Les enfants sont "innocence, promesse, beaucoup de bonnes choses", dit le pape François

Le Pape François avec les enfants du Dispensaire de Santa Marta en 2017.
Credit: Vatican Media

Dimanche, le pape François a participé à une fête avec les enfants et les familles qui reçoivent des traitements et de l'aide dans la clinique gratuite du Vatican, vieille de 98 ans.

"Donner de la joie aux enfants est une chose vraiment formidable ", a-t-il dit le 22 décembre, en saluant environ 300 enfants malades et leurs familles.

"De plus, quand les parents savent comment jouer avec les enfants, ils font une chose vraiment formidable ", a-t-il ajouté. "Jouer avec les enfants, l'expression des enfants qui sont l'innocence, la promesse, beaucoup de bonnes choses."

Recevant des " cadeaux " de trois enfants habillés comme les trois mages, le pape a parlé d'espoir, d'amour et de paix.

"Qu'est-ce qui est le plus beau, la guerre ou la paix ?" demanda-t-il aux enfants. "La paix !" répondirent-ils.

"Pour vaincre la guerre, il faut de l'amour", a-t-il poursuivi. L'espérance, dit-il, signifie "regarder vers l'avenir, regarder l'horizon, avec l'espérance qui vient toujours du Seigneur, et même de notre travail, un monde meilleur."

Les enfants sont les hôtes du Dispensaire Pédiatrique de Santa Marta du Vatican, qui a été créé en 1922 pour donner gratuitement du lait en poudre aux enfants pauvres de Rome, l'idée d'une femme américaine ayant des actions dans une entreprise de lait en poudre.

Il a continué à fonctionner pendant la seconde guerre mondiale et, en 1952, le gouvernorat du Vatican a demandé d'accueillir également une unité pédiatrique dans les mêmes locaux.

Les services se sont étendus pour inclure des visites médicales pour les enfants et les mères, la distribution de divers articles de secours et des visites à domicile.

Il continua également à distribuer de la " farina lattea ", une sorte d'aliment pour bébés à base de lait en poudre et de céréales.

Le dispensaire a subi plusieurs changements de lieu et de portée avant de devenir officiellement une fondation caritative du pape en 2008.

Aujourd'hui, le dispensaire de Santa Marta accueille 310 enfants malades du monde entier, leur prodiguant des soins, à eux et à leur famille.

Il est géré par 55 médecins, infirmières, bénévoles et sœurs des Filles de la Charité de Saint Vincent de Paul.

Il est soutenu financièrement par le pape, la Secrétairerie d'Etat, le Gouvernorat de l'Etat de la Cité du Vatican, et des bienfaiteurs et amis.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]