Advertisement

Les Salésiens facilitent la construction d'une église au Nigeria et la production musicale en Zambie

Toit de la nouvelle église catholique St. John Bosco, dans le diocèse catholique d'Ondo au Nigeria, qui a été financée par les Missions salésiennes. Missions salésiennes Toit de la nouvelle église catholique St. John Bosco, dans le diocèse catholique d'Ondo au Nigeria, qui a été financée par les Missions salésiennes.
Missions salésiennes

La direction des Missions salésiennes, la branche de développement américain de l'Institut religieux des Salésiens de Don Bosco (SDB), a facilité la construction d'une église au Nigeria et la production de musique en Zambie.

Dans un rapport partagé avec l'ACI Afrique mardi 23 février, la direction de l'agence basée à New York a fourni des fonds pour la toiture de la nouvelle église catholique Saint-Jean Bosco dans le diocèse catholique d'Ondo au Nigeria.

"La nouvelle église est en construction depuis trois ans et était nécessaire car l'ancienne église ne pouvait plus accueillir le nombre de personnes se présentant à la messe catholique", affirment les responsables de la mission salésienne.

Les paroissiens ont collecté des fonds pendant trois ans pour que l'église puisse atteindre le niveau de la toiture, mais leurs efforts ont été affectés par la pandémie de COVID-19 et ils n'ont plus été en mesure de soutenir la construction, notent les responsables de l'agence salésienne dans leur rapport.

"La structure de l'église est maintenant entièrement construite", disent-ils et ajoutent-ils que les membres des SDB d'Ondo "cherchent encore des fonds supplémentaires pour finaliser le fonctionnement interne de l'église".

Advertisement

"Nous sommes heureux d'avoir contribué à la couverture de ce nouveau projet d'église", a déclaré le directeur des missions salésiennes, le père Gus Baek, dans le rapport du 23 février.

Le père Baek ajoute : "Il est important pour la communauté que les paroissiens puissent assister aux services religieux et avoir une plus grande église était une option plus réaliste que d'organiser plusieurs services pour accueillir le nombre croissant de personnes venant à la paroisse".

Dans le cadre d'un autre partenariat en Afrique, la direction des Missions salésiennes a facilité la production d'une chanson par 120 jeunes de la nation d'Afrique australe, la Zambie.

Financée par les Missions salésiennes grâce à une subvention de l'ambassade des États-Unis en Zambie, la chanson a été produite par des jeunes qui ont bénéficié du projet "Amplifying the Arts", une initiative d'identification des talents salésiens qui s'est terminée en novembre 2020.

More in Afrique

Le projet "a fourni une opportunité d'échange culturel à travers la programmation artistique", affirment les responsables salésiens dans un rapport séparé du mardi 23 février, partagé avec l'ACI Afrique.

Ils ajoutent : "Le projet a permis à des jeunes vulnérables de raconter leur histoire par le biais d'une expression créative d'inspiration américaine et de célébrer la diversité et l'unité de l'expérience humaine".

Une initiative du Bosco Youth Reach Out, le bureau de développement des salésiens de la province de ZMB (Zambie, Zimbabwe, Malawi et Namibie), des jeunes issus de milieux difficiles et vulnérables aux comportements à risque ont été encouragés à exprimer leur histoire par la musique, la parole et l'écriture créative, affirment les responsables de l'agence de développement des SDB.

Grâce à ce projet, les jeunes de l'archidiocèse de Lusaka ont pu transcrire "leurs histoires en chansons, œuvres d'art et poèmes afin de promouvoir leur voix par l'expression visuelle auprès d'un public plus large", ajoutent-ils.

Dans le rapport, les responsables des Missions salésiennes affirment en outre que les jeunes âgés de 15 à 25 ans ont "également été initiés aux principes et techniques de base de la pleine conscience et de l'expression physique par le biais du yoga et d'autres formes de techniques de mouvement conscient qui enseignent la relaxation et la discipline, ainsi qu'encouragent une conscience de soi plus profonde comme moyen de favoriser l'expression de soi et la gestion du stress".

Advertisement

Grâce au mentorat offert dans le cadre du projet "Amplifier les arts", les mentors et les animateurs ont "signalé un changement de mentalité tout au long du programme", caractérisé par une réduction drastique des bagarres et des brimades chez les enfants, indique le rapport.

Quelques mois après la fin du projet, le studio de production créé pour l'initiative est toujours en place, et il est prévu que des mentors continuent à l'utiliser avec certains des participants.

"Nous sommes heureux que Bosco Youth Reach Out poursuive ce travail après la fin du projet", a déclaré le père Baek, qui a ajouté : "Les jeunes qui ont participé au projet ont bénéficié de nouvelles opportunités qui ont élargi leur perspective en apprenant de nouvelles pratiques culturelles.

Le directeur des missions salésiennes ajoute que les bénéficiaires "ont également eu la chance d'améliorer leurs compétences en matière d'art créatif et expressif et de conscience".