Un évêque nigérian connu pour son plaidoyer en faveur de la bonne gouvernance nommé dans un dicastère du Vatican

Mgr Matthew Hassan Kukah avec le pape François à Rome.
Credit: Photo de courtoisie

Un évêque nigérian qui s'exprime sur la bonne gouvernance dans ce pays d'Afrique de l'Ouest a été nommé membre du Dicastère du Vatican pour la promotion du développement humain intégral.

La nouvelle de la nomination de Mgr Matthew Hassan Kukah de Sokoto a été rendue publique dans une déclaration du lundi 18 janvier par le directeur des communications du diocèse de Sokoto, le père Christopher Omotosho.

Dans la déclaration partagée avec ACI Afrique, le Père Omotosho dit que la nomination "a été contenue dans une lettre à Mgr Kukah datée du 11 décembre 2020, et signée par Son Eminence, le Cardinal Peter Turkson, le Préfet du Dicastère".

"Par cette nomination, Mgr Kukah rejoindra d'autres membres du Dicastère issus de différentes régions du monde pour conseiller et promouvoir les préoccupations du Saint-Père sur les questions de justice et de paix, de droits de l'homme, de torture, de traite des êtres humains, de protection de la création et d'autres questions liées à la promotion de la dignité humaine et du développement", déclare le père Omotosho.

Il ajoute que la nomination au Dicastère est renouvelable pour une période initiale de cinq ans. 

Ordonné membre du clergé de Kaduna en décembre 1976, il a été prêtre pendant 36 ans avant que le pape Benoît XVI ne le nomme évêque du diocèse de Sokoto au Nigeria. Il a été ordonné Ordinaire local de Sokoto en septembre 2011.

Cet évêque nigérian de 68 ans préside actuellement les comités de dialogue de la Conférence épiscopale régionale d'Afrique de l'Ouest (RECOWA) et de la Conférence des évêques catholiques du Nigeria (CBCN).

Dans son message de Noël 2020, Mgr Kukah a critiqué le gouvernement dirigé par Muhammadu Buhari dans un contexte de multiples cas d'insécurité dans certaines parties du pays le plus peuplé d'Afrique, caractérisé par des enlèvements et des meurtres.

Dans le message intitulé "Une nation en quête de justification", il a souligné les "malheurs sans fin" que connaît le peuple de Dieu au Nigeria.

Le message de Noël de l'évêque a suscité des réactions mitigées, certains milieux l'accusant de "crimes très graves comme la trahison et l'incitation au coup d'État".

Cependant, plusieurs chefs d'église au Nigeria sont venus à sa défense, les derniers en date étant les dirigeants chrétiens du Nigeria qui ont demandé au président de protéger Mgr Kukah.

"Nous demandons au président Muhammadu Buhari et à toutes les agences de sécurité de veiller à ce qu'aucun mal ne soit fait à l'évêque catholique du diocèse de Sokoto, Hassan Kukah", ont déclaré les dirigeants de l'Association chrétienne du Nigeria (CAN) dans un message du 14 janvier.

Plus tôt, Mgr Emmanuel Badejo du diocèse d'Oyo au Nigeria a déclaré qu'il était "fermement attaché au message de Noël de Mgr Matthew Kukah".

"Où pourrais-je me tenir, étant donné ma conviction que l'évêque de Sokoto l'a écrit sincèrement dans le but de rendre le Nigeria meilleur", a déclaré Mgr Badejo dans un message partagé avec ACI Afrique à la veille du Nouvel An.

Des groupes musulmans au Nigeria ont accusé Mgre Kukah d'attaquer l'Islam. Mgr Kukah, pour sa part, a demandé des éclaircissements sur ses fautes spécifiques en disant : "Je suis prêt à m'excuser si on me montre où j'ai insulté l'islam".

Réagissant à la nomination de Mgr Kukah au Dicastère, le directeur de la communication du diocèse d'Abuja, le père Patrick Alumuku, a déclaré à l'ACI Afrique, mardi 19 janvier, "Cette nomination est symbolique, significative et signifie beaucoup pour l'Eglise dans tout le Nigeria".

"C'est une voix forte de Rome qui reconnaît ce que Mgr Kukah fait au Nigeria. C'est une reconnaissance et une bénédiction évidentes pour lui, au milieu de ses efforts courageux pour maintenir la flamme de la foi dans notre nation", a déclaré le père Alumuku. 

Le 11 janvier, le Saint-Père a également nommé a un Dicastère Mgr Samuel Kleda de l'archidiocèse de Douala au Cameroun.

La nomination de Mgr Kleda a été annoncée par le représentant du Pape dans la nation centrafricaine, Mgr Julio Murat, le 15 janvier, lors du 44e séminaire annuel de la Conférence épiscopale nationale du Cameroun (CENC).

Dans leur communiqué final publié à l'issue de leur réunion du 9 au 16 janvier, les membres du CENC ont exprimé leur gratitude au Saint-Père pour cette nomination en disant : "Nous nous réjouissons de la nouvelle de la nomination par le Pape François, de Mgr Samuel Kleda comme membre du Dicastère pour la promotion du développement humain intégral.

Abonnez-vous gratuitement au bulletin d'information d'ACI Afrique

À ACI Afrique, notre équipe s'engage à rapporter la vérité avec courage, intégrité et fidélité à notre foi. Nous fournissons les actualités d'Afrique, vues à travers les enseignements de l'Église catholique - afin que vous puissiez grandir dans votre foi catholique et prendre conscience du peuple de Dieu en Afrique.

Lorsque vous abonnez aux actualités d'ACI Afrique, vous recevez par courriel les dernières nouvelles dont vous avez besoin.

Utilisez le formulaire ci-dessous pour nous indiquer où nous pouvons envoyer les dernières actualités d'ACI Afrique.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]