Malgré l'insurrection de Boko Haram, la foi chrétienne est en hausse au Nigeria : Évêque catholique

L'augmentation des attaques de Boko Haram contre les chrétiens au Nigeria ne compromet pas la pratique de la foi chrétienne dans ce pays d'Afrique de l'Ouest, a déclaré un évêque catholique dans l'une des régions les plus touchées du pays.

Mgr Oliver Dashe Doeme du diocèse de Maiduguri au Nigeria a déclaré à Aide à l'Église en Détresse (AED) International que le nombre de catholiques dans son diocèse avait augmenté pendant l'insurrection de Boko Haram.

"L'année dernière, dans mon diocèse, nous avions plus de catholiques que lorsqu'il n'y avait pas de crise à Boko Haram. Tant que le royaume de Dieu se poursuivra, aucune force humaine malfaisante ne pourra le vaincre", a déclaré Mgr Doeme dans un rapport publié par l'AED le jeudi 7 janvier et a ajouté : "Plus de 200 églises ont été brûlées, ainsi que des écoles, mais nous ne serons pas vaincus. ” 

Il a poursuivi : "Nous sommes un peuple de foi et, en ce qui concerne l'Église, Boko Haram n'est pas le seul mal auquel nous avons été confrontés. Nous sommes profondément dévoués à Marie. Dieu écrasera Boko Haram en son temps".

L'évêque nigérian a fait remarquer qu'un grand nombre de personnes avaient été baptisées dans une paroisse du diocèse la veille de Noël à la suite d'une attaque qui a fait au moins 11 morts et deux bâtiments d'église ont été rasés.

Il a déclaré qu'il n'était pas découragé par l'attaque au cours de laquelle un prêtre a été enlevé, ajoutant que la violence islamiste est vouée à l'échec.

"Une chose que Boko Haram ne nous enlèvera jamais, c'est notre foi", a déclaré le prélat de 60 ans, qui dirige le diocèse de Maiduguri depuis qu'il a été ordonné évêque en août 2009.

Il a ajouté : "Nous ne permettrons jamais que notre foi soit enlevée par un quelconque mal. Notre foi est de plus en plus forte. 100 personnes ont été baptisées dans une paroisse la veille de Noël. Les gens sont tellement engagés".

Malgré une période de conflit violent qui a, selon l'organisation nigériane de défense des droits de l'homme Intersociety, tué jusqu'à 12 000 chrétiens depuis juin 2015, Mgr Doeme affirme que les actions de Boko Haram renforcent en fait la foi chrétienne.

"Ce n'est pas la première fois que des groupes islamistes au Nigeria organisent une attaque à Noël. En 2019, l'État islamique de la province d'Afrique de l'Ouest (ISWAP) a décapité dix chrétiens le jour de Noël, tandis que Boko Haram en a tué sept lors d'un raid de la veille de Noël 2019", a rappelé Mgr Doeme.

Il a poursuivi en disant à AED que l'intention de Boko Haram, qui selon lui est apparue clairement lors des attaques de Noël, était de faire peur aux chrétiens pour qu'ils abandonnent leur foi.

"Boko Haram" sont contre les chrétiens. Les attaques ont pour but de faire peur aux communautés et de gâcher les fêtes de Noël. Ils ne veulent pas que les chrétiens profitent de Noël", a-t-il déclaré.

L'évêque a loué le gouvernement fédéral du Nigeria pour avoir travaillé à contenir l'insurrection, en disant : "Le gouvernement lutte pour contenir Boko Haram. Il y a des saboteurs qui transmettent des informations à Boko Haram même lorsqu'ils sont dans la brousse".

Il reconnaît avec satisfaction le soutien de l'organisation caritative pontificale connue pour travailler dans les régions où les chrétiens sont le plus persécutés en disant : " Notre plus grand soutien vient de l'AED et sans l'AED, le diocèse s'effondrera. ”

"Nous continuerons à prier pour vous et à vous chérir ", a déclaré Mgr Doeme aux dirigeants de l'AED.

Abonnez-vous gratuitement au bulletin d'information d'ACI Afrique

À ACI Afrique, notre équipe s'engage à rapporter la vérité avec courage, intégrité et fidélité à notre foi. Nous fournissons les actualités d'Afrique, vues à travers les enseignements de l'Église catholique - afin que vous puissiez grandir dans votre foi catholique et prendre conscience du peuple de Dieu en Afrique.

Lorsque vous abonnez aux actualités d'ACI Afrique, vous recevez par courriel les dernières nouvelles dont vous avez besoin.

Utilisez le formulaire ci-dessous pour nous indiquer où nous pouvons envoyer les dernières actualités d'ACI Afrique.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]