Advertisement

Benoît XVI sera vacciné contre le coronavirus "dès que le vaccin sera disponible".

Le pape François salue le pape émérite Benoît XVI au monastère Mater Ecclesiae du Vatican le 28 novembre 2020. Vatican Media. Le pape François salue le pape émérite Benoît XVI au monastère Mater Ecclesiae du Vatican le 28 novembre 2020.
Vatican Media.

Le pape émérite Benoît XVI recevra le vaccin contre le coronavirus dès qu'il sera disponible, a déclaré mardi son secrétaire particulier.

Le 12 janvier, l'archevêque Georg Gänswein a déclaré à CNA Deutsch, le partenaire d'information en langue allemande de CNA, que l'ancien pape de 93 ans serait vacciné "dès que le vaccin sera disponible".

"Je serai également vacciné avec toute la famille du monastère Mater Ecclesiae", a déclaré Gänswein, en faisant référence au monastère du Vatican où Benoît XVI vit depuis sa démission en tant que pape en 2013.

La Cité du Vatican commencera à vacciner les résidents et les employés contre la COVID-19 dans la seconde moitié du mois de janvier. Le Dr Andrea Arcangeli, chef du service de santé du Vatican, a déclaré le 2 janvier que le Vatican avait acheté un réfrigérateur à basse température pour stocker le vaccin et prévoyait d'administrer les vaccins dans l'atrium de la salle d'audience Paul VI.

"La priorité sera donnée au personnel de santé et de sécurité publique, aux personnes âgées et au personnel le plus fréquemment en contact avec le public", a-t-il déclaré.

Advertisement

Dans une interview télévisée diffusée dimanche, le pape François a déclaré qu'il avait pris rendez-vous pour se faire vacciner contre le coronavirus.

"Je crois que, d'un point de vue éthique, tout le monde doit se faire vacciner. C'est une option éthique car elle concerne votre vie mais aussi celle des autres", a-t-il commenté.

Rappelant l'introduction du vaccin contre la polio et d'autres vaccinations infantiles courantes, il a déclaré : "Je ne comprends pas pourquoi certains disent que ce vaccin pourrait être dangereux. Si les médecins vous le présentent comme quelque chose qui peut être bon et qui ne présente pas de dangers particuliers, pourquoi ne pas le prendre".

Lors de sa traditionnelle bénédiction de Noël "Urbi et Orbi", le pape a demandé que les vaccins COVID-19 soient mis à la disposition des personnes les plus démunies du monde.

Il a déclaré : "Je demande à tout le monde - aux chefs de gouvernement, aux entreprises, aux organisations internationales - de favoriser la coopération et non la concurrence, et de rechercher une solution pour tous : des vaccins pour tous, en particulier pour les plus vulnérables et les plus nécessiteux de toutes les régions de la planète".

More in Afrique

L'été dernier, Benoît XVI a lutté contre la maladie suite au décès de son frère aîné Georg Ratzinger. Il souffrait d'un zona facial, une infection bactérienne de la peau qui provoque une éruption cutanée rouge et douloureuse. Gänswein a déclaré en août que la maladie "s'atténuait".

En décembre, l'archevêque allemand a démenti les rapports selon lesquels Benoît XVI avait perdu sa voix, mais a déclaré que sa voix était devenue "très faible et mince".