Les évêques d'Afrique australe tiendront leur assemblée plénière en ligne à cause de la pandémie du COVID-19

Les membres de la Conférence des évêques catholiques d'Afrique australe (SACBC) lors de leur assemblée plénière en janvier 2020.
Credit: Site web de la Conférence des évêques catholiques d'Afrique australe (SACBC).

Les membres de la Conférence des évêques catholiques des trois pays d'Afrique australe ont décidé de tenir leur première assemblée plénière de 2021 en ligne, pratiquement en raison de l'augmentation des cas signalés de COVID-19 et des restrictions connexes, ont annoncé les dirigeants.

"À la lumière de l'actuelle vague COVID-19 et des restrictions imposées par le président de l'État, ainsi que de l'incertitude quant à ce qui se passera plus tard ce mois-ci, les évêques de la Conférence des évêques catholiques d'Afrique australe (SACBC) ont décidé de tenir une assemblée plénière virtuelle plutôt que la réunion physique qui était prévue", indique la direction de la SACBC dans une déclaration du jeudi 14 janvier. 

La rencontre virtuelle qui réunira les évêques catholiques et les chefs de diocèses d'Afrique du Sud, du Botswana et du Swaziland est prévue du 19 au 22 janvier. 

L'annonce publiée sur le site web de la SACBC indique également que l'installation de Mgr Xolelo Thaddeus Kumalo en tant qu'Ordinaire du diocèse de Witbank, qui était prévue pour le 24 janvier, a été reportée.

Auparavant à la tête du diocèse d'Eshowe, Mgr Kumalo, 66 ans, a été transféré au diocèse de Witbank par le pape François le 25 novembre 2020, où il succédera à Mgr Giuseppe Sandri, décédé en mai 2019.

La direction de la SACBC a également annoncé le report de l'ordination de l'évêque élu Mgr Robert Mphiwe pour le diocèse de Rustenberg, le 7 février prochain, jusqu'à ce qu'une nouvelle communication soit établie.

L'évêque élu, âgé de 48 ans, qui avait été vicaire général de l'archidiocèse de Pretoria en Afrique du Sud, a été nommé le 25 novembre 2020 pour succéder à Mgr Kevin Dowling, membre de la Congrégation du Très Saint Rédempteur (Rédemptoristes) âgé de 76 ans.

L'Assemblée plénière virtuelle et les reports interviennent alors que les cas de COVID-19 signalés en Afrique du Sud sont en forte augmentation, apparemment à cause d'une nouvelle mutation de COVID-19 identifiée comme variante 501.V2.

La variante a vu l'archevêque coadjuteur de Durban, Mgr Abel Gabuza hospitalisé depuis le 10 janvier, avec plusieurs prélats parmi lesquels l'archevêque de Durban, le cardinal Wilfrid Napier, qui a lancé un appel à la solidarité spirituelle.

La nouvelle variante a coûté la vie à six sœurs catholiques des Filles de Saint-François à Port Shepstone, dans le diocèse de Marianhill, qui ont succombé à des complications liées au coronavirus "dans un délai d'une semaine, du 10 au 17 décembre 2020", rapporte la Conférence des sœurs catholiques du pays.

La résurgence de la pandémie, qui a jusqu'à présent infecté au moins 1,3 million de personnes et fait 35 852 victimes en Afrique du Sud, a vu le président Cyril Ramaphosa annoncer, le 28 décembre 2020, un retour au niveau trois de confinement, caractérisé par des heures de couvre-feu plus longues et une interdiction de 14 jours de tous les rassemblements, y compris les rassemblements religieux.

Ces restrictions ont entraîné la fermeture d'églises et la suspension des liturgies et des rassemblements publics dans certaines juridictions ecclésiastiques.

Le 29 décembre 2020, l'archevêque de l'archidiocèse de Pretoria, Mgr Dabula Anthony Mpako, a annoncé la fermeture de toutes les églises pour les services liturgiques publics, une décision qui, selon lui, sera revue après les 14 jours prescrits par le président Ramaphosa.

Le même jour, l'évêque auxiliaire du Cap, Sylvester David, a annoncé que les messes, réunions et rassemblements publics - à l'exception des funérailles - dans sa juridiction sont "interdits jusqu'au 15 janvier 2021, date à laquelle le président de l'État fera une nouvelle annonce".

Dans le diocèse de Manzini au Swaziland, qui dépend de l'archidiocèse métropolitain de Johannesburg en Afrique du Sud, l'évêque José Luis Ponce de León a suspendu le 8 janvier la célébration des liturgies publiques conformément à l'interdiction du gouvernement de toute forme de rassemblement, suite à une augmentation des cas de COVID-19 signalés.

Abonnez-vous gratuitement au bulletin d'information d'ACI Afrique

À ACI Afrique, notre équipe s'engage à rapporter la vérité avec courage, intégrité et fidélité à notre foi. Nous fournissons les actualités d'Afrique, vues à travers les enseignements de l'Église catholique - afin que vous puissiez grandir dans votre foi catholique et prendre conscience du peuple de Dieu en Afrique.

Lorsque vous abonnez aux actualités d'ACI Afrique, vous recevez par courriel les dernières nouvelles dont vous avez besoin.

Utilisez le formulaire ci-dessous pour nous indiquer où nous pouvons envoyer les dernières actualités d'ACI Afrique.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]