Advertisement

Le pape François nomme des évêques pour les diocèses de Nebbi en Ouganda et de Lafia au Nigeria

De gauche à droite, l'évêque élu du diocèse de Nebbi en Ouganda, Mgr. Raphael p'Mony Wokorach, MCCJ, et l'évêque élu du diocèse de Lafia au Nigeria, Mgr. David Ajang De gauche à droite, l'évêque élu du diocèse de Nebbi en Ouganda, Mgr. Raphael p'Mony Wokorach, MCCJ, et l'évêque élu du diocèse de Lafia au Nigeria, Mgr. David Ajang

Le Pape François a nommé le P. Raphael p'Mony Wokorach comme Ordinaire du lieu diocèse de Nebbi en Ouganda et le P. David Ajang comme évêque du diocèse de Lafia au Nigeria.

Dans son communiqué du mercredi 31 mars obtenu par ACI Afrique, le Nonce Apostolique en Ouganda, Mgr Luigi Bianco, a annoncé la nomination par le Saint Père du Combonien P. Wokorach comme nouvel évêque du diocèse de Nebbi.

Le diocèse de Nebbi est vacant depuis le transfert, en novembre 2018, de Mgr Sanctus Lino Wanokhe au diocèse ougandais de Lira.

Le représentant du Saint-Père en Ouganda a félicité l'évêque élu et a remercié Mgr. Emmanuel Odaga "pour son généreux service en tant qu'administrateur diocésain".

S'adressant à ACI Afrique peu après que la nouvelle de sa nomination épiscopale ait été rendue publique, l'évêque élu du diocèse de Nebbi en Ouganda a déclaré que la décision de le nommer est un signe que Dieu guide son ministère sacerdotal, me rappelant "ce que je dois faire pour que les gens accèdent à Dieu".

Advertisement

Il a décrit son élévation à l'épiscopat comme faisant partie de sa participation au "Sacerdoce du Christ", expliquant : "Dans le Sacerdoce du Christ, je vois une chose : être plus proche des gens parce que nous travaillons dur pour combler les écarts, la séparation, qui peut être une réalité dans l'Église ou le ministère."

"Le Sacerdoce exige aussi une discipline, qui transforme cette vie pour que nous soyons, jour après jour, dignes d'offrir le sacrifice et de rendre le peuple accessible à Dieu. En étant plus proches de Dieu, nous rendons aussi les gens accessibles à Dieu", a déclaré l'évêque élu ougandais à ACI Afrique le 31 mars.

Né en janvier 1961 dans le diocèse d'Arua en Ouganda, le père Wokorach a été ordonné prêtre en septembre 1993 par l'évêque du diocèse de Nebbi, Martin Luluga.

Depuis son ordination, l'évêque élu a été curé de paroisse en Ouganda, missionnaire en République démocratique du Congo (RDC), économe de la communauté combonienne dans l'archidiocèse de Kisangani en RDC et formateur des postulants comboniens en RDC.

Le titulaire d'une maîtrise en philosophie a également été missionnaire au Togo et formateur des postulants comboniens dans ce pays d'Afrique de l'Ouest, missionnaire à Chicago aux Etats-Unis et formateur au Comboni International Theologate de Nairobi.

More in Afrique

Le prêtre d'origine ougandaise a également été chargé de cours au Tangaza University College basé au Kenya, membre du Conseil provincial du Kenya et vice-provincial, et visiteur apostolique de l'Institut religieux missionnaire des Apôtres de Jésus (AJ) - de 2015 à 2018.

Le 21 juin 2018, la Congrégation pour les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique (CICLSAL) du Vatican a nommé le père Wokorach commissaire pontifical de l'AJ basé au Kenya.

Sa nomination fait suite à une enquête de trois ans sur la vie des membres de l'Institut lancée en 2015 sous la direction générale du cardinal Joao Braz Aviz de la CICLSAL, qui a révélé des anomalies autour du leadership, de la gestion des biens matériels, de la vie communautaire, de la formation et de la fidélité à une vie de vœux.

Dans un décret de juin 2018, le dicastère du Vatican a interdit à l'AJ "l'admission de nouveaux membres au noviciat et à la profession religieuse temporaire et perpétuelle, et la suspension des ordinations diaconales."

Le décret a également annoncé la fermeture des séminaires de l'AJ ainsi que la vérification du "système économique et financier, aidant les membres à mener une vie selon le vœu de pauvreté, sur la base de la constitution."

Advertisement

Dans son rôle de commissaire pontifical de l'AJ, le P. Wokorach avait été mandaté par le Saint-Siège pour superviser le processus de réformes internes et de réorganisation de la vie des membres et de l'Institut, vieux de 51 ans, fondé par deux religieux comboniens, Mgr Sixtus Mazzoldi et le P. John Marengoni à Moroto, en Ouganda, dans le but d'évangéliser l'Afrique et le monde.

Dans leur lettre co-signée du 24 avril 2020, le P. Wokorach et la Secrétaire du Commissariat Pontifical, Sœur Eugenia Campara, ont précisé que le décret de la CICLSAL ne visait pas à "fermer ou suspendre" l'Ordre religieux basé au Kenya, mais à entamer un processus de réhabilitation et de réforme.

Dans le diocèse de Nebbi, en Ouganda, qui est placé sous le patronage du Cœur Immaculé de Marie, l'évêque élu Wokorach devra superviser le soin pastoral d'un nombre estimé à 528 178 catholiques répartis sur 5 098 kilomètres carrés, selon les statistiques de 2018.

Érigé en diocèse en février 1996, le diocèse ougandais dépend de l'archidiocèse métropolitain de Gulu.

Dans le même temps, le Saint-Père a nommé le Père David Ajang comme nouvel évêque du diocèse de Lafia au Nigeria, vacant depuis la nomination en janvier 2020 de Mgr Matthew Ishaya Audu comme archevêque de l'archidiocèse de Jos dans le pays.

Né dans le diocèse de Zaria au Nigeria en mars 1970, l'abbé Ajang a été ordonné prêtre en décembre 1994 et incardiné dans l'archidiocèse de Jos.

Après son ordination, l'évêque élu d'origine nigériane a occupé divers postes parmi lesquels ceux de vicaire paroissial, de directeur des vocations de l'archidiocèse de Jos, d'aumônier des jeunes du même archidiocèse, d'administrateur de la cathédrale Notre-Dame de Fatima, à Jos, et de formateur au Grand Séminaire Saint-Augustin de Jos.

Depuis 2012, l'évêque élu est membre du collège des consulteurs de l'archidiocèse de Jos ; aumônier du gouverneur de l'État du Plateau depuis 2015 ; curé de la paroisse de l'Immaculée Conception et doyen de Zaramaganda à Jos depuis 2018.

" C'est un prêtre très dévoué et attentionné ; il a été chargé de cours à l'Unijos (Université fédérale de Jos) et occupe de nombreux autres postes ", a déclaré Sœur Bernadette Eyewan Okure, la responsable des communautés de Jos de la Société du Saint Enfant Jésus (SHCJ), après avoir appris la nomination du père Ajang.

Dans un post Facebook du 31 mars, la direction de la Catholic Broadcast Commission of Nigeria (CBCN) a félicité le Père Ajang et lui a souhaité "plus de sagesse et de connaissance" dans tous ses projets.

Érigé en décembre 2000, le diocèse de Lafia compte une population catholique estimée à 265 561 personnes réparties sur 28 500 kilomètres carrés, selon les statistiques de 2018.

Le diocèse nigérian, qui est placé sous le patronage de Saint-Guillaume, relève de l'archidiocèse métropolitain d'Abuja.