Un archevêque nigérian demande au politiciens à se mettre au service de leurs peuples.

Mgr Ignatius Kaigama administre le sacrement de confirmation à la paroisse St. John Mary Vianney dans son archidiocèse d'Abuja.
Credit: Page Facebook de l'archidiocèse d'Abuja.

La vie de Jean-Baptiste est un exemple d'immense humilité, a déclaré un prélat nigérian en appelant les personnes occupant divers postes de direction au Nigeria, y compris les politiciens, à se mettre au service de leurs fidèles.

Dans son homélie du dimanche 13 décembre à la paroisse St. John Mary Vianney dans son archidiocèse d'Abuja, Mgr Ignatius Kaigama a déclaré que dans un monde rempli de soif de pouvoir, Jean-Baptiste, dans la lecture de l'Évangile du dimanche, est un modèle de leader qui sert.

"Jean a révélé son identité en tant qu'humble précurseur du Christ. Dans le monde d'aujourd'hui, il y a tant de folie à propos du pouvoir, de la célébrité et de la prospérité économique", a déclaré Mgr Kaigama.

"Jean-Baptiste est un véritable modèle de dirigeant humble qui sert", a ajouté l'archevêque, qui a ajouté : "Je souhaite que nos politiciens qui se font les plus grands malheurs les uns aux autres dans la lutte pour le pouvoir comprennent que le pouvoir politique est une question de service sincère et désintéressé".

L'archevêque nigérian a souligné le message du pape François qui, en la solennité de l'Immaculée Conception, a proclamé l'"Année de Saint Joseph" (du 8 décembre 2020 au 8 décembre 2021) pour honorer Saint Joseph, l'époux de Marie et le projeter comme un grand modèle d'humilité et de service.

La célébration de l'année est en l'honneur du 150ème anniversaire de la proclamation de Saint Joseph comme patron de l'Eglise universelle. 

"Dans sa lettre apostolique intitulée Patris Corde (avec un cœur de père), il (le pape François) décrit Joseph comme un père bien-aimé, tendre, courageux, obéissant et travailleur qui représente les nombreux médecins, infirmières, commerçants, nettoyeurs, soignants, transporteurs, personnel de sécurité, parents, bénévoles et bien d'autres qui rendent des services essentiels de la manière la plus discrète et la plus inaperçue", a déclaré Mgr Kaigama le 13 décembre.

L'archevêque a déclaré que saint Joseph et saint Jean-Baptiste mettent aujourd'hui les gens au défi d'être désintéressés, sincères et bons.

"Nous avons tous le devoir de refléter le Christ à ceux qui ont faim, sont nus, rejetés et négligés et de les aider à faire l'expérience de la joie du Christ à Noël", a-t-il déclaré.

Le prélat nigérian a en outre demandé des prières au peuple de Dieu qui s'est réuni à la paroisse St. John Mary Vianney pour la Sainte Messe au cours de laquelle le prélat a conféré le sacrement de confirmation.

"Votre raison de venir ici est de prier. Je suis venu pour prier avec vous et pour vous, et pour demander à Dieu de bénir le travail de vos mains, vos familles et tout ce que vous faites pour l'Église. Je vais également conférer le sacrement de confirmation à certains d'entre vous", a déclaré Mgr Kaigama.

Il a ajouté : "Depuis que je suis arrivé, je bénis les gens. Pendant la procession, je vous bénissais... Que ces bénédictions portent aujourd'hui des fruits abondants dans vos vies".

"Mais en tant que votre berger principal, j'ai aussi besoin de votre bénédiction et de votre confirmation", a-t-il dit, et il a demandé "un soutien indéfectible" de la part des chrétiens.

"Comment pouvez-vous bénir et confirmer l'archevêque que vous pouvez demander ?" a-t-il posé, et a expliqué : "Priez pour moi et mon travail et rassurez-moi de votre soutien indéfectible. Puisque votre patron est aussi le saint patron des prêtres, veuillez prier pour nous, prêtres, afin que nous soyons de véritables prêtres de Dieu, servant Dieu de tout cœur parmi vous".

Il a exhorté le peuple de Dieu présent à prier pour que ses pasteurs ne soient pas "des prêtres à temps partiel, poursuivant des objectifs matériels, mais vivant ce que nous prêchons".

Dans son message de l'Avent, l'archevêque nigérian de 62 ans a appelé le peuple de Dieu du pays le plus peuplé d'Afrique à prendre soin de distinguer la joie du plaisir dans l'attente de la naissance de Jésus.

A mi-chemin de notre voyage de l'Avent, l'Eglise de Philippiens 4:4 nous appelle à "nous réjouir dans le Seigneur", car Dieu est sur le point d'accomplir la promesse qu'il nous a faite", a-t-il déclaré.

"Il y a une distinction claire entre la joie et le plaisir", a déclaré Mgr Kaigama, qui a expliqué : "Néhémie 8 dit que la joie du Seigneur est notre force. Les plaisirs du monde ne garantissent jamais le bonheur, mais le repos et la confiance dans le Seigneur le font".

À l'approche de Noël, le prélat a dit dans sa prière : "Viens, Seigneur, ne tarde pas. Viens nous libérer. Nous attendons ta présence guérisseuse."

Soulignant encore la responsabilité du peuple de Dieu à l'approche de Noël, l'archevêque nigérian a déclaré : "De notre part, nous devons dégager le chemin de nos cœurs".

"Dans notre monde accablé par l'incrédulité et le péché, servons le Seigneur avec la sincérité du cœur, méditons sa parole et obéissons lui et retournons à ses voies", a déclaré Mgr Kaigama le 13 décembre.

Abonnez-vous gratuitement au bulletin d'information d'ACI Afrique

À ACI Afrique, notre équipe s'engage à rapporter la vérité avec courage, intégrité et fidélité à notre foi. Nous fournissons les actualités d'Afrique, vues à travers les enseignements de l'Église catholique - afin que vous puissiez grandir dans votre foi catholique et prendre conscience du peuple de Dieu en Afrique.

Lorsque vous abonnez aux actualités d'ACI Afrique, vous recevez par courriel les dernières nouvelles dont vous avez besoin.

Utilisez le formulaire ci-dessous pour nous indiquer où nous pouvons envoyer les dernières actualités d'ACI Afrique.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]