Le carême, une invitation à ne pas abandonner dans l'adversité, selon un archevêque nigérian

Mgr Alfred Adewale Martins, archevêque de Lagos au Nigeria
Credit: Archidiocèse de Lagos

Le Carême, qui commence avec le mercredi des Cendres, est une invitation à se rapprocher de la justice et à trouver du réconfort en Dieu face à l'adversité, a déclaré un archevêque catholique au Nigeria.

Dans son message du mercredi des Cendres, le 17 février, Mgr Alfred Adewale Martins, de l'archidiocèse de Lagos au Nigeria, déclare que le temps du Carême est aussi une occasion pour le peuple de Dieu de se préparer à la joie qui accompagne Pâques.

Comme des soldats épuisés par des batailles acharnées, le Carême est l'occasion pour nous de faire les trois "R", c'est-à-dire de battre en retraite, de réexaminer et de renouveler notre moi intérieur afin de nous préparer adéquatement à la joie qui découle de la victoire de Pâques", dit Mgr Adewale dans le message vidéo.

Il ajoute : "Nous avons peut-être été battus par le péché, ballottés par la culture populaire de notre temps, humiliés par les dures réalités économiques, séduits par l'avidité démesurée pour les choses matérielles, harcelés par l'insécurité de notre terre. C'est peut-être pour cette raison que nous sommes sur point de renoncer à la volonté de Dieu de prendre le contrôle. ”

"À partir d'aujourd'hui, chers frères et sœurs, rapprochons-nous de Jésus comme il souhaite se rapprocher de nous et renouveler notre confiance en sa miséricorde et sa compassion", déclare l'archevêque nigérian.

Dans son invitation au peuple de Dieu sous sa responsabilité pastorale à réfléchir sur le thème du "Retour au Seigneur", l'archevêque souligne l'importance d'embrasser la repentance et l'humeur de la douleur tout au long de la période du Carême.

"Aujourd'hui, chers amis, marque le début de notre voyage de 40 jours, qui se terminera avec Pâques, lorsque nous commencerons une nouvelle vie en pleine réconciliation avec Dieu", dit-il, et ajoute, "Je vous accueille chaleureusement en ce temps de grâce où notre réflexion sur la souffrance et la mort du Christ d'une manière particulière nous met dans l'ambiance de la tristesse et du repentir pour nos péchés et notre péché".

L'archevêque encourage le peuple de Dieu à s'efforcer "d'être plus conscient de la présence de Dieu" pendant les 40 jours qui marquent le Carême afin d'être "libéré de l'esclavage du péché pour jouir de la glorieuse liberté des enfants de Dieu".

Selon lui, le voyage de Carême est marqué de façon unique par les trois pratiques traditionnelles que sont la prière, le jeûne et l'aumône.

Par la prière, dit Mgr Adewale, les gens font de la place dans leur cœur lorsqu'ils communiquent avec Dieu.

Par le jeûne, explique l'archevêque de Lagos, le peuple de Dieu se prive de nourriture et d'autres formes de plaisir corporel afin de se libérer de toute forme de distraction matérielle qui pourrait l'empêcher de s'élever vers Dieu dans la prière.

Quant à l'aumône, il explique que les chrétiens assument l'œuvre du Christ, apportant espoir et consolation à ceux qui sont considérés comme des membres inférieurs de la société.  

Expliquant l'essence du Mercredi des Cendres, l'archevêque de 61 ans déclare : "Nous plaçons des cendres sur nos têtes et lorsque nous le faisons, nous déclarons publiquement que nous sommes poussière et que nous ne sommes rien sans Dieu et sans la bonne nouvelle du salut".

"Nous acceptons que notre amitié avec Dieu a été affaiblie par Dieu et déclarons ainsi au monde que nous dépendons de la miséricorde de Dieu. Et en nous désignant comme bénéficiaires de la miséricorde de Dieu, nous profitons de l'occasion pour prendre un nouveau départ et recommencer à zéro", dit-il.

Le prélat nigérian, qui est à la tête de l'archidiocèse de Lagos depuis août 2012, se dit optimiste quant au fait que le carême conduira de nombreuses âmes à la conversion avant les célébrations de Pâques.

"Notre voyage de Carême sera couronné de succès si nous suivons le Maître", dit-il, et ajoute, "Il nous prendra par la main et nous conduira sur le chemin de la justice à travers les eaux de la renaissance et du renouveau dans les glorieuses libertés des enfants de Dieu à Pâques".

Abonnez-vous gratuitement au bulletin d'information d'ACI Afrique

À ACI Afrique, notre équipe s'engage à rapporter la vérité avec courage, intégrité et fidélité à notre foi. Nous fournissons les actualités d'Afrique, vues à travers les enseignements de l'Église catholique - afin que vous puissiez grandir dans votre foi catholique et prendre conscience du peuple de Dieu en Afrique.

Lorsque vous abonnez aux actualités d'ACI Afrique, vous recevez par courriel les dernières nouvelles dont vous avez besoin.

Utilisez le formulaire ci-dessous pour nous indiquer où nous pouvons envoyer les dernières actualités d'ACI Afrique.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]