Advertisement

Les dirigeants catholiques du Cap-Vert dénoncent un imposteur qui prétend être "évêque"

Mgr Ildo Lopes Fortes, évêque du diocèse de Mindelo au Cap-Vert (à droite), et Filipe Teixeira (à gauche), qui prétend être un évêque et dirige une délégation qui fait pression pour la libération de l'homme d'affaires vénézuélien, Álex Saab. Mgr Ildo Lopes Fortes, évêque du diocèse de Mindelo au Cap-Vert (à droite), et Filipe Teixeira (à gauche), qui prétend être un évêque et dirige une délégation qui fait pression pour la libération de l'homme d'affaires vénézuélien, Álex Saab.

Les dirigeants de l'Église catholique du Cap-Vert ont dénoncé l'imposture d'un homme qui prétend être un évêque et qui dirige une délégation faisant pression pour la libération de l'homme d'affaires vénézuélien, Álex Saab.

La semaine dernière, une délégation internationale est arrivée au Cap-Vert pour rencontrer les autorités du pays afin d'obtenir la libération de M. Saab, a rapporté Telesurenglish.

La délégation dirigée par Filipe Teixeira, un citoyen du Cap-Vert, qui prétend être un "évêque" (catholique), n'a rien à voir avec l'Église catholique romaine", a déclaré lundi 7 juin Mgr Ildo Lopes Fortes du diocèse de Mindelo, au Cap-Vert.

Faisant référence à M. Teixeira qui dirigeait la délégation arrivée le 3 juin, Mgr Fortes ajoute : "Ni moi ni le cardinal Arlindo n'avons connaissance de cette étrange mission."

"Ce soi-disant chef religieux est un citoyen qui usurpe le titre d'évêque et les vêtements qu'il porte", déclare encore Mgr Fortes à propos de M. Teixeira, et révèle : "Cet individu a fréquenté le séminaire capucin de Luanda et de Boston et a toujours été expulsé. Il n'a reçu aucun ordre sacré, il n'a pas été ordonné diacre, prêtre ou évêque. ” 

Advertisement

Selon VOA news, M. Saab a été arrêté sur l'île de Sal l'année dernière lorsque son avion privé s'est arrêté pour faire le plein en route vers l'Iran depuis le Venezuela. Les États-Unis ont demandé l'extradition de M. Saab dans les jours qui ont suivi son arrestation.

M. Saab et un autre homme d'affaires colombien ont été inculpés en juillet 2019 devant un tribunal fédéral américain à Miami pour leur participation présumée à un système de corruption illégal de fin 2011 à au moins septembre 2015.

Les hommes auraient blanchi de l'argent depuis des comptes bancaires au Venezuela vers et via des comptes bancaires situés aux États-Unis.

Faisant référence à la délégation dirigée par M. Teixeira qui cherche à faire pression pour la libération de M. Saab, Mgr Fortes a déclaré : "Le 'faux évêque' s'immisce dans une affaire qui n'est pas de son ressort."

L'évêque catholique exhorte les fidèles à rester vigilants en soulignant que "Filipe Teixeira n'est pas un chef religieux lié à l'Église catholique romaine." 

More in Afrique