Les Chevaliers de Colomb saluent la désignation du Nigeria comme "pays particulièrement préoccupant" par les Etats-Unis

Les agents de sécurité nigérians lors d'une opération militaire.
Credit: Oluwafemi Dawodu/Shutterstock

Les Chevaliers de Colomb ont salué les États-Unis pour avoir classé le Nigeria parmi les pires pays en matière de liberté religieuse et pour avoir attiré l'attention sur les massacres de chrétiens au Nigeria.

"Les chrétiens du Nigeria ont gravement souffert aux mains de Boko Haram et d'autres groupes", a déclaré mercredi Carl Anderson, Chevalier suprême des Chevaliers de Colomb, ajoutant que les meurtres et les enlèvements de chrétiens sont maintenant "au bord du génocide".

Anderson a fait cette déclaration après que le Département d'Etat ait déclaré la semaine dernière que le Nigeria est un "pays particulièrement préoccupant (CPC)", une désignation officielle réservée aux pays où les pires violations de la liberté religieuse ont lieu ; la liste comprend la Chine, la Corée du Nord et l'Arabie Saoudite.

L'ambassadeur américain pour la liberté religieuse, Sam Brownback, a expliqué le 8 décembre que la désignation du Nigeria avait été donnée à la fois pour la "violence à caractère religieux" et pour les groupes terroristes opérant dans le pays sans "réponse adéquate du gouvernement".

Les Chevaliers de Colomb ont fait pression sur l'administration pendant des mois pour attirer l'attention sur la situation des chrétiens au Nigeria.

"Les chrétiens du Nigeria, qu'ils soient catholiques ou protestants, méritent attention, reconnaissance et soulagement maintenant", a déclaré M. Anderson. "Les chrétiens du Nigéria devraient pouvoir vivre en paix et pratiquer leur foi sans crainte".

La déclaration d'Anderson fait suite à la nouvelle d'un autre enlèvement d'un prêtre catholique, le père Valentine Ezeagu de la Congrégation des Fils de Marie, Mère de la Miséricorde. Il a été kidnappé par quatre hommes armés dans l'État d'Imo, au sud-est du pays, alors qu'il se rendait en voiture aux funérailles de son père le 15 décembre.

Au moins huit prêtres et séminaristes ont été kidnappés au Nigeria en 2020, dont un séminariste de 18 ans, Michael Nnadi, qui a été tué plus tôt dans l'année. La semaine dernière, des centaines d'écoliers de l'État de Katsina, dans le nord-ouest du pays, ont été enlevés et sont toujours portés disparus ; le groupe terroriste Boko Haram a reconnu sa culpabilité pour l'attentat.

Les évêques du pays ont condamné la violence contre les chrétiens ; Mgr Ignatius Kaigama d'Abuja a déclaré le 15 décembre que "le niveau des incidents et l'apparente impunité sont devenus inacceptables et ne peuvent être excusés, pour quelque raison que ce soit".

En août, Anderson a annoncé une nouvelle initiative des Chevaliers axée sur la persécution religieuse au Nigeria. Les chrétiens ont subi de nombreuses attaques de la part des militants Fulanis et Boko Haram, allant des meurtres aux enlèvements en passant par les atrocités commises contre les femmes.

Le groupe finance l'Institut pour le christianisme ancien et menacé (IATC), qui recueille des preuves et des témoignages de victimes chrétiennes d'atrocités pour aider à des déterminations internationales telles que la désignation CPC du Département d'État.

Une désignation CPC s'accompagne de certaines mesures punitives, bien que M. Brownback ait déclaré que le Département d'État avait renoncé à l'obligation pour le Président d'agir sur ces mesures, en ce qui concerne le Nigeria et plusieurs autres pays.

Le secrétaire d'État Mike Pompeo a expliqué le 10 décembre : "Ce n'est pas le cas que nous voulons appeler [le Nigeria] à l'aide pour le punir. Nous voulons les aider à aller dans la bonne direction".

Abonnez-vous gratuitement au bulletin d'information d'ACI Afrique

À ACI Afrique, notre équipe s'engage à rapporter la vérité avec courage, intégrité et fidélité à notre foi. Nous fournissons les actualités d'Afrique, vues à travers les enseignements de l'Église catholique - afin que vous puissiez grandir dans votre foi catholique et prendre conscience du peuple de Dieu en Afrique.

Lorsque vous abonnez aux actualités d'ACI Afrique, vous recevez par courriel les dernières nouvelles dont vous avez besoin.

Utilisez le formulaire ci-dessous pour nous indiquer où nous pouvons envoyer les dernières actualités d'ACI Afrique.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]