'onction de l'autel de la cathédrale.

Reconnaissant les nombreuses personnes qui ont contribué à la construction de la cathédrale, Mgr Onah a adapté les mots d'Apocalypse 7 : 9-17, "Après cela, je regardai, et il y avait devant moi une grande multitude que personne ne pouvait compter, de toute nation, tribu, peuple et langue, se tenant devant le trône et devant l'Agneau. ”

"A tous ceux qui ont permis à Dieu de les utiliser pour construire cette cathédrale et pour lui-même, que Dieu lui-même vous remercie en notre nom", a-t-il déclaré lors de la messe de dédicace à laquelle assistaient divers représentants du gouvernement.

Dans son message de circonstance donné au nom des autres évêques, le président de la Conférence des évêques catholiques du Nigeria (CBCN), Mgr Augustine Obiora Akubeze a félicité le peuple de Dieu du diocèse de Nsukka pour cette réalisation, qualifiant la cathédrale "d'édifice d'une grande splendeur et grandeur".

"Nous félicitons vivement votre évêque et son prédécesseur, le clergé, les religieux, tous les fidèles laïcs du diocèse de Nsukka pour la foi forte, l'amour profond de Dieu et les signes illimités de sacrifice que vous avez exhibés dans la construction de ce magnifique édifice, qui se dresse comme un grand monument de votre foi en Dieu", a déclaré Mgr Akubeze dans son message lu par le vice-président du CBCN, Mgr Lucius Iwejuru Ugorji.

Dans le message, les dirigeants du CBCN ont également félicité Mgr Okobo pour le lancement du projet, le décrivant comme "un homme d'une grande vision, d'un courage indomptable et d'un esprit missionnaire infatigable".

"La cathédrale est la demeure de Dieu, une maison de prière", ont dit et prié les dirigeants du CBCN, "Alors que vous vous réunissez ici en tant que famille de Dieu pour déverser vos cœurs dans la prière à Dieu. Qu'aucune pétition présentée dans cette cathédrale ne reste lettre morte".

Pour sa part, le nonce apostolique au Nigeria, Mgr Antonio Guido Filipazzi, a rappelé que la cathédrale resterait une "belle maison de prière seulement si nous continuons à vivre dans la foi et la prière".

"Dans certains pays, il n'y a plus de cathédrales à construire parce qu'il n'y a plus de fidèles, plus de prêtres, plus de foi", a déclaré et observé le représentant du Saint-Père dans la nation ouest africaine, "C'est une leçon que le Nigeria doit éviter à l'avenir".

Le Nonce a ajouté : "Je souhaite et je prie pour que cette Cathédrale reste vivante grâce à votre foi, grâce à vos prières, grâce à votre engagement dans la vie chrétienne".

Abonnez-vous gratuitement au bulletin d'information d'ACI Afrique

À ACI Afrique, notre équipe s'engage à rapporter la vérité avec courage, intégrité et fidélité à notre foi. Nous fournissons les actualités d'Afrique, vues à travers les enseignements de l'Église catholique - afin que vous puissiez grandir dans votre foi catholique et prendre conscience du peuple de Dieu en Afrique.

Lorsque vous abonnez aux actualités d'ACI Afrique, vous recevez par courriel les dernières nouvelles dont vous avez besoin.

Utilisez le formulaire ci-dessous pour nous indiquer où nous pouvons envoyer les dernières actualités d'ACI Afrique.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]