Advertisement

Un service œcuménique prévu par une université catholique basée au Kenya pour promouvoir l'unité chrétienne

Dans le cadre de ses activités pour marquer la Semaine de prière pour l'unité chrétienne (SPUC), la direction du Tangaza University College (TUC), basé au Kenya, a prévu un service de prière œcuménique au cours duquel l'unité des croyants sera soulignée, a déclaré à ACI Afrique un prêtre catholique impliqué dans cette initiative. 

Prévu pour le mardi 25 janvier, l'événement, qui devrait rassembler des croyants de différentes dénominations chrétiennes, vise à mettre l'accent sur l'unité, que le père Patrick Mwania a décrite comme le "cœur de la vocation chrétienne".

L'événement à venir "est une démonstration qu'être chrétien ne signifie pas être seul ou promouvoir sa foi spécifique", a déclaré le père Patrick, qui est à la tête de la Direction de l'identité catholique, de la mission universitaire et de l'aumônerie au TUC, à ACI Afrique mercredi 19 janvier.

L'unité des disciples du Christ "est importante parce qu'elle montre que nous avons tous un objectif commun en tant que chrétiens", a déclaré le membre de la Congrégation du Saint-Esprit (Spiritains - CSSp. ), et a ajouté : "Il est important de s'unir parce que c'est en fait ce qu'est le christianisme ; ne pas s'unir est un contre-christianisme. "

"S'unir est le cœur de la vocation chrétienne", a souligné le père Mwania, ajoutant qu'en favorisant l'unité en tant que disciples du Christ, "nous devenons fidèles à ce que nous sommes appelés à faire pour l'humanité entière et la création entière."

Advertisement

Dans l'interview du 19 janvier, le professeur de théologie du TUC a expliqué que l'unité entre les chrétiens les aide à faire face aux défis sociétaux. 

"En tant que chrétiens, nous devons vivre en paix", a déclaré le prêtre spiritain, avant d'ajouter : "En vivant nous-mêmes en paix, nous enverrons un message fort au monde : il est important que les gens vivent en harmonie et promeuvent la paix."

Outre la promotion de la paix, a-t-il dit, l'union des chrétiens "peut s'étendre à la promotion du développement humain et à la protection de notre maison commune, que Laudato Si' promeut."

"Le travail de préservation de l'environnement nous concerne tous, quelle que soit notre confession", a-t-il déclaré.

Le TUC a également organisé des séances de prière quotidiennes pendant le SPUC, a déclaré le père Mwania à ACI Afrique en référence à l'initiative annuelle qui est traditionnellement observée du 18 au 25 janvier, et qui, cette année, est guidée par le thème "Nous avons vu l'étoile à l'Est, et nous sommes venus l'adorer."

More in Afrique

Commentant le thème de la Semaine de prière pour l'unité des chrétiens, le père Mwania a déclaré : "Les gens de l'Est, que l'on suppose venir de loin, viennent à Bethléem pour adorer le Christ. Le Christ ici nous unit et donc, nous sommes tous appelés à nous rassembler et à adorer. "

Pendant ce temps, dans une interview avec le correspondant d'ACI Afrique en Afrique du Sud, l'évêque à la tête du département du dialogue interreligieux et œcuménique de la Conférence des évêques catholiques d'Afrique australe (SACBC) a déclaré que les chrétiens ne peuvent pas guider les autres vers le Christ s'ils sont désunis. 

"C'est notre mission (chrétienne) de guider les autres vers le Christ, mais comment pouvons-nous le faire si nous sommes désunis, si nous ne travaillons pas vraiment ensemble et ne témoignons pas ensemble en tant qu'Églises chrétiennes ?". s'est interrogé l'évêque Jan de Groef du diocèse catholique de Bethléem. 

Faisant référence au thème de la SPUC, le membre des Missionnaires d'Afrique (Pères Blancs) a déclaré : "L'étoile qui vient de l'Est, qui est Dieu qui nous guide vers Jésus-Christ et cette recherche de Jésus-Christ nous rassemble bien sûr parce que nous croyons tous au même Christ."

"Nous sommes tous baptisés au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit", a déclaré Mgr de Groef lors de l'entretien du 18 janvier.

Advertisement