Advertisement

Quelques heures après avoir prêché au Chemin de Croix œcuménique, l'archevêque de Kampala est retrouvé mort

Feu Mgr Cyprian Kizito Lwanga (de face en noir) pendant le Chemin de croix œcuménique à la cathédrale Saint Paul's Church of God, Namirembe, Kampala, Ouganda, le 2 avril 2021. Feu Mgr Cyprian Kizito Lwanga (de face en noir) pendant le Chemin de croix œcuménique à la cathédrale Saint Paul's Church of God, Namirembe, Kampala, Ouganda, le 2 avril 2021.

Quelques heures après avoir prononcé l'homélie lors du Chemin de croix œcuménique du Vendredi saint, l'archevêque de l'archidiocèse ougandais de Kampala a été "retrouvé mort dans sa chambre".

"L'archevêque a été retrouvé mort dans sa chambre ce matin", déclare le chancelier de l'archidiocèse de Kampala, le père Pius Male Ssentumbwe, en référence Mgr Cyprian Kitizo Lwanga.

 

Dans leur déclaration partagée avec ACI Afrique, les membres de la Conférence épiscopale d'Ouganda (UEC) confirment le décès de Mgr Kizito Lwanga qui a eu 68 ans en janvier.

Advertisement

"Les membres de la Conférence présentent leurs condoléances au clergé, aux religieux et aux fidèles de l'archidiocèse de Kampala et de l'Église catholique en Ouganda", indiquent les évêques catholiques d'Ouganda dans leur lettre signée par le président de l'UEC, Mgr Joseph Antony Zziwa.

"Les détails des funérailles seront annoncés ultérieurement", précisent les membres de l'UEC, qui implorent dans leur déclaration du 3 avril : "Que l'âme de Monseigneur repose dans la paix éternelle."

Le Vendredi saint, Mgr Kizito Lwanga avait participé au Chemin de croix œcuménique annuel à la cathédrale de l'Église de Dieu Saint-Paul, à Namirembe, la plus ancienne cathédrale d'Ouganda que l'on appelle communément cathédrale de Namirembe, ayant été fondée en 1890.

"Jésus est mort pour toi, il est mort pour moi, il est mort pour toute l'humanité. Je souhaite un Chemin de Croix très, très... réussi", a déclaré Mgr Kizito Lwanga au début du Chemin de Croix œcuménique, le 2 avril.

More in Afrique

Lisant un livret préparé pour l'événement du Vendredi saint, le défunt archevêque ougandais a déclaré : "Chers frères et sœurs dans le Christ, le chemin de croix est un voyage effectué dans l'Esprit Saint, ce feu divin qui brûle dans le cœur de Jésus et l'a conduit au Calvaire. C'est un chemin que l'Église estime."

L'Église a conservé le parcours du chemin de croix, a déclaré l'archevêque dans ses remarques introductives, comme "une mémoire vivante des paroles et des gestes des derniers jours terrestres de notre Seigneur Jésus-Christ."

Le défunt archevêque a été ordonné prêtre de l'archidiocèse de Kampala en avril 1978.

Il a été nommé évêque du diocèse de Kasana-Luweero en Ouganda en novembre 1996. Son ordination épiscopale a eu lieu le 1er mars 1997. Il a été transféré à l'archidiocèse de Kampala en août 2006 et installé comme archevêque en septembre 2006.

Advertisement

Lors des célébrations marquant la Journée des Martyrs en Ouganda en juin dernier, le défunt archevêque a appelé le peuple de Dieu sous sa responsabilité pastorale à suivre l'exemple des martyrs ougandais en vue de renforcer leur foi chrétienne au sein de leurs familles respectives au milieu des défis du COVID-19.

"Il est temps pour nous de renforcer l'Église domestique en suivant l'exemple des martyrs de l'Église primitive et, ce faisant, de devenir plus forts dans la foi", a déclaré Mgr Kizito Lwanga le 3 juin 2020, l'événement annuel qui est également connu comme la fête de Saint Charles Lwanga et de ses compagnons.

Mgr Kizito Lwanga a poursuivi en encourageant les membres de la famille à posséder et à lire la Bible quotidiennement en disant : "Heureusement, pour nous, catholiques, chaque jour de l'année, il y a des lectures sur lesquelles nous sommes invités à méditer. Et toutes ces lectures nous invitent au renouveau. Lisons et méditons-les en famille."