Le pape François : Dieu agit au milieu de nos épreuves et de nos échecs

Le pape François bénit une femme lors d'une audience générale dans la salle Paul VI le 5 décembre 2018.
Credit: Daniel Ibanez/CNA.

L'amour pour Dieu est toujours fécond, a dit mercredi le pape François, soulignant que le Christ peut faire du bien en toute circonstance - même en cas d'échec apparent.

"Paul nous enseigne à vivre les épreuves en nous accrochant au Christ pour mûrir la conviction que Dieu peut agir en toute circonstance, même au milieu d'échecs apparents, et la certitude que quiconque s'offre et se donne à Dieu par amour sera sûrement fécond", a dit le pape François dans la salle Paul VI le 8 janvier.

"L'amour est toujours fécond, l'amour pour Dieu est toujours fécond. Si tu te laisses prendre par le Seigneur et que tu reçois les dons du Seigneur, cela te permettra de les donner aux autres", a ajouté le pape.

Le pape François a réfléchi sur le récit des Actes des Apôtres concernant le naufrage au large des côtes de Crète d'un navire transportant un saint Paul emprisonné et d'autres prisonniers chrétiens de Césarée à Rome pour y être jugés. Au cours des derniers mois, François a centré sa catéchèse hebdomadaire du mercredi sur les Actes des Apôtres.

Un ange est apparu à saint Paul au chapitre 27 des Actes des Apôtres au milieu de la violente tempête et lui a dit : " N'aie pas peur, Paul. Tu es destiné à te tenir devant César, et voici qu'à cause de toi, Dieu a accordé la sécurité à tous ceux qui naviguent avec toi".

Paul, un prisonnier, l'a ensuite dit aux 276 autres personnes à bord du navire battu : "Gardez courage, messieurs, je crois en Dieu que tout se passera comme on me l'a dit."

"Quand la mort semble proche et que le désespoir envahit tout le monde, Paul intervient et rassure ses compagnons", a dit le pape François. "Même dans une épreuve, Paul ne cesse pas d'être le gardien de la vie des autres et l'animateur de leur espérance."

Le pape a recommandé à tous de lire les Actes des Apôtres pour voir comment la puissance du Saint-Esprit a agi à travers les apôtres pour apporter l'Evangile à tous les peuples.

" C'est une loi de l'Evangile : quand un croyant fait l'expérience du salut, il ne le garde pas pour lui, mais le met en circulation ", a dit François.

"Toute expérience de vérité et de beauté cherche pour elle-même son expansion, et toute personne qui fait l'expérience d'une profonde libération acquiert une plus grande sensibilité face aux besoins des autres", a-t-il dit. Un chrétien "éprouvé" peut certainement se rapprocher de ceux qui souffrent, parce qu'il sait ce qu'est la souffrance, et rendre son cœur ouvert et sensible à la solidarité avec les autres".

Le Pape François a prié le Seigneur de nous aider à vivre chaque épreuve soutenue par la foi, et d'être sensible aux naufragés qui arrivent sur nos côtes.

Le pape a également demandé aux gens de prier pour le peuple australien après que la pire saison des incendies de l'histoire du pays ait brûlé des millions d'acres de terre cette semaine.

 

Le pape François a salué les pèlerins avant l'audience, en plaisantant " ne mordez pas " avec une religieuse qui lui a tendu la main pour le saluer, disant qu'il lui donnerait un baiser sur la joue si elle restait calme.

La plaisanterie semblait être une référence à un événement du 31 décembre 2019, lorsqu'une femme a saisi le bras du pape et qu'il lui a donné une claque.

À la fin de l'audience générale du pape, des artistes de cirque ont monté un spectacle devant le pape avec de la danse et des acrobaties.


ACI Africa a été officiellement inaugurée le 17 août 2019 en tant qu'agence de presse catholique continentale au service de l'Église en Afrique. Ayant son siège à Nairobi, la capitale du Kenya, cet apostolat médiatique s’efforcera de faciliter la narration de l’histoire de l’Afrique en assurant une couverture médiatique des événements catholiques sur le continent africain, en donnant une visibilité aux activités de l’Église en Afrique, où les statistiques montrent une croissance significative continent devenant peu à peu l’axe du catholicisme. Cela devrait contribuer à la prise de conscience et à l'appréciation du rôle important de l'Église en Afrique et, au fil du temps, à la réalisation d'une image réaliste de l'Afrique qui reçoit souvent un encadrement négatif des médias.

P. Don Bosco Onyalla
Rédacteur en chef, ACI Afrique
[email protected]