Advertisement

Le pape crée une nouvelle fondation du Vatican pour les hôpitaux catholiques en proie à des difficultés financières

Le pape François a créé une nouvelle fondation offrant un soutien financier aux hôpitaux catholiques, a annoncé le Vatican mercredi.

Le pape a créé la fondation par un décret appelé "chirographe", a indiqué le bureau de presse du Saint-Siège le 6 octobre.

Le document, daté du 29 septembre, indique que le pape a accepté de créer la fondation pour la santé catholique - connue en italien sous le nom de Fondazione per la Sanità Cattolica - en réponse aux demandes d'"intervention directe" du Vatican pour aider les institutions catholiques.

Selon Vatican News, le pape a pris cette mesure "à la lumière des difficultés financières rencontrées par un certain nombre d'établissements sanitaires catholiques gérés par des ordres religieux, qui sont parfois contraints de les vendre".

Le décret explique que la nouvelle fondation fonctionnera sous l'autorité souveraine du Saint-Siège et en tant qu'entité de l'Administration du Patrimoine du Siège Apostolique (APSA), le trésor du Vatican et le gestionnaire du patrimoine souverain.

Advertisement

La fondation "sera soumise aux contrôles et aux autorisations du Secrétariat à l'économie", est-il précisé.

En même temps qu'il a publié le chirographe, le pape a approuvé les statuts du nouvel organisme.

Le Vatican a également annoncé les noms des membres de l'équipe dirigeante de la fondation.

Dans un communiqué de presse du 6 octobre, il a indiqué que le pape avait nommé le président de l'APSA, Mgr Nunzio Galantino, président de la fondation et le secrétaire de l'APSA, Fabio Gasperini, secrétaire général.

Parmi les directeurs de la nouvelle institution figurent Mariella Enoc, présidente de l'hôpital pour enfants Bambino Gesù de Rome, et Sergio Alfieri, chirurgien à l'hôpital Gemelli qui a opéré le pape François en juillet.

More in Afrique

Après l'opération visant à retirer une partie de son côlon, le pape a évoqué l'importance des soins de santé lors de son discours de l'Angelus prononcé depuis le balcon de l'hôpital.

"En ces jours d'hospitalisation, j'ai fait l'expérience une fois de plus de l'importance de bons soins de santé accessibles à tous, comme il en existe en Italie et dans d'autres pays. Des soins gratuits, qui assurent un bon service, accessibles à tous. Ce précieux avantage ne doit pas être perdu", a-t-il déclaré.

Et d'ajouter : "Dans l'Église aussi, il arrive que certaines institutions de santé, en raison d'une mauvaise gestion, n'obtiennent pas de bons résultats économiques, et la première idée qui vient à l'esprit est de les vendre. Mais la vocation de l'Église n'est pas d'avoir de l'argent, elle est d'offrir un service, et le service est toujours donné gratuitement. N'oubliez pas cela : sauver les institutions libres".

Selon Vatican News, la fondation "soutiendra et réorganisera les établissements de santé détenus ou gérés par des organismes ecclésiaux, en trouvant les sources de financement nécessaires, y compris auprès de donateurs privés et d'institutions publiques et privées".

Il a ajouté qu'elle aiderait les établissements de santé catholiques confrontés à des difficultés financières à "éviter les décisions hâtives."

Advertisement

Galantino a déclaré à Vatican News : "Nous voulons éviter le risque de donner l'impression que ces institutions sont élitistes et réduisent les traitements à tous et pour tous."