Les évêques de la province ecclésiastique d'Onitsha au Nigeria appellent à la prudence face à la montée des cas de COVID-19

Mgr Valerian Okeke, archevêque de l'archidiocèse d'Onitsha, Nigeria.
Credit: Photo de courtoisie

Les évêques catholiques de la province ecclésiastique d'Onitsha, au Nigeria, ont appelé à la vigilance et à la prudence face à l'augmentation des cas de COVID-19 dans ce pays d'Afrique de l'Ouest. 

Dans une déclaration diffusée le jeudi 21 janvier, les évêques se disent "douloureusement conscients que la menace du Coronavirus n'a pas encore réduit ses ravages dans de nombreux pays du monde, y compris dans notre cher pays. ”

Ils publient ensuite des mesures COVID-19 pour guider les célébrations liturgiques dans la province ecclésiastique comprenant l'archidiocèse d'Onitsha et les diocèses d'Abakaliki, Awgu, Awka, Ekwulobia, Enugu, Nnewi et Nsukka.

"Tous les prêtres, religieux et laïcs de notre province doivent être particulièrement vigilants et prudents durant cette deuxième vague très meurtrière de la pandémie, car aucun d'entre nous n'est immunisé contre ce virus", déclarent les évêques dans leur déclaration collective du 15 janvier.

Ils ajoutent : "Les indications des experts médicaux montrent que durant cette "deuxième vague de la pandémie", le virus semble plus infectieux et plus mortel que lors de la première vague".

Le Nigeria a connu une augmentation des nouveaux cas de COVID-19 signalés depuis novembre de l'année dernière. 

Le pays d'Afrique de l'Ouest a signalé au moins 114 691 cas de coronavirus ; 1 478 personnes ont succombé aux effets du virus et 92 336 se sont rétablies. 

Dans leur déclaration de deux pages signée par Mgr Valerian Okeke de l'archidiocèse d'Onitsha et Mgr Callistus Onaga, les évêques annoncent le "port obligatoire du masque facial par TOUS dans les locaux de l'Église et à l'intérieur de l'Église pendant les célébrations eucharistiques ou les réunions de prière".

Ils ordonnent que le nombre de messes dans les paroisses et les aumôneries soit augmenté et que la célébration de l'Eucharistie soit limitée à "une heure et demie maximum pour les messes du dimanche et 40 minutes pour celles de la semaine".

Lors de la célébration du sacrement de la confession, les évêques demandent aux prêtres et aux pénitents de porter des masques faciaux.

Ils ordonnent qu'un Prêtre et un Pénitent soient séparés "par une ouverture voilée à travers laquelle le Prêtre ou le Pénitent peut parler sans qu'aucune goutte de salive ne puisse toucher l'autre" dans le confessionnal.

De plus, les évêques disent que l'installation de confessionnaux devrait "minimiser la probabilité que de nombreuses personnes touchent les surfaces que le prochain pénitent pourrait contacter".

Les évêques annoncent également la suspension des cours de catéchisme dans la province ecclésiastique "jusqu'à nouvel ordre".

Dans leur message, les Ordinaires des huit sièges catholiques appellent les prêtres en service dans la province à se conformer aux directives émises par la Congrégation pour le Culte Divin et les Sacrements détaillant la manière dont les cendres seront distribuées au début du mercredi 17 février, jour du Carême. 

"En toutes choses, nous rendons grâce à Dieu qui ne nous a pas abandonnés. Il a soutenu nos espoirs et notre patience. Il continuera à nous protéger et à nous guider dans l'actuelle vallée de ténèbres", disent-ils dans leur déclaration collective. 

Ils ont ensuite exprimé leur reconnaissance aux prêtres, aux religieux et aux fidèles laïcs pour "leur patience, leurs sacrifices, leur coopération avec les autorités, leur foi ardente et leur foi dans les œuvres pratiques de charité les uns envers les autres".

Les évêques confient la province ecclésiastique à la protection maternelle et à l'intercession de la Vierge Marie. 

Abonnez-vous gratuitement au bulletin d'information d'ACI Afrique

À ACI Afrique, notre équipe s'engage à rapporter la vérité avec courage, intégrité et fidélité à notre foi. Nous fournissons les actualités d'Afrique, vues à travers les enseignements de l'Église catholique - afin que vous puissiez grandir dans votre foi catholique et prendre conscience du peuple de Dieu en Afrique.

Lorsque vous abonnez aux actualités d'ACI Afrique, vous recevez par courriel les dernières nouvelles dont vous avez besoin.

Utilisez le formulaire ci-dessous pour nous indiquer où nous pouvons envoyer les dernières actualités d'ACI Afrique.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]