Tanzanie : l’épiscopat met en garde contre la nouvelle souche COVID-19 et invitent le public à "prendre des précautions

Logo de la Conférence épiscopale de Tanzanie (CET)
Credit: signis.net

Quelques mois après que le président tanzanien John Pombe Magufuli ait déclaré que la Tanzanie était exempte de COVID-19, les évêques catholiques de cette nation d'Afrique de l'Est ont appelé à la prudence, alors que plusieurs pays ont connu une nouvelle souche de COVID-19, affirmant que la Tanzanie "n'est pas une île".

Dans leur déclaration du mardi 26 janvier obtenue par ACI Afrique, les membres de la Conférence épiscopale de Tanzanie (TEC) demandent instamment aux Tanzaniens de "prendre des précautions".

"Il y a une nouvelle vague d'infections à coronavirus et plusieurs pays ont confirmé qu'ils traversent une période difficile en ce qui concerne la propagation du coronavirus et l'apparition de décès", affirment les membres du CET.

Ils ajoutent : "Notre pays n'est pas une île ... Nous devons nous défendre, prendre des précautions et crier à Dieu de toutes nos forces pour que ce fléau ne nous rattrape pas. ”

Les évêques appellent les Tanzaniens à redoubler d'efforts dans la lutte contre le virus "en utilisant toutes les armes spirituelles, physiques, scientifiques et sociales".

"Ne cessons pas de prier, de maintenir une distance sociale, de nous laver et de nous désinfecter les mains, de prendre les mesures nécessaires lorsque nous voyons des signes de maladie et d'éviter les embouteillages qui peuvent être dangereux", ajoutent-ils.

L'année dernière, le président Magufuli a déclaré que le pays était exempt de COVID-19, attribuant le statut de la nation à la puissance de Dieu. 

Le chef de l'État tanzanien a également minimisé le port de masques faciaux et la distanciation sociale dans cette nation d'Afrique de l'Est.

Depuis le 29 avril 2020, le gouvernement n'a rendu public aucun rapport sur les cas COVID-19. À l'époque, il y avait 509 cas et 21 décès. 

La déclaration collective des membres du CET sur le coronavirus survient un jour après que Mgr Jude Thaddaeus Ruwa'ichi, de l'archidiocèse de Dar es Salaam, ait déclaré que la lutte contre COVID-19 "n'est pas terminée".

"Prions pour nous-mêmes, surtout alors que nous luttons contre la pandémie COVID-19 ; ce n'est pas fini ; COVID-19 existe toujours", a déclaré Mgr Ruwa'ichi le 25 janvier, ajoutant : "Ne soyons pas négligents".

Il a exhorté les Tanzaniens à être vigilants et à adhérer aux mesures COVID-19 qui ont été émises dans le pays l'année dernière. 

"La pratique consistant à se laver les mains à l'eau courante et au savon devrait se poursuivre. Beaucoup l'ont arrêtée, mais revenons-y. Nous devons également revenir à la culture du port de masque, que nous avons complètement arrêtée", a-t-il déclaré. 

L'archevêque tanzanien a ajouté : "Aimons-nous, prenons soin de nous-mêmes et coopérons avec Dieu pour nous protéger et nous garder en sécurité. ”

Abonnez-vous gratuitement au bulletin d'information d'ACI Afrique

À ACI Afrique, notre équipe s'engage à rapporter la vérité avec courage, intégrité et fidélité à notre foi. Nous fournissons les actualités d'Afrique, vues à travers les enseignements de l'Église catholique - afin que vous puissiez grandir dans votre foi catholique et prendre conscience du peuple de Dieu en Afrique.

Lorsque vous abonnez aux actualités d'ACI Afrique, vous recevez par courriel les dernières nouvelles dont vous avez besoin.

Utilisez le formulaire ci-dessous pour nous indiquer où nous pouvons envoyer les dernières actualités d'ACI Afrique.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]